Clip participatif pour le 1er mai : manifestons confiné·e·s, mais pas bâillonné·e·s !

Le 1er mai, c’est demain, et pour faire entendre nos voix malgré le confinement, les Grandes Gagnantes 63, aussi appelées « Les Rosies » du Puy-de-Dôme, ainsi que des militant·e·s d’horizons divers et d’autres régions ont collaboré pour concevoir un clip collaboratif sur l’hymne « On est là ». La vidéo sort aujourd’hui, et nous espérons entendre la chanson résonner partout le 1er mai à 11h. C’est pourquoi, nous vous invitons dès maintenant à diffuser la vidéo au maximum !
Pour le 1er mai, Journée Internationale des travailleur·se·s, nous souhaitons montrer que nos revendications sont toujours d’actualité malgré le confinement. Pour faire entendre nos voix, nous avons réalisé un clip participatif qui réunit une grande diversité de militant·e·s dans une volonté de convergence des luttes : citoyen-ne.s, syndicalistes, Les Grandes Gagnantes, Les Gilets Jaunes, militant·e·s pour l’environnement et la justice sociale, féministes… Tou·te·s se sont filmé·e·s depuis chez elles·eux.
Le clip est désormais disponible : https://www.youtube.com/watch?v=Tby1TaBZR5E ! Une auto-organisation basée sur l’intelligence collective, la confiance et le respect s’est mise en place et a réuni plus de soixante personnes, principalement basées en Auvergne et aussi dans le Limousin, L’Occitanie et le Poitou-Charentes. Les militant·e·s interprètent ensemble la chanson « Les déterminé·e·s » sur l’air connu de l’hymne « On est là », dont les paroles ont été adaptées pour traiter de la crise actuelle. Nous avons voulu que ce clip soit beau et fort : chacun·e se succède en image pour communiquer sa révolte, ses luttes et ses aspirations.

Read moreClip participatif pour le 1er mai : manifestons confiné·e·s, mais pas bâillonné·e·s !

Soirée-spéciale : « Un 1er mai, #PourLeJourDapres »

A la veille du 1er mai, Attac, la CGT, la Confédération Paysanne, la FSU, Greenpeace, les Amis de la Terre, Oxfam et l’Union syndicale Solidaires organisent une « soirée spéciale 1er mai ».

Comment se mobiliser le 1er mai ? Quelles initiatives unitaires seront organisées ? Quelles sont les suites à donner à la pétition #PlusJamaisÇa ?

Pour répondre à toutes ces questions, rendez-vous ce jeudi 30 avril à partir de 18h :

  • sur les pages Facebook des 8 organisations et des médias partenaires,
  • sur les sites internet de ces 8 organisations.

Une soirée en partenariat avec : Basta !, l’Humanité, La Relève et La Peste, Mediapart, Politis et Regards.

Le programme :

  • 18h : ouverture de la soirée à par Edwy Plenel, co-fondateur de Mediapart.
  • 18h10 : « Urgence sociale et environnementale : vers une alliance inédite » avec :
    • Eric Beynel, porte-parole de l’Union syndicale Solidaires,
    • Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT,
    • Aurélie Trouvé, porte-parole d’Attac France,
    • Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France,
    • Animation par Latifa Madani, journaliste à l’Humanité.
  • 18h35 : « Construisons le jour d’après » avec :
    • Benoit Teste, secrétaire général de la FSU
    • Nicolas Girod, porte-parole de la Confédération Paysanne
    • Cécile Duflot, directrice générale d’Oxfam France
    • Alma Dufour, chargée de campagne aux Amis de la Terre
    • Animation par Edwy Plenel, co-fondateur de Mediapart

Et n’oubliez pas de signer et faire signer la pétition « #PlusJamaisCa, signons #PourLeJourDapres ».

M. Macron, je suis infirmière et je ne me sacrifie pas, c’est vous qui me sacrifiez –

Mr le président,

Nous sommes le 28 mars 2020, je vous écris depuis l’appartement de Mme T. qui devrait fêter, si le coronavirus ne la fauche pas avant, ses 104 printemps le mois prochain.
Elle vit dans une résidence pour personnes âgées, dans laquelle moi et mes collègues infirmières libérales, intervenons depuis plusieurs années.
Permettez moi de vous montrer à quoi nous en sommes réduites en ce beau jour de mars. Regardez bien la photo s’il vous plaît. J’ai 2 patients potentiellement atteints par ce virus et je viens de faire la toilette d’une dame de 104 ans, équipée d’une charlotte, d’un simple masque chirurgical (dont vous connaissez parfaitement l’inutilité puisque lors de votre dernier discours à Mulhouse vous aviez la chance de porter un masque FFP2 depuis longtemps introuvable en pharmacie y compris pour les professionnels de santé, alors que je doute fort que vous ayez été en contact direct avec les malades), de surchaussures et d’un SAC POUBELLE gracieusement fourni par l’établissement parce que les stocks de blouses sont en rupture.

Read moreM. Macron, je suis infirmière et je ne me sacrifie pas, c’est vous qui me sacrifiez –

Ouvrons le débat sur « le jour d’après, c’est maintenant » : Réforme du système de santé…(4)

http://www.humanite.fr/

Il y a urgence ! Le billet du Dr Christophe Prudhomme

Christophe Prudhomme est médecin au Samu 93

Mardi, 28 Avril, 2020

Depuis quelques jours fleurissent des tribunes et des expressions diverses concernant l’avenir de l’hôpital et du système de santé en France. Face à une situation dégradée, le consensus est facile à obtenir pour exiger une réforme. Mais attention, le changement peut prendre des directions opposées. Une bonne partie de ceux qui parlent aujourd’hui poussent à accélérer les évolutions libérales contre lesquelles nous nous battons depuis des années. Quand nous proposons plus de démocratie, les libéraux nous parlent d’agilité, d’autonomie, avec la fin du statut public, ou encore de levée de fonds privés. Alors que nous revendiquons une reconnaissance des qualifications et des augmentations de salaire, ils exigent la fin du « carcan » du statut de la fonction publique hospitalière…

Read moreOuvrons le débat sur « le jour d’après, c’est maintenant » : Réforme du système de santé…(4)

Une « seconde vie » est possible pour les médicaments

Le but de cette rubrique  : vous informer si vous êtes en difficulté, vous apporter une aide administrative ou physique si vous ne pouvez pas vous déplacer ou si vous n’avez pas d’outils numériques ou mille autres raisons. Mais aussi informer votre entourage sur les aides que vous pouvez obtenir. Ne restez pas seul-e-s…

 Contactez-nous à cette adresse : atelierdegauche@gmail.com

Le contexte actuel (à la date du 25 avril 2020) peut raviver l’intérêt de nombre d’entre nous sur la destination de médicaments surnuméraires et inutiles pour leurs détenteurs.

Donc quelques infos pour les personnes souhaitant remettre ces médicaments à des structures qui sauront les utiliser.

Une précision : les pharmaciens peuvent réceptionner vos médicaments « inutiles ». La destination habituelle de ces médicaments est la destruction, dans des conditions satisfaisantes au niveau environnemental.

 Donc, si vous souhaitez qu’une « seconde vie » soit possible pour ces médicaments, l’Atelier vous informe que, sur la métropole auvergnate, 2 structures peuvent répondre à votre souhait.

Il s’agit de :

PHAMM rue des Gravanches -C-Fd – 04 73 91 90 57

Solidarité Santé rue Daguerre -CFd- (pas très loin de l’Hopital G. Montpied) 04 73 26 31 31

Sans porter d’appréciation, il semblerait que PHAMM soit plutôt orienté vers le soutien international et Solidarité Santé plutôt sur le public local démuni (mais chaque structure pourra être plus précise)

Précision : cette information vise à aider. Par contre, il est impératif de respecter les règles de confinement . Ce qui n’interdit pas d’anticiper et de prévoir un geste de solidarité très large.

le Secours Populaire Français à Clermont-Ferrand

Le but de cette rubrique  : vous informer si vous êtes en difficulté, vous apporter une aide administrative ou physique si vous ne pouvez pas vous déplacer ou si vous n’avez pas d’outils numériques ou mille autres raisons. Mais aussi informer votre entourage sur les aides que vous pouvez obtenir. Ne restez pas seul-e-s…

 Contactez-nous à cette adresse : atelierdegauche@gmail.com

Aujourd’hui : le Secours Populaire Français à Clermont-Ferrand

TOUT CE QUI EST HUMAIN EST NÔTRE

Perpétuation des ramasses  dans les magasins

Le SPF se porte plutôt bien, les ramasses continuent dans les magasins, assurant une continuité du service alimentaire quotidiennement, grâce aux équipes qui continuent à servir les personnes en difficulté chaque jour.
Le public est toujours aussi nombreux à venir chercher à manger dans notre association, et malgré les règles d’hygiène et de sécurité drastiques mises en place pour faire patienter les bénéficiaires à l’extérieur, tout se déroule dans des conditions relativement acceptables pour toutes ces familles, même s’il y a beaucoup d’attente pour accéder à l’alimentaire (une seule personne à la fois pour les colis, 3 par 3 pour l’épicerie).

Ouvert du lundi au vendredi de 13h à 16h et le samedi de 9h à 12h

Read morele Secours Populaire Français à Clermont-Ferrand

Jean-Marc Jancovici : La méditerranée à l’heure du défi énergie/climat – FMES Toulon – 05/03/2020

Jean-Marc Jancovici était invité à la FMES (Fondation Méditerranéenne d’Etudes Stratégiques) de Toulon le 5 mars 2020 sur le thème : Réchauffement climatique et enjeux sécuritaires Diaporama à télécharger : https://fr.slideshare.net/JoelleLecon… Audio : https://soundcloud.com/effondrement-i… Vidéo originale : https://www.youtube.com/watch?v=MbbwW… Site de Jancovici : https://jancovici.com Page Facebook : https://www.facebook.com/jeanmarc.jan…

Aides financières d’urgence CAF (aide à la subsistance) pour certaines familles

Nous créons une nouvelle rubrique indiquée par ce logo.

Son but : vous informer si vous êtes en difficulté, vous apporter une aide administrative ou physique si vous ne pouvez pas vous déplacer ou si vous n’avez pas d’outils numériques ou mille autres raisons. Mais aussi informer votre entourage sur les aides que vous pouvez obtenir. Ne restez pas seul-e-s…

 Contactez-nous à cette adresse : atelierdegauche@gmail.com

Aujourd’hui : Aides financières d’urgence CAF (aide à la subsistance) pour certaines familles

Le Conseil d’Administration de la Caf du Puy-de-Dôme a voté le 3 avril 2020 un nouveau dispositif d’aides financières individuelles d’urgence (aide à la subsistance) à destination de certaines familles allocataires de la Caf du Puy-de Dôme, sur demande d’un travailleur social de toutes institutions puydomoises.

Ce dispositif s’applique uniquement pendant la période de pandémie et les aides seront accordées dans la limite des fonds financiers alloués.

Public bénéficiaire de ces aides :

Read moreAides financières d’urgence CAF (aide à la subsistance) pour certaines familles

Droit. L’État impose le bâillon aux conseils de prud’hommes

http://www.humanite.fr/

Loan Nguyen

jeudi 23 avril 2020

En ne garantissant pas les moyens matériels à la juridiction de proximité pour maintenir son activité pendant le confinement, le gouvernement prive les salariés d’un accès au service public de la justice.

« L a justice du travail vaut moins que les livraisons d’Amazon », s’insurgeait il y a quelques jours l’avocate au barreau de Paris, et membre du Syndicat des avocats de France, Rachel Saada, à l’occasion d’un colloque virtuel organisé par la faculté de droit de Nancy et l’institut régional du travail de Nancy. Depuis le début du confinement, la quasi-totalité des conseils de prud’hommes de France sont à l’arrêt, y compris pour les référés, ces procédures qui ont un caractère d’urgence, lésant de nombreux salariés qui s’étaient tournés vers la justice pour faire valoir leurs droits. « On a demandé des moyens de protection : des masques, du gel hydroalcoolique, une désinfection des salles d’audience, mais, comme beaucoup d’administration, nous n’avons rien eu », témoignait dans le même colloque Michel Estevez, président (CGT) du conseil de prud’hommes de Metz. « Aucun moyen technique, ni visioconférence, ni télétravail, n’ont été mis en place : la suspension s’est imposée d’elle-même », précisait-il. Pris entre le marteau de la continuité du service public et l’enclume des précautions sanitaires pour éviter les contaminations du Covid-19, les conseillers prud’homaux se sont résolus à arrêter de siéger.

Read moreDroit. L’État impose le bâillon aux conseils de prud’hommes

Ouvrons le débat sur « le jour d’après, c’est maintenant » (3) : analyse de la crise et perspectives

« La crise la plus violente de l’histoire du capitalisme en temps de paix » pourrait provoquer la suppression de plus de 150 millions d’emplois selon l’OIT. Denis Durand en fait l’état des lieux, dément les idées reçues et propose des moyens de la résoudre.

Denis Durand est membre du conseil national du PCF, ancien directeur adjoint à la Banque de France, ancien secrétaire général du syndicat national CGT de la Banque de France, ancien membre du Conseil économique, social et environnemental.

Informations COVID 19 : communication de la mairie concernant les masques (6)

M. le Maire a informé, le 20 avril, l’ensemble du conseil municipal de la décision prise par CAM le 17/04/2020 de commander 600 000 masques textiles lavables (fabriqués dans la région) pour la population, ainsi que de 300 000 masques chirurgicaux (fabriqués par Michelin) destinés aux fonctionnaires territoriaux des collectivités composant CAM.
Les masques commandés par la région constitueront un stock de réserve.
Il reste à définir les modalités pratiques d’attribution.

Informations COVID 19 : les alertes d’un Beaumontois adressées à Monsieur le Maire (5)

Monsieur le Maire,

Comme je l’ai fait voici une semaine, je me permets de vous adresser le présent courrier pour formuler quelques suggestions et remarques pour, comme je l’écrivais voici une semaine, « faciliter le quotidien des Beaumontois.es dans le contexte actuel ». Tout comme indiqué le 11 avril « Ces observations méritent certainement d’être complétées ».

Voici donc ce que je me permets d’aborder.

Read moreInformations COVID 19 : les alertes d’un Beaumontois adressées à Monsieur le Maire (5)

Informations COVID 19 : « Masques d’or » (4)

 

Suite à la communication « erratique » du pouvoir, les Français découvrent l’utilité de masques. Utilité longtemps niée…puisque L’État était incapable de les fournir.

L’inquiétude de la population est réelle. La demande est forte.

Si le pouvoir semble toujours aussi lent à agir efficacement, des collectivités prennent des mesures. (Signalons la démarche de CAM pour  attribuer 300 000 masques-tissu et l’engagement de L. Wauquiez -17 avril- La Montagne).

Hélas certains surfent sur l’inquiétude et combinent sens des affaires et de la publicité.

Ainsi une pharmacie clermontoise propose des masques en tissu (« alternatif ») au tarif incroyablement élevé de 14,50 €.

Or, les textes sont clairs : les pharmaciens doivent réserver les masques médicaux pour les personnels soignants (décret du 3 mars 2020) et en application de dispositions antérieures et non modifiées à ce jour n’ont pas le droit de vendre de masques alternatifs.

D’ailleurs, les représentants de la profession demandent la levée de cette interdiction sur les masques alternatifs afin de pouvoir donner une information directe sur les limites sanitaires de ces masques et sur les mesures de prévention à maintenir.

Read moreInformations COVID 19 : « Masques d’or » (4)