Solidarité avec les migrants : l’Atelier écrit au préfet du Puy-de-Dôme et au président du conseil départemental

Monsieur le Préfet du Puy-de- Dôme,

                        Depuis maintenant près de trois semaines un «camp» improvisé de personnes de différentes nationalités s’est installé place du 1er mai à Clermont-Ferrand. Ces personnes au nombre de 150 environ, dont une quarantaine d’enfants parfois très jeunes (au moins trois sont des nourrissons), vivent dans un dénuement complet et dans des conditions sanitaires déplorables, voire même à court terme dangereuses : un seul point d’eau et deux toilettes.

Chaque jour, de nouvelles personnes sont accueillies, aggravant la promiscuité déjà problématique et, par voie de conséquence, les risques épidémiques.

De plus, la présence de seringues dans les toilettes d’urgence mises à disposition par la municipalité (seule autorité ayant apporté à ce jour une aide) est constatée. C’est dire si, aux risques sanitaires s’ajoutent des risques en termes de sécurité, et singulièrement pour les plus exposés, que sont les adolescents et les jeunes adultes. 

                        Devant la gravité de cette situation intolérable, les membres de «l’Atelier de gauche» de Beaumont, Ceyrat et Saint-Genès-Champanelle vous demandent de façon solennelle que soit mis fin à cet état de fait indigne de notre République, contrevenant formellement au respect des droits humains les plus élémentaires.

                        Nous requérons en conséquence, un hébergement et des conditions sanitaires et d’alimentation conformes aux normes en vigueur, quelle que soit la situation administrative de ces personnes et ce, dans les plus brefs délais.

                        Particulièrement sensibles au devenir des nombreux enfants présents avec leurs parents, et à celui des mineurs non accompagnés, les membres de « l’Atelier de gauche » souhaiteraient également, conformément à la loi, que les autorités du département rompent avec la passivité et l’indifférence qui ont été les leurs jusqu’alors, et prennent en charge ces enfants et adolescents, tant sur le plan de leurs besoins élémentaires que sur celui de leur éducation.

                        « L’Atelier de gauche » apporte tout son soutien et exprime sa gratitude aux Associations de solidarité, ainsi qu’aux citoyens, qui par leur action quotidienne pallient l’absence de prise en charge des autorités du département.

 Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de nos salutations distinguées.

                                                          

                                                                       Pour «l’Atelier de gauche»

                                               de Beaumont, Ceyrat et Saint-Genés- Champanelle,

 Le président

Roger Bichon

 

N.B : copie de ce courrier à Monsieur Président du Conseil Départemental du Puy-de- Dôme.

Monsieur le Préfet du Puy de Dôme

Monsieur Président du Conseil Départemental

Laisser un commentaire