Viens voir les magiciens…

Soirée du 1er janvier 2021. A la Télé, une émission sur les magiciens. Super !. On va donc voir le couple des rois de l’illusion : Macron et Véran.

Quand de vrais prestidigitateurs apparaissent à l’écran, déception. Comme quoi, il ne faut pas croire la Télé. Car en matière de prestidigitation, ces 2 là sont au top.Il suffit de quelques rappels sur la COVID 19.

 Le masque est inutile

Printemps 2020 : Antienne moultes fois répétée et relayée par les medias. Normal, on n’en a pas.

Les tests sont de « faux amis »

Eté 2020 : Même rabâchage médiatique. Normal, on n’en a pas.

Le vaccin … c’est pas pour demain

«Nos» responsables largement relayés ont  ironisé sur la perspective d’un vaccin rapide. Combien de fois a-t-on entendu « un vaccin, c’est 10 ans… au mieux 5 ans ».

Normal, aucun labo français n’est capable, donc de ne rien prévoir.

Les autres… des naïfs et des menteurs

Trump : menteur. Les labos américains : menteurs. Les labos allemands : menteurs. Les labos chinois : menteurs. Nous, on est sérieux. On dit : « un vaccin avant plusieurs années, c’est impossible ». Voilà la «vérité» officielle largement diffusée par la majorité de la presse. Sauf que…

Evènement « inouï » … pour la France mais pas pour tous ailleurs …

Un vaccin présentant des performances très intéressantes arrive vite. Rien n’est prévu en France . Il faut donc gagner du temps. Le pouvoir tente une manœuvre au niveau européen pour différer la vaccination . Echec total. Macron est seul, abandonné de tous. Ridiculisé ? Et la France aussi ?

…en particulier pour l’Allemagne

En Allemagne, dès septembre 2020, le protocole déterminant les prioritaires à la vaccination est calé. Dans la foulée, les modalités logistiques sont travaillées. C’est manifestement complexe mais l’action coordonnée entre Etat fédéral et Länder permet de repérer des sites, des techniques, des outils et des personnels au cas où un vaccin serait disponible.

D’autres pays suivent la même piste d’anticipation.

Résultat des courses

Début 2021 (en date du 2 janvier 2021- Source : Ministères de la santé), la France a vacciné 1 000 fois moins que l’Allemagne.près de 6 000 fois moins que le Royaume Uni, 120 fois moins que le Portugal, 60 fois moins que l’Italie…Bref, on est mauvais. La Bulgarie (12 fois plus que nous) ou la Lettonie (4 fois plus) contribuent à «une humiliation face à l’union européenne» et confirme le «déclin français»  (Analyse MIT)

Mais il doit bien y avoir des explications, que diable !

Les explications officielles

Elles sont  multiples et variées. Il est difficile de les hiérarchiser tant elles se chevauchent et tant les propos officiels sont confus et contradictoires. Tentons de lister les arguments officiels.

  • On est prudent : argument repris par E. Macron. Commentaire 1 : ce qui signifie que les autres pays sont irresponsables. Commentaire 2 : les autres pays européens apprécieront !
  • Mais, comme dit par E. Macron lors de ses vœux, cela va changer. Bref, le magicien Macron se désolidarise du magicien Véran.
  • On va accélérer et faire cesser les lenteurs inutiles.

Bref, que dit le discours officiel ?

  • On n’a pas été parfait
  • Mais, on a plein de bonnes raisons pour ne pas avoir été parfait
  • Désormais, on va être bien meilleur

Conclusion : finalement, on est bon.

Si ça, ce n’est pas de la prestidigitation… !!

Les discours des médias -1er temps

Inutile de trop remuer le couteau dans la plaie. Mais, l’absence de réel travail d’investigation, le relais « docile » des positions officielles…etc  se combinent à des positionnements désolants tels que…

  • En France, on est meilleur que d’autres (et de railler que seulement 3 millions d’américains sont vaccinés fin 2020 alors que Trump avait annoncé 20 millions –certes mais pourquoi sommes-nous à 130 vaccinés alors que sur les bases US on serait à 600 000-)
  • De toute façon, les français sont souvent hostiles au vaccin…. Mais environ 60 % des français n’y sont pas hostiles… et attendent…
  • Et, tout ce retard est dû à « la lourdeur administrative ». Rengaine bien connue.

 Traduisons « tout ça, c’est la faute des fonctionnaires ».

 Les discours des médias -2eme temps

Étonnant mais entre le 2 janvier et le 5 janvier, le discours médiatique a évolué. Prenons les 3 points évoqués dans le paragraphe précédent.

  • On n’est pas meilleur, loin de là. Preuves : plusieurs pays ont des vaccins ou en sont proches. Pas nous. Plusieurs pays (y compris réputés « secondaires ») maîtrisent la logistique de vaccination. Pas nous.
  • Les Français hostiles à la vaccination. Sauf que les errements gouvernementaux conduisent qu’entre fin 2020 et 4 janvier 2021, le niveau de réticence est passé de 40 à 60 %. Les medias pointent la « défaillance de communication » (pour certains) et la « défaillance de la stratégie du pouvoir » (pour d’autres).
  • Désormais, la défaillance pointée est celle du pouvoir politique. Certains medias (ex : LCI le 5 janv) rappellent que les fonctionnaires ne sont pas responsables de décisions prises au plus haut niveau.

On en est là le 7 janvier 2021.

Pour peu qu’on reste lucide et critique face à l’avalanche de propos divers, chacun peut conserver assez de sens critique pour forger son opinion.

Pour compléter l’information, il semble intéressant de citer quelques propos tenus dès l’été dernier par Robert Boyer, économiste spécialiste du capitalisme (Revue l’Histoire) :

« En France, on a laissé périr le capitalisme étatique et planificateur qui faisait la force de ce pays, pour au moins deux raisons, tout aussi perverses l’une que l’autre :

d’abord l’idée que, la France étant trop petite pour affronter seule la mondialisation, il fallait exporter notre modèle à l’échelle européenne, ce qui était une illusion totale ;

ensuite, l’a priori terrible mais bien ancré chez nombre d’économistes que le public est, par définition, moins efficace que le privé. Cet état d’esprit a rongé l’action publique, notamment dans le domaine hospitalier…

Plus généralement, la France a abandonné le modèle planificateur qui faisait sa force sur le plan international….. La France est donc l’exemple presque caricatural d’un pays qui a abandonné ses avantages concurrentiels…. » (Source : L’Histoire n° 475).

Pierre Cassan

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.