Conseil municipal de Beaumont du 18 décembre 2018 : VOEU AFPA présenté par le groupe front de gauche voté à l’unanimité

L’avenir de l’AFPA (Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes° en Auvergne s’assombrit.

Si le centre de Beaumont semble jusqu’ici épargné, des  postes y seront tout de même supprimés et l’antenne régionale qui y a son siège sera  transférée à Vénissieux dans le Rhône, ce qui ne peut qu’être inquiétant  pour l’avenir.

En effet, lors du Conseil d’Administration du 18 octobre 2018, la direction de l’Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes (AFPA) annonçait la fermeture de 38 de ses 206 sites en France, soit 1 540 emplois supprimés sur les 6 400 CDI et de nombreux stagiaires inscrits  se retrouvant dans une impasse

→  pour l’Auvergne 2 centres ceux du Cantal et de la Haute- Loire fermés purement et simplement et 80 postes seront supprimés

Dans un contexte de chômage de masse, et d’une demande de main-d’œuvre qualifiée particulièrement dans le Cantal, on pouvait pourtant s’attendre à une mobilisation dynamique de tous les acteurs pour développer cet outil performant.

  • Cela faisait partie à l’entendre des nombreux engagements du Président de la République sur :les besoins de réindustrialisation du pays,
  • la réaffirmation de l’investissement dans la formation,
  • la présence des services publics dans tous nos territoires,

Or c’est l’inverse qui se profile.

Quel gâchis à la fois matériel et humain :

 – Humain parce qu’on se prive

  • des services rendus par un personnel aguerri dans l’utilisation des méthodes actives pour accompagner les personnes dans leur apprentissage
  • d’expériences de terrain avec le développement de partenariat multiples avec notamment les communes
  • d’une prise en charge globale ( logement, restauration) qui permet à des stagiaires de se consacrer pleinement à leur formation
  • d’une réussite évidente avec un taux de retour à l’emploi de 70%

 – Matériel car l’AFPA est aujourd’hui une structure

  • qui depuis sa création s’est développée matériellement en mettant à la disposition des stagiaires un outillage, des machines, des fichiers, des équipements les plus récents pour être en adéquation avec leurs futurs lieux de travail
  • qui amène à une qualification pour un coût réduit

L’AFPA, qui a été créée après la seconde guerre mondiale pour former aux compétences nécessaires à la reconstruction du pays, a beaucoup évolué.

Mais depuis plus d’une dizaine d’années, elle fait face à des difficultés structurelles dues au   transfert de la commande publique aux régions en 2004 et à l’ouverture du marché à la concurrence en 2009           .

L’Etat n’est pas le seul à diminuer son financement. Le conseil régional, anticipant la loi le dessaisissant de  la compétence formation et qui devrait être effective au 31/12/20149, a prévu de poursuivre son désengagement en  2019

 La méthode est bien rodée : après des réductions budgétaires régulières et un recul de l’investissement public vient l’étape du constat du déséquilibre financier.

Pour ce qui est de la solution, elle est toujours la même : c’est la sacro-sainte loi du marché. Il faut tout privatiser.

Pour nous, il est urgent de développer de véritables parcours de formation, tout au long de la carrière, avec un grand service public du travail et de la formation incluant  les PLIE et les Missions Locales pour l’emploi ,deux structures  victimes elles-aussi d’ attaques connexes

Sur nos territoires, nous avons besoin de maintenir un service public de la formation professionnelle de qualité afin de contribuer au retour à l’emploi et à la mobilité des salariés. Aujourd’hui, ce sont 150 formations qui sont proposées en Auvergne

Nous demandons à Madame la Ministre du travail et à Monsieur le président  de la région AURA  d’intervenir pour que des solutions pérennes sur l’activité de  l’AFPA soient programmées. sur tout le territoire français et de maintenir la formation en compétence régionale.         

Elus du Front de Gauche : Christine Thomas- François Ulrich

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.