Les aéroports de Paris doivent rester publics : signez la demande de referendum.

Après le dépôt le 10 avril d’une proposition de loi signée par 248 parlementaires représentant les oppositions de droite comme de gauche, l’heure est venue de recueillir les soutiens des électeurs.

Plus de 4,7 millions de signatures sont nécessaires pour organiser ce type de référendum, introduit par la réforme de la Constitution en 2008. Un décret, pris mercredi 12 juin en conseil des ministres, a déclenché la période de recueil des soutiens sur un site Internet ouvert par le ministère de l’intérieur. Elle durera neuf mois.

Les soutiens à cette initiative première du genre doivent manifester leur intérêt sur le site du ministère de l’Intérieur, comme le prévoit dorénavant la loi. La collecte des signatures ayant débuté le 13 juin pour un clôture au 12 mars 2020.

Le lien du site du ministère de l’intérieur pour accéder au formulaire pour signer :

Le site du ministère de l’intérieur pour accéder au formulaire à signer

Dès lors que le nombre de signatures requis sera atteint, le Conseil constitutionnel interviendra afin de valider ou non ces soutiens.

Autre point: si la proposition de loi de privatisation d’ADP n’a pas été examinée au moins une fois par chacune des deux assemblées parlementaires dans un délai de six mois, le Président de la République sera alors contraint de soumettre la proposition de loi aux Français via un référendum.

En pièce jointe le projet de loi cosigné par les députés s’opposant à cette privatisation : 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.