Ouvrons le débat : en quoi la maîtrise publique améliore-t-elle la gestion de l’eau ? (4)

http://www.humanite.fr/

 

Alors que les groupes privés Suez et Veolia recherchent une fusion, les collectivités locales se tournent de plus en plus vers une gestion publique.

Un service public de proximité

Christophe Lime Président de France eau publique, vice-président de Grand Besançon Métropole

À la faveur de deux crises majeures, la France a (re)découvert en l’espace d’un an l’incroyable capacité de résilience de ses territoires grâce aux services publics de proximité et la force du maintien de liens sociaux à travers la solidarité locale. Dans le même temps, elle a pris conscience de la fragilité d’une dépendance économique trop importante à des structures et à des approvisionnements mondialisés. Les soubresauts de 2020 ne sont pas pour autant des phénomènes conjoncturels. Depuis plusieurs années, les crises se suivent, qu’elles soient d’origine sociale, cyber, climatique ou sanitaire, plaçant les élus que nous sommes face à la responsabilité de réfléchir autrement et de trouver des solutions pour faire face à ces contextes mouvants.

Plus que jamais et de manière cruciale, nous sont posées les questions de la gestion locale de biens communs, qu’il s’agisse de l’eau, l’assainissement, l’énergie, l’alimentation, l’agriculture… Des thèmes et dynamiques auxquels les acteurs publics de l’eau peuvent pleinement contribuer, chacun à leur façon, en tenant compte des spécificités et richesses locales, tout en cherchant à s’adapter aux enjeux globaux qu’impose le changement climatique. Car, on ne le dit jamais assez, l’eau ne consiste pas qu’en une industrie de réseaux. Tous les peuples ne se sont-ils pas installés aux abords de fleuves, rivières et autres cours d’eau pour vivre et se développer ? L’eau est l’un des facteurs majeurs du développement des économies locales et des territoires.

Au carrefour de nombreuses politiques publiques et à l’origine de multiples solutions locales, exerçant un service public de proximité, inscrit dans le long terme pour le bénéfice des citoyens, les acteurs publics de l’eau ne sont pas exploitants d’un service public : ils sont de véritables garants de ces dynamiques de vie.

Dans un contexte de dérèglement climatique, de fragilisation de la biodiversité et de pandémie, l’eau est plus que jamais un bien commun précieux, qu’il convient de préserver. Alors que les dernières semaines ont été marquées par l’affaire ­Veolia-Suez et ses enjeux de stratégies de développement commercial à l’international, les opérateurs publics de l’eau sont engagés au service de l’intérêt général et d’une gestion durable de l’eau, notre bien commun essentiel, au plus proche des territoires. Assurant l’approvisionnement en eau potable et le traitement des eaux usées de plus de 40 % de la population française, ils démontrent chaque jour leur capacité à assurer la continuité de services essentiels, même en plein confinement.

Et pour garantir un accès durable, pérenne et équilibré de l’eau, nombreux sont les défis que relèvent les collectivités et leurs opérateurs publics : gestion durable de la ressource en eau, gestion patrimoniale et performance de l’exploitation, qualité du service public et participation citoyenne, accès à l’eau pour les plus démunis…

Les collectivités et leurs opérateurs publics locaux sont au cœur des territoires et au plus proche des citoyens. Ils favorisent la dynamisation économique locale, tant par les emplois directs qu’ils génèrent que par leur intégration dans le tissu de PME et d’entreprises de proximité. N’ayant rien à vendre, ils agissent au cœur d’un maillage partenarial étroit qui leur permet de s’adapter aux enjeux locaux, tout en mutualisant l’innovation et l’excellence.

Porteuse d’une vision de long terme où chaque euro de la facture d’eau est immédiatement et intégralement réinvesti dans la qualité du service et la gestion patrimoniale, la gestion publique est plus que jamais source de solutions durables pour nos territoires.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.