Le vélo peut-il s’imposer comme moyen de transport urbain ?

Politis du 6 mai 2020

par Patrick Piro

Aujourd’hui dans #DéconfinonsLesIdées, nous interrogeons les déplacements en ville. À l’heure du déconfinement, transports en commun restreints et embouteillages garantis, certain·es voient dans la bicyclette une solution miracle. Tour d’horizon de ses atouts : il y a de quoi y croire.

Le déconfinement, qui débute le 11 mai, inaugure-t-il l’ère du vélo dans les déplacements du quotidien ? L’euphorie qui règne dans le petit monde du cycle laisse penser que l’heure est arrivée… d’y croire. « Depuis deux semaines, nous avons l’impression de vivre une révolution !, s’enthousiasme Élodie Barnier-Trauchessec, au service transport et mobilité de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Le vélo apparaît un peu comme une solution miracle pour les déplacements urbains en mode déconfinement. » Et de décrire le faisceau de contraintes qui va encadrer les déplacements à partir du 11 mai : il y aura la hantise de la promiscuité (même avec masque obligatoire) dans les transports en commun ; qui par ailleurs seront en très restreint ; ce qui devrait inciter les gens à se rabattre sur la voiture et donc générer des embouteillages, etc. (voir ci-dessous). On peut s’attendre à une cohue, redoute Stéphane Beaudet, vice-président (divers droite) en charge des transports à la Région Île-de-France.

Le vélo, plus performant que la voiture !

Read moreLe vélo peut-il s’imposer comme moyen de transport urbain ?