Service Public et Service au public

« La sécurité sociale assure la protection des individus à partir du travail. Les services publics leur donnent accès à des biens et à des services collectifs qui n’obéissent pas à la logique du marché. Je suggérerai que ce sont là les deux pôles d’une action de l’État dont la visée est de fonder une citoyenneté sociale. […] La propriété privée n’est plus le seul fondement de la citoyenneté. Le non-propriétaire aussi a des droits sociaux et des assurances sociales. Il participe à des prestations et à des services collectifs dont l’État est le garant, et qui fonctionnent ainsi comme des analogons de la propriété privée pour les non-propriétaires. »

Robert Castel, La montée des incertitudes

Un service public est une activité organisée par l’autorité publique pour contribuer à la cohésion sociale, au développement à long terme avec le souci de l’égalité d’accès à ce service.

Le service au public est la possibilité d’accéder à un service par le biais d’une intervention privée. Ni la cohésion sociale, ni le long terme, ni l’égalité ne sont des critères de référence.

Financièrement le service public bénéficie de l’outil de redistribution que doit représenter l’impôt.
Le service au public est, dans la pratique, payé par l’usager.
Exemple : une route départementale est financée par les impôts perçus par le département et chacun est libre de l’utiliser sans payer.
Une autoroute est financée par des sociétés privées (mais aussi par les impôts perçus par l’Etat).
Mais, la différence est claire : une autoroute est payante et rapporte à la société qui l’exploite et qui sert des dividendes généreux et nuisibles pour l’usager de base
Conclusion 1 : la droite, le FN et les libéraux sont pour le service au public (Cf. profession de foi de la droite).
Conclusion 2 : notre liste EELV-Front de Gauche défend le service public.

CHOISISSEZ VOTRE CAMP

Pierre Cassan

Laisser un commentaire