Près de 3000 personnes ont participé à la manifestation du Premier mai 2021 à Clermont-Ferrand.

Selon les syndicats, près de 3000 manifestants ont marché, ce samedi matin, de la Comédie à la place de Jaude. Un cortège unitaire (CGT, F.O, FSU, Solidaires, UNEF) pour des revendications très nombreuses : salaires trop faibles, réforme à venir du chômage, précarité grandissante, écarts entre les riches et les pauvres, libertés publiques menacées. La situation des femmes est également dénoncée : elles restent moins bien payées que les hommes.

Cheminots, enseignants, agents des services publics ont été rejoints par des salariés du privé, notamment Luxfer.

Un Premier mai avec parapluies et capuches, mais aussi avec  sourires et  musiques.

(Merci à Vincent pour toutes ces photos)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fier-e-s d’être ouvrier-e-s, employé-e-s, étudiant-e-s, salarié-e-s, fêtons le 1er mai 2021

C’est encore dans un contexte de crise sanitaire que va se dérouler ce 1er mai. Mais cette année, le défilé va pouvoir avoir lieu. C’est important tant cette journée est symbolique pour permettre d’unir les salariés et les syndicats.

Un défilé offensif car la crise sanitaire se double d’une crise économique, opportuniste par bien des côtés. Les plans de licenciements et les restructurations qui tombent en cascade semblent d’autant plus injustifiés que les entreprises qui y ont recours ont bénéficié de très importantes aides publiques malheureusement accordées sans aucune contrepartie sociale.

Alors mobilisons-nous avec tous les travailleurs et toutes les travailleuses pour lutter, collectivement, jusqu’à ce que chacun et chacune puisse vivre dignement de son travail.

Les rêves des jeunes, et surtout  du milieu ouvrier sont bafoués alors qu’elles et ils n’aspirent qu’à s’épanouir en pouvant choisir leur vie !

Continuons à faire entendre le cri des privés d’emploi.

Read moreFier-e-s d’être ouvrier-e-s, employé-e-s, étudiant-e-s, salarié-e-s, fêtons le 1er mai 2021

Le silence des médias face à la violence contre Jérusalem Est

 

 

Mardi 27 avril, une trentaine de militants pro-palestiniens ont manifesté devant France Bleu Pays d’Auvergne afin de dénoncer le silence des médias face à la répression israélienne et les actuelles ratonnades qui se déroulent à Jérusalem-Est.

Dominique Vidal, journaliste, a publié une lettre à ses confrères sur Mediapart pour dénoncer le silence des médias face à la montée de la violence contre les quartiers arabes de Jérusalem. En effet, depuis plusieurs semaines, selon les ONG sur place, des ratonnades se déroulent en toute impunité, avec la complicité de la police israélienne. On décompte depuis quelques semaines plusieurs blessés et emprisonnements arbitraires. Aussi, l’Association BDS « Boycott-Désinvestissement-Sanction » et l’Association France-Palestine-Solidarité se sont réunis hier devant les locaux de France Bleu en plein centre de Clermont.

Manifestation devant France Bleu Pays d’Auvergne

Un journaliste est sorti avec son Nagra afin de donner la parole aux associations. Pendant ce temps, les antifas clermontois ont collé des stickers sur les vitrines de la radio, mettant en colère deux des salariés. « France Bleu c’est une image forte. C’est un media mainstream qui ne relaie pas les actualités d’Israël. Il est situé en plein cœur de Clermont, face à la Comédie qui est occupée. » explique Yves Chilliard de BDS, alors que ses camarades posent avec de grandes banderoles devant la station, scandant des slogans appelant au boycott.

« Epuration ethnique passée sous silence »

« On continue impunément l’épuration ethnique et le contrôle de Jérusalem Est, qui, pour les palestiniens, est leur capitale. Les suprémacistes juifs, les ultras de l’extrême-droite débarquent dans le quartier en criant Mort aux Arabes et tabassent tous ceux qu’ils croisent. l’armée intervient et emprisonne les blessés. » Explique un militant. « Aujourd’hui on vient dénoncer le fait que les médias ne racontent pas ça. »

Effectivement, les médias parlent beaucoup d’Israël notamment sur l’histoire du vaccin. « Oui, mais ils oublient de dire que les palestiniens de Gaza et Cisjordanie n’y ont pas droit par exemple. » renchérit Yves. « Seules quelques ONG nous permettent de savoir ce qu’il se passe réellement là-bas. On assiste à de l’auto-censure de la part des médias français. »

Read moreLe silence des médias face à la violence contre Jérusalem Est

1er MAI 2021 : Manifestation unitaire à Clermont-Ferrand (CGT-FO-FSU-Solidaires-UNEF)

Le 1er mai, journée internationale de revendications pour les travailleurs et travailleuses du monde entier, s’est construit dans les combats pour la conquête des droits démocratiques et la défense des libertés… Dans le monde, ces droits sont remis en cause, y compris en France, aujourd’hui mise en cause par les grandes associations de défense des droits de l’Homme : état d’urgence, loi sur la sécurité globale, décrets sur le fichage des militant·e·s, restrictions aux libertés de manifestation, de réunions, répression contre les militant·e·s syndicaux et syndicales…

 

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires et UNEF exigent l’abrogation de la loi sécurité globale, le retrait des décrets sur le fichage, la levée de l’état d’urgence et de toutes les mesures qui en sont la conséquence, l’arrêt de la répression contre les militant·e·s syndicaux et syndicales.

 

Dans ce cadre, les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires et UNEF soutiennent la mobilisation et les revendications des salarié·e·s du spectacle et de la culture.

 

Rassemblement et départ de manifestation à 10h30 devant La Maison de la Culture de Clermont-Ferrand.

Tract départemental 1er-mai-21-3

Lettre des généraux : un texte séditieux qui menace la République

25 avril 2021

La lettre des généraux publiée par Valeurs actuelles n’a, pour le moment, pas suscité de réaction de l’Élysée. Pourtant, à travers ce texte séditieux, c’est bien la République qui est visée. Et menacée.

60 ans jour pour jour après le putsch raté d’Alger, une vingtaine de généraux à la retraite, et un millier de militaires, prennent la plume pour « un retour de l’honneur de nos gouvernants ». Le choix de la date vaut en lui-même message et alerte.

C’est la troisième fois depuis l’affaire Dreyfus que la grande muette sort de son silence. La première fois, au printemps de 1958, ils obtiennent la mort de la Quatrième République. La seconde fois, ils tentent un putsch direct contre le pouvoir parisien qui s’engage vers la décolonisation de l’Algérie : ils sont matés et châtiés.

Ce texte publié par le magazine Valeurs actuelles est donc d’une exceptionnelle gravité. Il constitue un signal absolu de crise et doit être entendu comme un tocsin pour la démocratie.

Read moreLettre des généraux : un texte séditieux qui menace la République

Marche citoyenne contre l’implantation d’une antenne téléphonique de 36 m de haut

L’association de défense des propriétaires de Berzet et

le collectif « Vivre à Berzet » appellent à manifester

contre l’implantation d’une antenne de téléphonie mobile

de 36 m de haut dans le village de Berzet

à Saint-Genès-Champanelle.

R.V dimanche 25 avril à 14H30 au niveau de la Chapelle de Berzet (route de Ceyrat), au centre du village pour une marche citoyenne.

Read moreMarche citoyenne contre l’implantation d’une antenne téléphonique de 36 m de haut

Vendredis de la colère – contre la réforme de l’assurance chômage

Manifestation contre la réforme de l’assurance chômage applicable à partir du 1er juillet 2021

Cette manifestation fait partie du mouvement national d’occupation des théâtres et lieux culturels partout en France depuis le 04 mars dernier.

Organisée par Culture en Danger 63, la Coordination nationale des lieux occupés et soutenu par tous les syndicats.

– Perfomance Flight Case On Tour
– Stand de vaccination ANTI RAC’ 21 (Réforme Assurance Chômage)
– Prise de parole politique
– programme à compléter

La manifestation se déroulera dans le respect des gestes sanitaires en vigueur

Ce rassemblement est un RASSEMBLEMENT DÉCLARÉ en préfecture et nous avons besoin de votre présence physique pour les faire exister !

Selon les dernières directives gouvernementales, si vous habitez à moins de 10km de Clermont-Ferrand, vous pourrez vous rendre à la Marche Colorée avec un simple justificatif de domicile.

Si vous habitez à plus de 10km de Clermont-Ferrand, vous pourrez vous rendre à la Marche Colorée en téléchargeant et remplissant l’attestation ci-dessous.
https://bit.ly/3cIdJrL

210324_-_tract_UD_vendredi_de_la_colre-1

Non, la voiture électrique n’est pas écologique

Celia Izoard pour Reporterre

Mis à jour le 19 février 2021

Durée de lecture : 13 minutes

 

Cet article est le premier d’une enquête en trois volets que nous consacrons à la voiture électrique (voir à la fin de l’article les liens vers les autres articles)

[VOLET 1/3] Promue sans la moindre réserve par la classe dirigeante, l’auto électrique serait le véhicule «propre». Or, comme le montre Reporterre dans une grande enquête, de la production des batteries à leur durée de vie, en passant par le renouvellement du parc , le poids des véhicules et leur usage, le caractère écolo de l’auto électrique n’a absolument rien d’évident.

Premier volet : qu’en est-il des émissions de gaz à effet de serre?

Read moreNon, la voiture électrique n’est pas écologique

Vivante

http://www.humanite.fr/
Lundi 19 Avril 2021

 

Réunion de la gauche, samedi 17 avril 2021 à Paris

D’abord, un constat, qui procurera à n’en pas douter un peu de soulagement à beaucoup. La simple participation à la réunion initiée, samedi, par Yannick Jadot, montre que les formations qui y étaient représentées sont, quoi que chacune en dise, dépositaires d’un bien en partage avec les autres, qui les rassemble et les dépasse. Cet actif en commun, c’est la gauche. Celle-ci n’est donc pas morte. Écologistes, communistes, socialistes, insoumis et radicaux ne sont pas venus boire le thé ou jouer aux cartes, mais parler convergences et actions communes à l’approche de rendez-vous électoraux cruciaux. Preuve que chacun inscrit toujours son avenir à l’intérieur de cette grande famille maintes fois déchirée et recomposée, mais toujours vivante.

Ce n’est pas rien de le dire. Il y a peu encore, cela n’allait guère de soi pour un Yannick Jadot, par exemple, qui faisait tout son possible pour ne surtout pas être étiqueté de gauche. Voilà non seulement qu’Olivier Faure et lui claironnent leur volonté de conclure au plus vite un contrat d’union écolo-socialiste, mais que l’ex-tête de liste des Verts aux européennes se prend à rêver d’une coalition plus large sur sa gauche, avec les communistes et les insoumis.

Malheureusement, ce zèle ressemble surtout à une OPA sur l’union… et sur la primaire de son propre parti. Yannick Jadot est trop ambitieux pour qu’on le croie sur parole en train de faire primer les intérêts du rassemblement avant son propre destin. Passer pour le chantre de l’union, après avoir été celui de l’autonomie de l’écologie, est un bon produit d’appel, à l’heure où le rassemblement est réclamé par des électeurs soucieux que la gauche ménage ses chances de défaire la tenaille Macron-Le Pen en 2022. Pour y parvenir, encore faut-il ne pas laisser à l’arrière-plan l’ingrédient principal, celui auquel la gauche se heurte : l’accord sur les contenus et les programmes. Des pas ont été accomplis vers ce but. Mais l’opération du duo Faure-Jadot en éloigne.

Le projet Macron, c’est la privatisation du monde

https://www.youtube.com/channel/UC__xRB5L4toU9yYawt_lIKg?app=desktop BLAST – Le souffle de l’info

Gaël Giraud, né le , est un économiste et prêtre jésuite français. Spécialiste en économie mathématique, il a été économiste en chef de l’Agence française de développement (AFD) de 2015 à 2019.

lecture : 2 minutes 16

Gaffes ?

La Mort du duc d’Edimbourg

 

So british, indeed, si britannique avec son humour à froid qui ne s’embarrassait pas des convenances et faisait fi du politiquement correct.

« Il a sans doute été installé par un Indien.  » C’était à propos d’un compteur électrique défectueux, dans une usine en Écosse.

« On dirait que vous êtes prêt à aller au lit », ça s’adressait au président du Niger, à propos de sa tenue traditionnelle.

Des écarts, dit-on, des dérapages ou des gaffes aussi. Un peu racistes, mais… Il était comme ça, le duc d’Édimbourg, à qui le monde entier et Stéphane Bern rendent hommage.

«  Tu ne pourras jamais voler là-dedans, tu es trop gros », ça s’adressait à un gamin de 13 ans qui voulait devenir astronaute…

Pour rire. « D’abord, ils disent qu’ils veulent plus de loisirs et, maintenant, ils se plaignent d’être sans emploi. » C’était en 1981, à propos des chômeurs dont le nombre grandissait en Grande-Bretagne.

Sinon, président du WWF, il tirait volontiers le cerf après avoir chassé le tigre et le rhinocéros blanc…

On ne dit pas de mal des morts.

Maurice Ulrich

La justice fiscale n’est pas un « luxe »

Plutôt que de conditionner la population à la rigueur nécessaire pour sortir de la crise, rembourser la dette, poursuivre les réformes dans les services publics, appliquer la réforme de l’assurance chômage, s’engager vers la réforme des retraites souhaitée par Bruxelles, d’autres alternatives sont possibles, ne serait-ce que faire payer leur juste part d’impôt aux plus riches et aux multinationales qui fraudent et pratiquent l’évasion fiscale.

Selon OXFAN, les milliardaires français ont gagné 175 milliards d’euros entre mars et décembre 2020, soit l’équivalent de deux fois le budget de l’hôpital public.

Journal l’Humanité https://www.humanite.fr/inegalites-les-profiteurs-de-la-crise-sanitaire-au-sommet-des-grandes-fortunes-702820

 

Depuis la parution des scandales,  des « Panamas Papers »  en 2016 puis des « Paradise  Papers »  en 2017, les contrôles fiscaux se poursuivent mais avec des moyens en moins…d’après la Cour des comptes, 1733 emplois ont été supprimés pour la mission de contrôle  fiscal entre 2012 et 2016.

Pourtant, selon un rapport remis le 25 septembre 2019 à l’Assemblée nationale, les contrôles fiscaux ont permis de récupérer 372 millions de droits et de pénalités, l’équivalent de 24 écoles primaires de 20 classes  ou de 2 grands hôpitaux publics.

Read moreLa justice fiscale n’est pas un « luxe »

Démantèlement d’EDF (projet Hercule): le gouvernement joue cartes sous table (3)

Par

« Il n’y aura pas de scission, il n’y aura pas de privatisation », a soutenu le PDG d’EDF le 10 avril. Mediapart publie une note du gouvernement, adressée le 9 avril aux syndicats, qui dit tout le contraire: l’exécutif veut privatiser au plus vite la partie la plus rentable du groupe.

Pour la première fois depuis deux ans et demi, le gouvernement a transmis un écrit sur ses projets pour EDF. Vendredi soir, les syndicats ont reçu une note blanche de trois pages, sans en-tête, ni signée ni datée, censée présenter le détail de la réforme de l’électricien public. Elle était supposée rester confidentielle. En moins de vingt-quatre heures, elle a commencé à faire le tour d’EDF, ce que le gouvernement avait manifestement anticipé.

Car cette note (voir plus bas) est curieusement inconsistante : elle n’aborde aucun sujet de fond. « Il n’y a rien dans cette note. Cela confirme tout ce que nous dénonçons depuis deux ans », dit Sébastien Menesplier, secrétaire général de la fédération CGT Mines-énergie. « Rien n’a changé depuis des mois, si ce n’est des virgules et des changements de noms, sur lesquels, très généreusement, les salariés seront consultés ! C’est carrément insultant, comme si on était des enfants qu’il fallait occuper pendant que les adultes traitaient des questions sérieuses », s’énerve de son côté Anne Debrégeas, responsable Sud Énergie.

« Hercule n’existe plus [le gouvernement a dit avoir abandonné le nom de code de son projet – ndlr]. On a Héraklès à la place », ironise Alexandre Grillat, responsable CFE-CGC d’EDF. « Il n’y a rien dans cette note. Toute l’organisation d’EDF procède d’un accord avec la Commission européenne, or rien n’est dit à ce sujet. Comment peut-on penser réformer EDF sans savoir les conditions imposées par Bruxelles ? Pour le reste, rien n’a changé par rapport aux informations qui nous ont été données auparavant. C’est pitoyable », grince-t-il.

Alors que le gouvernement annonce son intention de réorganiser le premier service public français, censé jouer un rôle majeur dans la stratégie énergétique, il n’a rien à dire à ce sujet. Juste qu’il entend « conserver ses missions de service public ». Pour le reste, il continue à être dans le flou.

Read moreDémantèlement d’EDF (projet Hercule): le gouvernement joue cartes sous table (3)

Des nouvelles du conseil municipal du 23 mars 2021 que vous ne lirez pas dans la presse …

Corrigeons une erreur du journal local :

Et pour cause ! Contrairement au compte rendu de La Montagne, les comptes administratifs 2020 n’ont pas été approuvés à l’unanimité ! Notre groupe Uni.e.s pour Beaumont , ayant voté contre le budget primitif 2020, a logiquement voté contre ces comptes administratifs…

L’examen du budget primitif de Beaumont :

Le point essentiel de ce conseil municipal était évidemment l’examen du budget primitif de notre commune. Nous nous étions exprimé sur les choix politiques de la majorité lors de la présentation du Rapport d’Orientations budgétaires lors du conseil précédent (http://atelierdegauche.fr/?p=10399). Je n’y reviendrai pas en détail, mais on peut remarquer que la colère de certains habitants du centre bourg pourrait être attisée à la lecture de ce budget. En effet il est prévu 15 000€ pour l’aménagement des points noirs déchets centre bourg et 50 000€ pour des travaux de sécurisation de l’impasse del Pla, ce qui représente au total 2 % du budget d’investissement de notre commune ; à rapprocher des 375 000€, soit 12,5 % du même budget, prévus pour l’aménagement du parking du stade de l’Artière.

Les tarifs municipaux :

Read moreDes nouvelles du conseil municipal du 23 mars 2021 que vous ne lirez pas dans la presse …

Le projet INSPIRE : les analyses de l’Atelier de gauche

Le projet « InspiRe » est un projet de restructuration du réseau de transport en commun surle territoire de Clermont Auvergne Metropole

CEPENDANT, le projet INSPIRE concerne peu (pas) les communes de l’ouest et du sud-est de Clermont Auvergne Metropole. Il s’inscrit dans le droit fil du Plan D’Urbanisme de Clermont-Ferrand (vote à Clermont début 2019 -).

Un projet sur les Transports en commun (TC) et mobilités semble devoir intégrer 2 exigences minimales :

ne pas être « punitif », être anticipatif.

  • Ne pas être punitif.

Comment faire ?

Tout d’abord, la gratuité des TC.

Read moreLe projet INSPIRE : les analyses de l’Atelier de gauche