Les soignants et personnels du secteur de la santé étaient appelés à se mobiliser un peu partout en France ce mardi 16 juin pour dénoncer le manque de moyens à l’hôpital.

Aujourd’hui les personnels qui ont tant donné sont en colère.

Médecins, aides-soignants et infirmiers ont manifesté dans toute la France pour rappeler le gouvernement à ses promesses sur l’hôpital, en plein « Ségur de la santé ».

Plus de 220 rassemblements étaient prévus à l’appel d’une dizaine de syndicats et collectifs de soignants (CGT, FO, Unsa, SUD, Collectif Inter-Hôpitaux…).

Ils étaient plus de 1000 à être massés devant les locaux clermontois de l’Agence régionale de santé, avenue de l’Union-Soviétique. Ils réclamaient le soutien de la population. L’Atelier de gauche du canton de Beaumont est venu leur exprimer sa gratitude et les soutenir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Merci à Vincent Velilla pour toutes ces photos.

Vous pouvez en découvrir d’autres sur : https://photos.app.goo.gl/SXZYrupuwyAYan3q6

Près de 400 personnes réunies place de Jaude à Clermont-Ferrand en soutien « aux victimes des violences policières »

Julien Moreau
Ce vendredi, à l’appel d’associations, de syndicats et autres collectifs, environ 400 personnes se sont réunies pour protester « contre les violences policières ».

Ce vendredi, à 18 heures, environ 400 personnes se sont réunies sur la place Jaude, à Clermont-Ferrand, pour manifester en soutien « aux victimes des violences policières ».

Plusieurs organisations syndicales telles que la CGT, Sud et Solidaires, des associations et des militants politiques étaient notamment présents. Mais également le collectif « Justice pour Wissam », ce Clermontois décédé en 2012 après avoir été interpellé (le dossier d’instruction est toujours en cours concernant cette affaire).

Affaire Wissam El-Yamni : l’instruction est bouclée, la famille craint un non-lieu (janvier 2020)

 

« Les violences policières n’arrivent pas qu’aux États-Unis, elles arrivent aussi en France et même à Clermont-Ferrand. Pas de justice, pas de paix », a déclaré la porte-parole du mouvement.

Julien Moreau

Photos : Rémi Dugne

Après le mépris, on voudrait nous museler !!!

Toujours bonne élève, à l’image de ce gouvernement qui méprise les salariés et tente de manipuler l’opinion publique tout en poursuivant sa politique de destruction de l’hôpital public, la Direction Générale du CHU de Clermont-Ferrand voudrait interdire la tenue des heures d’informations syndicales que nous avons programmées pour le mardi 19 mai 2020 de 12h 30 à 14h30.

C’est aussi « cordialement » que la DG nous rappelle la « loi d’état d’urgence sanitaire ».

Il est clair que la DG, s’appuyant sur les dispositions LIBERTICIDES de l’état d’urgence sanitaire, cherche à empêcher l’expression publique de nos revendications et profite de la situation pour s’attaquer à nos droits. Tout en poursuivant les restructurations avec suppressions de lits et de postes, en favorisant le management délétère.

C’est la conception du « dialogue social » de la Direction Générale.

Nous lui répondons :

Ni bâillonnement, ni quarantaine : la satisfaction des revendications, c’est maintenant !

Ce ne sont pas une médaille et des hommages le 14 juillet 

Qui vont payer nos courses et nos loyers !

Assez de belles paroles ! On veut des actes !

Read moreAprès le mépris, on voudrait nous museler !!!

Festival Itinérances Tsiganes du 18 au 28 novembre .

Exposition, conférence, théâtre, projection, rencontre littéraire… Ce festival est l’occasion de promouvoir la variété et la richesse des cultures tsiganes.

Vous trouverez le programme détaillé de chaque événement sur la plaquette ci-jointe, n’hésitez pas à la diffuser autour de vous !

Pour découvrir les événements programmés dans le Rhône et en Isère, n’hésitez pas à consulter l’ensemble de la programmation sur le site du festival : www.itinerancestsiganes.com

Bureau de vote de rue pour l’obtention d’un référendum pour ou contre la privatisation d’ADP (Aéroports de Paris)

Samedi 5 octobre de 9h à 12h devant la mairie de Beaumont, L’ATELIER DE GAUCHE du canton de Beaumont-Ceyrat- Saint Genès Champanelle  ouvre un bureau de vote de rue pour l’obtention d’un référendum pour ou contre la privatisation d’ADP (Aéroports de Paris). Comme le prévoit la Constitution, il  faut 4,7 millions de signatures d’ici au 13 mars 2020.

C’est aux citoyens de décider de la préservation des biens communs et des services publics.

550 personnes défilent à Clermont-Ferrand : « Le droit de manifester, on se battra pour le garder »

550 personnes, dont 150 Gilets jaunes, ont défilé en centre-ville de Clermont-Ferrand, ce samedi après-midi, 13 avril, pour défendre, justement « le droit de manifester », « la liberté d’expression, et toutes les libertés », à l’appel de la Ligue des droits de l’Homme et d’une trentaine d’organisations syndicales, associatives et politiques.

Sur les tuniques des Gilets jaunes, il y a des cœurs, des têtes de mort, des appels au RIC (référendum d’initiative citoyenne), des citations de Victor Hugo et de Che Guevara, des caricatures d’Emmanuel Macron et des appels à sa démission, quelques cocardes tricolores…

Ils étaient 150, cet après-midi, et certains pour le vingt-deuxième samedi consécutif, au sein d’un cortège composé aussi de militants réunis suite à l’appel lancé par la Ligue des droits de l’Homme et une trentaine d’organisations associatives, syndicales et poltiques. L’humoriste Chraz, en gilet jaune, battait aussi le pavé.

« Contre la criminalisation du mouvement social »

De la place de Jaude à la place de Jaude, en passant par la préfecture et les rues commerçantes piétonnes, les 550 manifestants ont marché, en début d’après-midi, « pour défendre le droit de manifester, la liberté d’expression et toutes les libertés », selon les mots de Mohanad Al Abbas, le président régional Auvergne de la LDH, et de Jean-Louis Borie. Les interventions qui ont conclu la manifestation ont appelé à l’abrogation « de la loi liberticide dite anti-casseurs portée par le gouvernement. Tous ceux qui veulent s’opposer à cette criminalisation du mouvement social, et à tout ce qui rogne les droits des citoyens résistent ensemble ».

Laurence Coupérier

Appels et participants – Ces associations demandent, avec Gilets jaunes 63, l’abrogation de la « loi anti casseurs » que vient d’adopter l’Assemblée nationale : ATTAC63, Atelier de gauche, FFMC63, Osez le féminisme63, Dal 63, CGT, PCF, DEI63 (Défense des enfants international), Survie63, ANVCOP2163, Amis de l’Humanité, Parti de gauche, Puy-de-Dôme Nature environnement, Planning familial, France Palestine Solidarité, Parti ouvrir indépendant, France insoumise, Chom’actif, Nature et progrès Auvergne, Syndicat des avocats de France, LDH Clermont et LDH Billom, Unef Auvergne, Alternatiba 63, la Cimade, NPA? FSU, RESF 63, QUEER, Amis du temps des cerises, Justice et vérité pour Wissam, Solidaires Auvergne, FO63, Libre pensée 63, Collectif 63.

13 avril 2019 à 14h, appel à manifester pour le droit de manifester

Appel a_ Manifester 13 avril pour le Droit de Manifester-1

1- Texte de l’appel : c’est le Communiqué de la LDH nationale qui a servi de base à notre débat. Il a été modifié et amendé par les représentants des organisations ;
2- Parcours de la manifestation :
– Départ de la manifestation : Place de Jaude à 14h
– Arrêt devant la préfecture et prise de parole de la LDH
– place Sugny
– place de la victoire
-contournement de la cathédrale
– passage à côté de la mairie
– rue des gras
– rue 11 novembre
– Arrivée Place de Jaude et nouvelles prises de parole (SAF, Gilets Jaunes puis micro ouvert)
– Forum : les organisations peuvent y disposer d’un stand (quelques barnum seront amenés mais si les organisations peuvent en prêter d’autres, ce serait plus pratique – chaque organisation se charge d’amener la table/les chaises nécessaires à son stand)
Plateau Radio Campus (probablement, autour de 3 thématiques avec pour chacune 30 min de débat avec celles et ceux qui interviennent sur le plateau : liberté de manifester, luttes sociales, climat)
Animation proposée par les Gilets Jaunes (« porteur de parole » : fils suspendus et petites pancartes avec des slogans ou phrases d’accroche suspendues) notamment en interpellant les passant·e·s pour que ceux et celles-ci viennent débattre.
Buvette sera mise en place.
3.- Slogans : Manifester est un droit, on s’est battu pour le gagner, on se battra pour le garder (entre autres !)

Read more13 avril 2019 à 14h, appel à manifester pour le droit de manifester

Alerte sur le système de santé

Une quarantaine de personnes s’est rendue au CAB pour participer à une conférence-débat proposée par l’Atelier du Front de Gauche.

Le thème en était : « SOS, système de santé », animé par Jean-Luc Marquet, médecin urgentiste, et Marc Estève, ancien directeur des soins, réunion faisant ainsi suite à la projection du film La Sociale, vive la Sécu !.

Read moreAlerte sur le système de santé

Projection de « La Sociale » : un franc succès pour ce deuxième ciné-débat.

p1030472Plus de 100 personnes, une salle pleine et une projection de qualité. De quoi ravir les spectateurs et les organisateurs (l’Atelier du Front de Gauche).

Non, la « Sécu » n’a pas toujours existé…
Par qui et comment fut-elle créée ? Qui entreprend de la démanteler ?

Il y a 70 ans, les ordonnances promulguant les champs d’application de la Sécurité Sociale étaient votées par le Gouvernement provisoire de la République.

«Vivre sans l’angoisse du lendemain, de la maladie ou de l’accident de travail, en cotisant selon ses moyens et en recevant selon ses besoins». Tels étaient les principes qui allaient forger la Sécu.

« La Sociale », film de Gilles Perret, présente cette histoire et ces enjeux. Ce film rend hommage à deux personnalités oubliées Ambroise Croizat militant du Parti communiste et de la CGT, qui a eu un rôle politique essentiel dans la création de la Sécurité Sociale en 1945, et Pierre Laroque (gaulliste), haut fonctionnaire, qui mit en forme l’architecture de notre système de couverture maladie…et à tous les militants CGT qui en quelques mois ont mis en place dans les départements les caisses d’assurance maladie.

Read moreProjection de « La Sociale » : un franc succès pour ce deuxième ciné-débat.

Le 28 janvier, projection de « la Sociale » à 18h (voir agenda).

nouvelle-image-11Salle Anna Marly

Maison des Beaumontois

Rue René Brut Beaumont

Débat à l’issue de la projection avec nos invités :

Jacques COCHEUX, CGT Santé du Puy de Dôme,

Jean Luc MARQUET, médecin urgentiste à l’Hôpital de Riom,

Roger BICHON, administrateur régional  CGT de l’URSSAF,

Marc ESTEVE, ancien  directeur-adjoint d’un centre hospitalier .

Entrée libre