Un appel à la solidarité de la part du collectif « Clermont Fait Monde »

Depuis plus de 15 jours, plus de 150 exilé.e.s dont une cinquantaine d’enfants ont posé leurs tentes sur la place du 1er mai à Clermont-Ferrand. Ils viennent d’Albanie, de Russie ,d’Afghanistan, de Macédoine de Géorgie, d’Éthiopie, de Guinée, de Serbie ou d’Algérie…

Avec le soutien de citoyen.n.es et de militant.e.s, les familles et les personnes isolées se sont regroupées pour faire respecter leur droit à un logement digne. Depuis plusieurs mois, les services de l’État les laissent vivre dans le dénuement le plus total sans toit au dessus de leurs têtes, sans accès à l’eau ni à des sanitaires. Les pouvoirs publics (Préfecture, Mairie, Conseil Départemental) se renvoient la balle, laissant la situation pourrir et confrontant ces familles et ces enfants aux dangers et à l’insalubrité de la rue et bientôt au froid.
Beaucoup sont demandeurs d’asile ou bénéficiaires de la protection subsidiaire et de ce fait l’État leur doit le logement. C’est un droit.
C’est à la préfecture de rendre ce droit accessible.

La solidarité est forte mais afin d’assurer un relais entre militant.e.s et bénévoles, nous lançons un appel que nous espérons être le plus large possible : nous avons besoins de présence sur place, toute la journée, mais encore plus le soir pour la préparation et la distribution du repas (entre 18h et 21h) , et la nuit pour la tranquillité du camp.

Merci de relayer cet appel dans vos réseaux militants et privés.

Pour suivre les actualités du campement sur les réseaux sociaux, c’est par ici :
https://www.facebook.com/clermontfaitmonde/

Un framadate permet aussi de signaler sa présence afin de s’organiser au mieux :
https://framadate.org/2cSVrlaLCzHdoVJR

Les horaires sont donnés à titre informatif et peuvent être définis plus précisément en commentaire sous le tableau.

Laisser un commentaire