Tous et toutes en grève et en manifestation Mardi 9 octobre 2018 10H – Place du 1er mai

Dans le Puy de Dôme, nos organisations syndicales appellent à amplifier la mobilisation initiée ces derniers mois, contre la régression sociale, tout en portant nos propositions et revendications de réel progrès social.

La politique économique et sociale du gouvernement répond aux exigences des « premiers de cordées » et les conséquences sont particulièrement néfastes pour les salarié·e·s, les jeunes et les retraité·e·s… Les indicateurs sont au rouge sur le front de l’emploi et de la croissance, démontrant les conséquences des dernières lois relatives au travail, aux soi-disant « modernisation du dialogue social » et « sécurisation des salarié·e·s ».

Les salaires sont en berne, et même baissent comme dans la fonction publique ! Alors que le grand patronat bénéficie de cadeaux supplémentaires : CICE pérennisé, suppression de l’ISF…

Après la suppression de cotisations sociales finançant notre sécu et la hausse de la CSG, avec les annonces de suppressions de postes dans la Fonction Publique et les privatisations de nos services publics, le gouvernement entend poursuivre à marche forcée sa politique de destruction sociale !

Contre la régression sociale,

Contre les projets du gouvernement et du patronat,
RÉSISTANCE !
Pour les revendications et le progrès social.

Nous sommes convaincu·e·s que seule une mobilisation massive peut contraindre le gouvernement à reculer sur ses projets et à répondre aux revendications des salarié·e·s, des retraité·e·s, des jeunes, des privé·e·s d’emploi ou précaires : pour Cgt, FO, Solidaires, FSU, UNEF et UNL, l’heure est à la résistance sociale et à l’action syndicale !

Pour nos organisations syndicales, l’heure est donc à poursuivre et renforcer la mobilisation sociale.

Toutes et tous mobilisé·e·s, imposons :

. L’augmentation des salaires, des pensions, des minimas sociaux ;
. L’égalité salariale et professionnelle entre les femmes et les hommes ;
. Le maintien de tous les régimes de retraite (Code des pensions, CNRACL, régime général, régimes spéciaux…) reposant sur la répartition et la solidarité et le refus de tout régime universel par points ;
. La retraite à 60 ans et la reconnaissance de la pénibilité ;
. Une politique industrielle créatrice d’emplois et la réduction du temps de travail ;
. Le maintien et le développement des services publics ainsi que l’arrêt des suppressions de
postes, y compris à l’Université Clermont-Auvergne où est mis en place un plan social
intolérable (7 millions d’euros « d’économies ») ;
. La défense de la Sécurité sociale et la garantie de son financement par l’arrêt des exonérations patronales et le maintien de la cotisation ;
. La défense de l’Assurance-chômage ;
. L’abrogation des lois travail et la défense du Code du travail, des garanties collectives et des statuts ;
. La suppression des lois mettant en place la privatisation, la mise en concurrence et la
sélection à l’université et création d’une allocation universelle étudiante pour tous et toutes.

À l’appel des organisations syndicales
CGT, FO, Solidaires, FSU, UNEF et UNL
Tous et toutes en grève et en manifestation
Mardi 9 octobre 2018 10H – Place du 1er mai

 

Intersyndicale 63 – 9 Octobre

 

Laisser un commentaire