9 novembre 2020 : Appel Journée mondiale pour un Monde sans Mur 2020

63 afps

Du mur d’apartheid israélien sur la terre palestinienne au mur de la honte américain à la frontière mexicaine, près de 70 murailles sur tous les continents déchirent la vie et les terres des peuples alors qu’elles renforcent ou créent des frontières ou des limites de contrôle des États, souvent définies unilatéralement en dehors du Droit international. Ce sont des édifices d’expulsion, d’exclusion, d’oppression, de discrimination, d’exploitation et d’annexion. C’est ce qu’est le Mur israélien.

 

En Palestine, au-delà de la pandémie qui s’est conjuguée avec l’occupation pour que l’oppression des Palestiniens soit encore plus cruelle, l’année 2020 a été marquée par la décision de Netanyahou – encouragé par Trump – d’annexer la vallée du Jourdain et les colonies israéliennes situées en Cisjordanie occupée. L’annonce d’une soi-disant suspension de l’annexion n’a trompé personne : l’annexion de facto de la Palestine a connu depuis le début de l’année une accélération qui s’est traduite par :

 

 

 

 

  • L’augmentation de la confiscation des terres afin d’agrandir les colonies et de construire à marche forcée les infrastructures liées au plan d’annexion
  • La destruction de toujours plus de maisons palestiniennes et le transfert forcé de population
  • Les attaques contre les institutions palestiniennes : culturelles, de santé ou de défense des droits humains, contre la présence palestinienne à Jérusalem
  • La volonté de faire taire toute protestation entraînant des attaques ciblées contre la jeunesse palestinienne et contre celles et ceux qui résistent
  • Les arrestations, mauvais traitements et tortures des prisonniers

Mais aussi partout dans le monde le soutien au peuple palestinien s’est affirmé, particulièrement contre le plan Trump et contre l’annexion. Se sont poursuivies également les actions BDS et la mobilisation de la société civile, en Palestine et dans le monde, contre l’apartheid israélien.

Symbole et outil de cette répression et de la politique d’annexion et d’apartheid, le Mur construit par Israël.

- Il dépouille les Palestiniens de leurs terres, les enferme tant à Gaza qu’en Cisjordanie, sépare les familles, entrave les déplacements, les prive de l’accès à la santé, à l’éducation…
- Il est un outil d’expérimentation de l’industrie sécuritaire qu’Israël vend ensuite aux gouvernements occidentaux.
- Il empêche toute relation entre deux peuples qui ne se rencontrent désormais que lors de la confrontation entre une armée d’occupation violente et une population non armée. Les murs gagnent ainsi les têtes de ceux qui ne peuvent plus voir l’autre.
- Il est illégal : l’Assemblée générale des Nations unies a adopté, le 21 octobre 2003, une résolution condamnant sa construction. Le 9 juillet 2004 la Cour internationale de justice a informé que sa construction était contraire au droit international.

Le 9 novembre sera cette année encore la Journée mondiale d’InterAction pour un #MondeSansMur.

Le contexte sanitaire particulier en fera essentiellement une journée d’actions numériques.

L’Association France Palestine solidarité entend y prendre toute sa part. Le 9 novembre nous dénoncerons cette violation du droit international et cette atteinte aux droits humains.

Nous demanderons aussi la fin du blocus inhumain de Gaza, véritable mur terrestre, aérien et maritime, qui enferme près de 2 millions de personnes en insécurité sanitaire et alimentaire.

Nous exigerons la fin de l’occupation, du déni des droits des réfugiés, de l’apartheid et de la négation de l’autre.

Nous réaffirmerons notre demande pressante aux autorités de notre pays afin qu’elles agissent enfin contre ce déni du droit et contre la loi du plus fort, qui sévissent partout dans le monde mais dont la politique de l’État d’Israël est le cas le plus emblématique.

Nous sommes nombreux, nous sommes partout et nous construisons chaque jour un #MondeSansMur.

Mur d’annexion, mur de dépossession, mur d’enfermement, mur de séparation, mur d’apartheid, le Mur construit par Israël sur la terre de Palestine doit tomber !

une nouvelle journée mondiale pour un monde sans Mur aura lieu le 9 novembre 2020.
Cette année, le confinement sanitaire nous oblige à faire une action numérique, en publiant des photos de citoyen-ne-s solidaires sur internet et les réseaux sociaux, comme nous l’avions fait en avril 2020 pour le soutien aux prisonniers politiques :
Nous vous proposons donc de vous prendre en photo, avec l’affichette ci-jointe imprimée en format A4 (voir l’album d’avril 2020 pour différents types de photos) et de nous l’envoyer si possible avant dimanche soir (8 novembre) où nous mettrons les photos sur un nouvel album facebook, et les enverrons au national.
 AFPS-BDSF 63

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.