Restons unis…

La crise sanitaire et les milliards déversés  prouvent deux choses :

  • Les « premiers de cordée » de Macron sont bien moins indispensables que celles et ceux qui prennent soin de nous au quotidien, des agriculteurs ou agricultrices aux soignant.e.s, en passant par les caissier.e.s et les éboueurs par exemple ;
  • Le refus de mener une politique sociale et écologique ambitieuse n’est pas dû au manque de moyens ou d’argent, mais bien à un choix idéologique préférant satisfaire les intérêts de quelques uns au détriment de l’intérêt général.

Macron nous appelle à être unis et à le rester dans les temps difficiles qui suivront, sous entendu derrière lui et son gouvernement. Pour l’instant, on ne peut pas faire autrement, ce qui ne nous empêche nullement de réfléchir.

Mais autant le prévenir tout de suite. Après, toujours d’accord pour rester unis, mais pour le chasser, lui, ses commanditaires et ses larbins, tous ces « crétins diplômés » qui vivent sans idée !

François Ulrich

2 réflexions au sujet de “Restons unis…”

  1. Les premiers de cordée sont en réalité bien moins utiles que les premiers de corvée. C’est autour de ces derniers que nous resterons unis…

    Répondre
  2. Qui dit premier de cordée dit sherpa comme en politique les colleurs d’affiches pour les chef de partis ou dans le bâtiment le maçon sans qui l’architecte n’est rien. Les seconds couteaux sont en réalité les premiers comme dans tous les métiers.
    Demain sera t il meilleur? Pour cela, faudrait il encore que la dite élite se remette en question.
    L’histoire doit nous servir à éclairer l’avenir, hélas elle ne fait que bégayer. Alors il faudra encore et encore informer, se lever, manifester pour informer et se retrousser les manches et leur dire : « un peu de pudeur et moins d’arrogance, ceux que vous faites applaudir font leur boulot, (certes magnifiquement) mais ils le faisaient déjà avant de la même façon et dans les mêmes conditions comme d’autres millions de français (fonctionnaires eux aussi démunis) et du privé qui ŒUVRENT pour le bien de tous. Ils ne sont pas comme ces actionnaires qui se « sacrifient « (sic) en ces temps de crise » . Puissent ils nous entendre!?

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.