Roundup : Bayer-Monsanto condamné à payer plus de 80 millions de dollars

Pour la deuxième fois, un jury américain a estimé que Monsanto connaissait les risques cancérigènes de son herbicide vedette.

C’est une deuxième défaite judiciaire, et elle est de taille. La firme Monsanto a été condamnée mercredi, aux Etats-Unis, à verser plus de 80 M$ à un retraité malade d’un cancer qu’il attribue au Roundup, le désherbant vedette du groupe racheté par l’allemand Bayer.

C’est la deuxième fois en quelques mois qu’un jury populaire de San Francisco conclut que le Roundup a causé un cancer et que Monsanto est coupable de n’avoir rien fait pour prévenir des dangers possibles de son produit au glyphosate, herbicide classé « cancérogène probable » par une agence de l’OMS en 2015.

Bayer s’est d’ailleurs dit « déçu par le verdict du jury » dans un communiqué, mais estime qu’il « ne change en rien le poids de 40 ans de science et de conclusions d’agences de régulation dans le monde entier qui confirment la sécurité de nos herbicides à base de glyphosate et leur nature non cancérigène ». Le groupe a annoncé qu’il allait faire appel.

Monsanto va faire appel

Read moreRoundup : Bayer-Monsanto condamné à payer plus de 80 millions de dollars

La propreté et la pollution des rivières de l’Auzon et de l’Artière en débat

La montagne,  21/03/2019

Récemment, à la maison des associations de Saint-Genès-Champanelle, à l’initiative du collectif Auzon-l’Artière propres, a eu lieu une réunion-débat concernant les pollutions des rivières l’Auzon et l’Artière.

Ces deux ruisseaux prennent leur source sur la commune champanelloise. L’Auzon part de Beaune-le-Chaud pour se diriger ensuite vers Theix. L’Artière jaillit des prés au-delà de Chatrat et se partage en plusieurs bras, dont l’un passe sous le château de Saint-Genès avant de sinuer dans les gorges de Ceyrat.

Deux lanceurs d’alerte de ce collectif, Vincent Grangeon et Christian Bernaud, ont animé un débat très riche, où les participants ont pu prendre la parole et exprimer leurs ressentis.

Une cinquantaine de présents a soutenu, comme les membres du conseil municipal présents, l’action du collectif pour garder les rivières propres et pour préserver la faune et la flore se développant dans ces sites privilégiés.

Grâce au travail effectué, des fonds ont été débloqués pour réaliser des travaux sur l’Artière et les premières opérations ont démarré à l’usine SLVA de Saint-Genès pour stopper la pollution de L’Auzon.

Le collectif et les lanceurs d’alerte souhaitent poursuivre leur réunions-débats pour partager leurs points de vue avec les habitants.

FISCALITÉ (5) – L’Exit Tax : Une horreur pour nous et .. pour vous ?

« Là c’est simple… tout est compliqué ». Voilà comment nous commencions notre article sur la Flat Tax ou plus exactement sur le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU).

Soyons honnêtes : on vous cachait une autre arnaque. Car il y a pire que la complexité du PFU. Il y a la réforme de l’Exit Tax. En effet, fin de l’Exit Tax et bienvenue au « Dispositif anti-abus » comme l’ont  dénommé les députés LREM adorateurs de Jupiter.

En première approche, l’Exit Tax est d’une complexité décourageante. Mais, en avançant lentement, on parvient à démêler l’écheveau.

Allons-y.

 1ere partie

 L’EXIT TAX : Origine et objectif

Il s’agit d’une taxe concernant les contribuables français qui optent pour un transfert du domicile fiscal à l’étranger. Créée en 2011 par N. Sarkozy, renforcée par F. Hollande, son objectif est  alors de freiner la fuite des capitaux vers l’étranger.

Comment fonctionne cette Exit Tax avant l’arrivée d’E. Macron.

Read moreFISCALITÉ (5) – L’Exit Tax : Une horreur pour nous et .. pour vous ?

Grève générale et nationale le 19 mars 2019

 

 

 

 

 

 

La manifestation débutera à 10h00, Place du 1er mai.
Nous emprunterons ensuite l’Avenue de la République, la rue des Jacobins, la place Delille, le bvd Trudaine, le cours Sablon, le boulevard Mitterand, l’avenue Vercingétorix, la rue Ballainvillers, Bvd Desaix / Préfecture / Place de JAUDE.

FISCALITÉ (4) – La « Flat Tax » : là, c’est simple… tout est compliqué !

 

Nous poursuivons notre balade dans le monde merveilleux des dispositions financières instaurées par E. Macron. Outre l’absence de réelle chasse à la fraude fiscale des riches (estimation raisonnable : environ 60 milliards d’€/an), outre les « négociations » avec les grands spécialistes de « l’optimisation fiscale » comme Amazon, Google , Apple, Face book…, outre le coût du CICE (45 milliards pour 2019, sans effet réel sur l’emploi) -voir un article précédent-, outre la suppression de l’ISF supplanté par l’IFI (4 milliards environ) -là aussi voir un article précédent-, il faut maintenant parler de la Tax Flat.

Désolé, mais c’est tellement compliqué qu’on va fatalement simplifier.
Soyez rassurés : les infos données sont certes schématisées mais avec un petit effort de votre part, vous en saurez assez pour forger votre opinion.

Le nom : Flat Tax

Dans l’article sur l’ISF, nous écrivions : « Chaque mot a sa signification ».

Là, on peut affirmer : même sur la dénomination, tout est fait pour égarer le commun des mortels.

Option délibérée ? Soumission à une mode anglophone pas toujours compréhensible ? Référence à une pratique soutenue par les financiers anglo-saxons ? Et si le choix de ce terme était la résultante de ces 3 éléments issus de milieux que le Président Macron connaît si bien !.

Précisons donc que « Flat Tax » signifie en français courant : « Prélèvement Forfaitaire Unique » .

On comprend les mots, mais pas le sens réel de ce qu’ils recouvrent.

Read moreFISCALITÉ (4) – La « Flat Tax » : là, c’est simple… tout est compliqué !