La réponse de l’Europe aux Panama Papers ? Un nouveau droit à l’opacité pour les multinationales

Nouvelle imageLe parlement européen a adopté aujourd’hui1, jeudi 14 avril, la directive sur le secret des affaires. Cette directive, censée protéger les entreprises contre l’espionnage industriel, a été élaborée en toute opacité par la commission européenne, à la demande et avec l’aide considérable de quelques multinationales françaises et américaines2.

1 Les votes étaient les suivants:

Gauche (GUE) contre, Verts contre, Socialistes pour (moins peut-être certains
courageux), les libéraux (ALDE) seraient divisés, les conservateurs (PPE) pour, les Conservateurs et Réformistes (ECR, essentiellement les conservateurs britanniques) pour à quelques exceptions, le groupe « libertés et démocratie directe » (EFDD – mouvement 5 étoiles italien et indépendantistes britanniques), contre, et le groupe « Europe des Nations et des Libertés » (EFN – Front National français et alliés), pour.

Read moreLa réponse de l’Europe aux Panama Papers ? Un nouveau droit à l’opacité pour les multinationales

Débat. Le secret des affaires après le scandale des Panama Papers !

Au moment où le Parlement européen s’apprêtent à renforcer les moyens permettant aux entreprises de cacher certaines informations au nom du secret industriel, l’affaire des Panamas Papers exige au contraire une transparence totale pour lutter contre l’évasion fiscale et le blanchiement de l’argent. Trois députés européens en débattent. Pervenche Berès, présidente de la délégation française au Parlement européen / Karima Delli, députée Verts / ALE / Patrick Le Hyaric, député GUE/GVN.

Journal l’Humanité