Dernier Conseil d’administration du Centre Communal Action Sociale (CCAS) à Beaumont : de surprise en surprise

Petite surprise au compte administratif , l’investissement s’est élevé pour 2018  à 1027€ ! Coût de 2 vélos à assistance électrique … réelle bonne gestion ou méconnaissance des besoins du personnel et de la structure ???

Étonnant ensuite de voir que le CCAS va utiliser pour la modique somme de 3€ de l’heure une étudiante en Master pour réaliser l’Analyse des besoins sociaux de la commune, document qui doit servir de socle ensuite à toute politique sociale. En 2009, cette étude avait été confiée au cabinet Compas.

A notre demande un comité de pilotage sera mis en place pour accompagner ce travail.

Puis présentation d’un Rapport d’orientation budgétaire (ROB) très « beaumontois », forme hybride entre ROB et rapport d’activités dans lequel manque quand même le tableau des effectifs, obligatoire pour les communes de plus de 10 000 habitants .

Et toujours pas de document concernant l’annualisation des aides à domiciles demandé au dernier CCAS et également en Comité Technique.

Là aussi une particularité  beaumontoise : on fait voter une annualisation  avant d’en écrire les modalités.

Comme dit souvent André Chassaigne, quand c’est flou, il y a un loup…

Pour finir sur une note beaucoup plus alarmante ,les demandes de secours d’urgence émanent de femmes seules , en charge ou non de famille. Des situations dramatiques résultat souvent d’une accumulation :  chômage, petits boulots, maladie et propriétaires peu scrupuleux . Une situation depuis longtemps dénoncée et qui s’accélère ? Je vous renvoie notamment à l’article du 9 novembre 2018 de l’Humanité , publié après la parution du rapport du secours catholique « PAUVRETÉ. FEMMES ET SENIORS, PRÉCARITÉ EN HAUSSE ».

Pauvreté. Femmes et seniors, précarité en hausse

.

Un appel à la solidarité de la part du collectif « Clermont Fait Monde »

Depuis plus de 15 jours, plus de 150 exilé.e.s dont une cinquantaine d’enfants ont posé leurs tentes sur la place du 1er mai à Clermont-Ferrand. Ils viennent d’Albanie, de Russie ,d’Afghanistan, de Macédoine de Géorgie, d’Éthiopie, de Guinée, de Serbie ou d’Algérie…

Avec le soutien de citoyen.n.es et de militant.e.s, les familles et les personnes isolées se sont regroupées pour faire respecter leur droit à un logement digne. Depuis plusieurs mois, les services de l’État les laissent vivre dans le dénuement le plus total sans toit au dessus de leurs têtes, sans accès à l’eau ni à des sanitaires. Les pouvoirs publics (Préfecture, Mairie, Conseil Départemental) se renvoient la balle, laissant la situation pourrir et confrontant ces familles et ces enfants aux dangers et à l’insalubrité de la rue et bientôt au froid.
Beaucoup sont demandeurs d’asile ou bénéficiaires de la protection subsidiaire et de ce fait l’État leur doit le logement. C’est un droit.
C’est à la préfecture de rendre ce droit accessible.

La solidarité est forte mais afin d’assurer un relais entre militant.e.s et bénévoles, nous lançons un appel que nous espérons être le plus large possible : nous avons besoins de présence sur place, toute la journée, mais encore plus le soir pour la préparation et la distribution du repas (entre 18h et 21h) , et la nuit pour la tranquillité du camp.

Merci de relayer cet appel dans vos réseaux militants et privés.

Pour suivre les actualités du campement sur les réseaux sociaux, c’est par ici :
https://www.facebook.com/clermontfaitmonde/

Un framadate permet aussi de signaler sa présence afin de s’organiser au mieux :
https://framadate.org/2cSVrlaLCzHdoVJR

Les horaires sont donnés à titre informatif et peuvent être définis plus précisément en commentaire sous le tableau.

Violences faites aux femmes:​ ​ ​420 millions qui n’existent pas ! ​

Ou comment le gouvernement a roulé dans la farine à peu près tout le monde lors du 25 novembre. Un coup de maître.

Depuis le 25 novembre, Marlène Schiappa nous parle de 420 millions engagés par le gouvernement contre les violences.

Alors je vous propose d’en parler parce qu’en fait… ils n’existent pas. Du tout. (Coucou Agence France-Presse, Le Monde, Le Figaro, Franceinfo et d’autres qui ont repris les chiffres du gouvernement sans vérifier)

Ces 420 millions sont un chiffre issu de ce qu’on appelle le « DPT », Document de politique transversale. Un terme technique pour une idée simple. Chaque année, les services de l’Etat recensent l’ensemble des dépenses relatives à un thème transversal.

Par exemple, sur l’égalité femmes – hommes, le DPT liste les dépenses du Ministère de Marlène Schiappa mais aussi de l’Intérieur, de la Santé, de l’international, etc… En général, on est pas exhaustif. Parce qu’on connaît pas toutes les actions menées en lien avec l’égalité.
Ce document est surtout un outil de communication permettant de montrer l’engagement global de l’Etat sur l’égalité.

Première #FakeNews, la ministre annonce une hausse de 120 millions. Comme l’a montré le journal Les Nouvelles News dans un excellent article, c’est… faux. En fait, ces 120 millions existaient déjà l’an passé. D’ailleurs, incroyable, le DPT 2017 explique dès son introduction que 400 millions sont recensés. Aucune augmentation donc. On reprend les crédits de l’an passé et on les reconduit.

Read moreViolences faites aux femmes:​ ​ ​420 millions qui n’existent pas ! ​

UN 8 MARS DE DÉFENSE ET DE CONQUÊTE DES DROITS DES FEMMES

MOBILISATION MERCREDI 8 MARS 2017 

15H40 : RASSEMBLEMENT DEVANT LA PRÉFECTURE,

18H : MANIFESTATION, DÉPART PLACE DE JAUDE

logo-2 15h40, pourquoi ?

15h40, c’est l’heure à laquelle les femmes arrêtent d’être payées chaque jour, sur la base d’une journée standard (9h – 12h30/13h30 – 17h).

Les femmes sont toujours payées 26% de moins que les hommes

  • Parce qu’elles sont 30% à travailler à temps partiel

  • Parce qu’elles sont concentrées dans des métiers dévalorisés socialement et financièrement

  • Parce qu’elles n’ont pas de déroulé de carrière

  • Parce qu’elles touchent moins de primes, d’heures supplémentaires

Appel unitaire de CGT, FSU, SOLIDAIRES, UNEF, Osez le Féminisme, Femmes et Hommes d’Avenir, Planning Familial, LDH soutenu par NPA, Ensemble, PCF, UEC JC

Pourquoi, sur les 223 000 femmes victimes de violences conjugales chaque année, 40 % déclarent que les violences redoublent quand elles sont enceintes ?

Pour la Journée internationale des violences faites aux femmes, vendredi 25 novembre, c’est cette dernière qui prend la parole. Stéphanie, donc, avec ses grandes créoles aux oreilles et son accent du Sud, se fait une réflexion de bon sens : pourquoi, sur les 223 000 femmes victimes de violences conjugales chaque année, 40 % déclarent que les violences redoublent quand elles sont enceintes ?

Le gitan, la médaille et la République

Nouvelle image (3)
http://www.humanite.fr/
Marie-José Sirach, Chef de la rubrique culture
Dimanche, 13 Novembre, 2016

C’était vendredi soir. Tandis que la pluie redoublait d’effort dans le ciel de Paris, la ministre de la Culture a fait Chevalier de la Légion d’honneur Alexandre Romanes.

Alexandre et Délia Romanès par Mustapha Boutadjine Il voulait venir en pyjama. Histoire de marquer le coup. Et puis il a mis la cravate, le costume et son éternel chapeau. Il a fière allure, Alexandre Romanes. Dans quelques instants lui, le voleur de poules, le tsigane, saltimbanque et poète sera honoré par la République. L’ambiance est colorée, chaleureuse mais on devine une légère tension, une émotion dans l’air. C’est sous le chapiteau du cirque que la cérémonie va se dérouler.
On est loin des ors de la République. Delia Romanes, toujours aussi belle et fougueuse, sourire éclatant, savoure cet instant et accueille chacun et chacune avec une joie contagieuse. Embrassades, bousculades, rires. 20h30. La ministre de la Culture, Audrey Azoulay, est à l’heure. Auquel il convient d’ajouter le quart d’heure gitan…

Read moreLe gitan, la médaille et la République

2012-2016, le changement : au Journal Officiel, un fichier biométrique de 60 millions de « gens honnêtes ».

nouvelle-image-2
http://www.nextinpact.com/

Hier, au Journal officiel, le gouvernement a publié un DÉCRET instituant un fichier monstre commun aux passeports et aux cartes nationales d’identité. Destiné à faciliter établissement et renouvellement de ces titres, en plus de prévenir les fraudes, il va ingurgiter des centaines de millions de données puisées dans toute la population française.

En 2012, lorsqu’ils avaient attaqué devant le Conseil constitutionnel la proposition de loi relative à la protection de l’identité, une cohorte de sénateurs et députés socialistes, dont Jean-Jacques Urvoas, avait dénoncé le super fichier voulu par la majorité d’alors. Une mégabase regroupant l’ensemble des informations du passeport français et de la carte nationale d’identité qui représentait selon eux « une ingérence dans l’exercice du droit de toute personne au respect de sa vie privée ».

Read more2012-2016, le changement : au Journal Officiel, un fichier biométrique de 60 millions de « gens honnêtes ».

Incendie du centre d’accueil et d’orientation des migrants de Calais à Loubeyrat (63): répondons à la haine par la solidarité.

Communiqué de Presse  Boris BOUCHET,
Conseiller régional PCF,  Conseiller municipal et communautaire de Riom

 Dans la nuit du 23 au 24 octobre, le site de Loubeyrat destiné à abriter un centre d’accueil et d’orientation des migrants de Calais a été la cible d’un incendie criminel.

Celà fait suite à une série d’actes criminels du même type en Isère, en Loire-Atlantique et en région parisienne. Je dénonce avec force cet acte aussi stupide qu’abject, témoin du climat délétère distillé dans notre société. J’en appelle à la solidarité des femmes et des hommes de notre territoire qui sauront répondre avec humanité aux actes racistes et xénophobes.

 La responsabilité des personnalités politiques est d’éteindre plutôt que d’attiser les braises de la haine et du rejet de l’autre comme l’a fait récemment le président de région Laurent Wauquiez, en lançant une pétition contre l’accueil de 1784 migrants de la jungle de Calais dans notre région qui compte 7,7 millions d’habitants. Je veux retenir de ce week-end face à la bêtise des auteurs de cet acte ignoble, les centaines de femmes et d’hommes ( plus de 2000 personnes) qui se sont rendus  sur le mont Mézenc afin de proclamer notre région terre d’accueil.

Read moreIncendie du centre d’accueil et d’orientation des migrants de Calais à Loubeyrat (63): répondons à la haine par la solidarité.

Ils arrivent aujourd’hui de Syrie et d’ailleurs Et nous, d’où venons -nous?

sole-ditalia-1Au moment où Laurent Wauquiez , président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, farouchement opposé à l’accueil de migrants dans sa région, se dit prêt à utiliser tous les moyens juridiques possibles pour empêcher l’installation de familles dans les communes d’Auvergne-Rhône-Alpes –  oubliant au passage que,  selon   le principe de la libre administration des collectivités territoriales , il n’ a pas autorité sur les maires des communes de la région* – l’initiative de   l’association Sole d’Italia de Clermont Ferrand est à saluer.

Le spectacle réalisé par le groupe INCANTO de Toulouse  » Italiens, quand les émigrés c’était nous » sera donné vendredi 30 septembre à 20h30 à la Maison de la Culture de Clermont-Ferrand, salle Jean Cocteau. En complément de ce spectacle, une exposition sur l’immigration italienne est présentée dans le Patio de l’Hôtel de Ville de  Clermont-Ferrand.

Read moreIls arrivent aujourd’hui de Syrie et d’ailleurs Et nous, d’où venons -nous?

Dans l’horreur, raison garder et exercer

Nouvelle image (3)
http://www.humanite.fr/

Quatre jours après l’attentat qui a plongé sa ville natale « dans le chaos de la violence mondiale », le philosophe André Tosel analyse la situation politique actuelle pour mieux sortir de cette spirale meurtrière.

Read moreDans l’horreur, raison garder et exercer

Webdoc Inspecteurs du travail, une rencontre

Nouvelle image (18)L’Union syndicale Solidaires s’est associée avec Mediapart pour la diffusion d’un web documentaire sur les services de l’inspection du travail écrit et réalisé par Jean-Pierre Bloc avec la participation de militant-es du syndicat Sud travail affaires sociales.

Dans un monde du travail en plein bouleversement, les inspecteurs du travail sont aux avant-postes d’une guerre sourde mais intense. Qui sont-ils ? Que voient-ils ? En cette période de chômage massif, où le droit du travail est accusé de paralyser l’embauche, peuvent-ils encore agir ?

Cette fresque documentaire va à la rencontre de 10 inspecteurs du travail à travers la France. Un vaste tour d’horizon, un récit choral porté par 10 voix. En 7 chapitres et 33 séquences.

Mourir au contrôle