Ce que le gouvernement fait aux chômeurs (MEDIAPART – 28 OCTOBRE 2019 PAR DAN ISRAEL)

blogs.mediapart.fr

La réforme des règles de l’assurance-chômage, d’une ampleur inégalée, commencera à entrer en vigueur le 1er novembre, avant de fonctionner à plein à partir du printemps. « On va passer d’un système d’indemnisation chômage à un système d’accroissement de la pauvreté », dénonce la CFDT. Simulations à l’appui, Mediapart en détaille les conséquences catastrophiques pour les chômeurs.

Il y a à peine plus de deux ans, les ordonnances réformant à marche forcée le droit du travail étaient présentées par le gouvernement, sur fond de polémiques et de débats autour de la pertinence d’une telle réforme, et sur la légitimité de l’exécutif tout juste élu à la mener. Cette semaine, une autre secousse majeure va ébranler l’assurance-chômage et les 2,6 millions de Français qui touchent chaque mois de l’argent de Pôle emploi. « La plus grosse réforme de notre système depuis trente ans », souffle en coulisse un haut dirigeant dudit système.

Et pourtant, cette transformation radicale des règles régissant la façon dont les salariés sont indemnisés lorsqu’ils perdent leur emploi ne crée guère de controverse. Mis à part les alertes de certains internautes ayant saisi le sujet à bras-le-corps (par exemple ici et ), le silence reste profond au sujet d’une réforme qui s’apprête à entrer en vigueur – en deux étapes : une partie des changements s’appliqueront à tous ceux qui subiront une rupture de contrat de travail à partir du 1er novembre, et les modifications les plus conséquentes concerneront les ruptures à partir du 1er avril prochain.

Il y a deux ans, Mediapart avait détaillé ce que le gouvernement s’apprêtait à infliger aux salariés avec les ordonnances. Aujourd’hui, pour susciter le débat, il faut expliquer concrètement, simulations à l’appui, ce que l’exécutif va faire vivre aux demandeurs d’emploi, et souvent aux plus fragiles d’entre eux.

Des allocations mensuelles en baisse, divisées par plus de trois dans les pires des cas ; des centaines d’euros versés en moins sans beaucoup d’explications ; des modifications techniques entraînant des conséquences parfois désastreuses, et incohérentes avec le discours gouvernemental valorisant le travail et la reprise d’un emploi à tout prix… Voilà les conséquences attendues d’une réforme largement inspirée par les idées avancées dans une note de 2015 des économistes Corinne Prost et Pierre Cahuc. Ce dernier est très proche de Marc Ferracci, conseiller spécial de la ministre du travail Muriel Pénicaud, et par ailleurs témoin de mariage d’Emmanuel Macron.

Nos calculs (disponibles dans leur intégralité sous l’onglet Prolonger de cet article) sont basés sur les chiffres publics de l’Unédic, l’organisme qui gère le régime de l’assurance-chômage, et sur les simulations de l’association Solidarités nouvelles face au chômage et de l’un de ses animateurs, Jean-Paul Domergue, qui fut directeur juridique de l’Unédic jusqu’en 2015.

Read moreCe que le gouvernement fait aux chômeurs (MEDIAPART – 28 OCTOBRE 2019 PAR DAN ISRAEL)

Dernier conseil municipal de Beaumont : à quoi peut servir le local de l’ancien bureau de poste situé place du Parc ??? (suite)

Au dernier conseil Municipal de Beaumont, la majorité municipale a voté l’extension des caméras de surveillance place du Parc.

Savez vous que depuis trois ans les habitants de St jacques ( dans le quartier prioritaire) paient 1€ de charge pour avoir un service dit de tranquillité) ; ce service est reconduit avec augmentation de 100%. L’état, les bailleurs, la ville veulent étendre ce service à tous les Quartier Prioritaire de la politique de la Ville (QPV) de Clermont-Ferrand à 2€. Ce service est actif de 17h à 24h ; il n’est pas question d’une gestion humaine puisqu’il n’y aura aucune création d’emploi de policier ou d’agent de proximité.

Les associations de locataire ont décidé de ne pas signer et veulent que ce soit les locataires qui se déterminent. L’état se désengage, les bailleurs fuient leurs responsabilités :

Tout ça pour dire que moins de gardiens dans les bâtiments, moins  de commissariats dans les quartiers, plus de frais pour les plus faibles ce doit être vers cela que nous mènent le maire de Beaumont et Monsieur CUZIN, son 1er adjoint, responsable de la sécurité. Caméras en plus sur St jacques ou place du parc, moins de police,…plus de trafic. Oui les gens ont besoin d’être rassurés mais à ce rythme bientôt la milice.

Dernier conseil municipal de Beaumont : à quoi peut servir le local de l’ancien bureau de poste situé place du Parc ???

La délibération portant sur le rapprochement entre « La Poste » et la municipalité pour l’ utilisation  du local de l’ancien bureau de poste situé place du Parc a fait réagir notre groupe

Ce local servira de relais pour la transmission des images prises par les futures caméras de surveillance qui vont être installées sur cette place.

Depuis que N.Sarkosy a supprimé  la police de proximité, tout a été fait pour persuader les populations que leur salut est dans la vidéo protection.

Depuis les rapports entre la population et les forces de l’ordre se sont terriblement dégradées, la peur a remplacée la confiance , les violences policières se sont amplifiées et dans le même temps des policiers se suicident, dans l’impossibilité d’incarner le rôle que l’on leur fait jouer aujourd’hui

Détournement des slogans pour un retournement des esprits :

  » Pas de problème, La Poste est là  » sauf lorsque sur cette place on avait besoin de ses services postaux

 « Développons la confiance  » mais plutôt à la manière bien spéciale du serpent KAA avec Mowgli dans le livre de la jungle.

  » Bougez avec La Poste  » mais pas trop vite que les caméras puissent bien vous identifier

 » On a tous à y gagner  » surtout les fournisseurs de matériels de vidéoprotection

et pour finir

  » Ce que l’avenir vous promet,de pire bien sûr  La Poste vous l’apporte « 

et Beaumont y participe !

Approfondissons cette réflexion avec un livre de Laurent Mucchielli « ENQUÊTE SUR LE BLUFF DE LA VIDÉOSURVEILLANCE : Comment la vidéosurveillance a conquis les territoires et les esprits ? À quoi sert vraiment la vidéosurveillance ? Comment évaluer la vidéosurveillance ? La vidéosurveillance, un écran de fumée ?« 

quelques commentaires dans cette courte video :

https://www.armand-colin.com/itw-video-avec-laurent-mucchielli-vous-etes-filmes

Réunion mensuelle de L’Atelier de gauche, samedi 19 octobre de 9h30 à 12h30.

L’Atelier de gauche : réunion mensuelle ouverte aux adhérents et sympathisants, samedi 19 octobre de 9h30  à 12h30 à l’Espace « Les Chabades »  place Jacques Bingen (derrière la Poste).

Thème principal : « Les enjeux sociétaux du réchauffement climatique et les réponses locales à apporter ».

Les ordres de grandeur, les contraintes physiques exposées nous permettront ensuite d’ouvrir  le débat de la gratuité des transports en commun sur la métropole, de la gestion des eaux, de la chaufferie de Clermont-Ferrand…

Bureau de vote de rue pour l’obtention d’un référendum pour ou contre la privatisation d’ADP (Aéroports de Paris)

Samedi 5 octobre de 9h à 12h devant la mairie de Beaumont, L’ATELIER DE GAUCHE du canton de Beaumont-Ceyrat- Saint Genès Champanelle  ouvre un bureau de vote de rue pour l’obtention d’un référendum pour ou contre la privatisation d’ADP (Aéroports de Paris). Comme le prévoit la Constitution, il  faut 4,7 millions de signatures d’ici au 13 mars 2020.

C’est aux citoyens de décider de la préservation des biens communs et des services publics.