Nouvelle image

Question : Qu’y-a-t-il de commun entre le réchauffement climatique, la croissance des inégalités, et les attentats terroristes ?
Ou, formulée autrement : Quels sont ceux qui s’opposent à la résolution de la crise écologique, au partage équitable du travail, à la justice sociale, seul facteur réel de paix (réf. Organisation Internationale du Travail, 1944) ?
Réponse : La classe des propriétaires capitalistes et de leurs alliés qui utilisent leurs moyens considérables pour empêcher la prise en main de leur destin commun par les êtres humains.

Nouvelle image
Loi NOTRe et schéma départemental de coopération intercommunale, une atteinte à la démocratie (suite).
En 2014, le législateur a prévu  pour la première fois l’élection des conseillers communautaires au suffrage universel direct. Mais depuis, les règles ont changé avec la réforme territoriale et la création de nouvelles intercommunalités.
Prenons un exemple : Dans une commune comme Billom, la nouvelle délégation  aura 4  élus supplémentaires . A contrario, les plus petites communes d’un territoire rural  se contenteront du seul maire pour faire le lien avec la communauté de communes  (CC Billom – Saint Dier-Vallée du Jauron)
– Comment seront nommés les nouveaux conseillers, ceux qui ne siègent pas mais sont conseillers municipaux d’une commune qui gagnera des délégués. La désignation suivra-t- elle l’ordre du tableau ?  Election par le Conseil ?  Quelles possibilités pour garantir une représentation d’une opposition ?
– Pour les petites communes où le maire sera aussi l’unique conseiller communautaire,  une très grande responsabilité pour celles et ceux qui ont déjà en charge d’administrer leur commune…
 Le bon sens du législateur aurait été de faire fonctionner les nouvelles intercommunalités, pour trois ans, avec les élus légitimement choisis par la population.
 

Nouvelle image

Loi NOTRe et schéma départemental de coopération intercommunale, une atteinte à la démocratie.

 

Un peu partout les communes et les intercos se prononcent sur le schéma départemental de coopération intercommunale proposé par le Préfet dans le cadre de la loi NOTRe. Si les discussions et contestations tournent le plus souvent sur les périmètres des nouvelles intercommunalités, elles ne concernent guère les compositions des prochains conseils communautaires. Hors dans les communes de plus de 1000 habitants où les conseillers communautaires actuels ont été élus en mars 2014 directement au suffrage universel par fléchage, un certain nombre d’entre eux vont être démis de leur fonction avant la fin de leur mandat prévu en 2020, avec la nouvelle répartition des sièges pour le prochain conseil communautaire qui doit être en place en 2017. C’est le cas pour la commune de Creuzier le Vieux où sa représentation va passer de 3 à 2. On aura donc des conseillers communautaires ayant pourtant la légitimité de la souveraineté populaire, démis de leur fonction avant la fin de leur mandat. Il faut remonter loin dans l’histoire de notre pays pour qu’il en soit ainsi. C’est tout à fait intolérable? C’est une atteinte à la démocratie. On ne change pas une règle du jeu en cours de mandat. Ceux que le peuple a élus, seul le peuple lors d’un scrutin peut les défaire.
Le conseil municipal de Creuzier le Vieux (03) contestant cette atteinte à la démocratie qui voit un (élu de la liste d’opposition) parmi ses 3 élus au Conseil communautaire, démis de son mandat, a décidé de voter contre le schéma départemental de coopération intercommunale proposée par le Préfet de l’Allier.
Le respect de la démocratie voudrait légitimement,  que soit conservé tous les conseillers communautaires pour la mise en œuvre des nouvelles intercos en 2017, ou que leur mise en place soit repoussée en 2020 lors du prochain renouvellement.
Si les dispositions prévues restent en l’état, les élus qui seront concernés seront en droit, nous semble-t-il de contester devant les juridictions, leur démission d’office.
Jean Claude Mairal

Nouvelle imageQuel est le véritable sens de la liste « 100% citoyen » ?

Tous les candidats à l’élection régionale sont des citoyens*, condition sine qua non pour figurer sur une liste.
Donc appeler une liste 100% citoyen n’est pas faux mais cela laisse entendre que les candidats des autres listes ne sont pas tous citoyens, ce qui est faux.
J’ai donc pensé que l’appellation « citoyen » était utilisée en opposition au terme « élu » , les élus étant réputés être tous pourris :
→ et bien non : certains des candidats sont des élus proches de l’UDI et du Modem, qui, selon leurs dires, n’ont pas voulu intégrer les listes de J.-J. Queyranne ou de L. Wauquiez. Mais leur a-t-on vraiment demandé?
Donc me suis je dit, ce doit être en opposition au terme  » adhérents d’un parti politique  » , puisqu’il est de bon ton de décrier les partis politiques en leur préférant justement des mouvements citoyens :
→ et bien là aussi non, puisque certains colistiers sont adhérents de Nous Citoyens, du Parti Libéral Démocrate ou du Parti Fédéraliste Européen
Alors 100% citoyen, c’est sûr, mais c’est un peu trompeur pour ceux et celles , citoyens et citoyennes, qui n’auront pas pris le temps de lire et d’analyser le document officiel qu’ils viennent de recevoir.

*Sont citoyens français les personnes ayant la nationalité française et jouissant de leurs droits civils et politiques (ex : droit de vote).

Qui sont les vrais voyous ?

Nouvelle imageIl y a trois sortes de violence.

La première, mère de toutes les autres, est la violence institutionnelle, celle qui légalise et perpétue les dominations, les oppressions et les exploitations, celle qui écrase et lamine des millions d’hommes dans ses rouages silencieux et bien huilés. La seconde est la violence révolutionnaire, qui naît de la volonté d’abolir la première. La troisième est la violence répressive, qui a pour objet d’étouffer la seconde en se faisant l’auxiliaire et la complice de la première violence, celle qui engendre toutes les autres. Il n’y a pas de pire hypocrisie de n’appeler violence que la seconde, en feignant d’oublier la première, qui la fait naître, et la troisième qui la tue. »
Dom Helder Camara

« Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès » Nelson Mandela

Nouvelle imageRAS LE BOL, de provocations en petites phrases, le gouvernement et son « sniper » M. Macron veulent humilier les salariés par des attaques incessantes contre le code du travail, les 35 heures, le statut de la fonction publique. Celles-ci font échos aux exigences des marchés financiers et du Medef.

Les salaires baissent, une étude de l’INSEE indique que le niveau de rémunération des salariés a diminué pour la deuxième année consécutive en France. Pourtant de l’argent, il y en a, la preuve ! Le Cac 40 les Bénéfices sont au beau fixe, au cours du premier semestre 2015, 38 des grands groupes du CAC 40 ont réalisé 39.5 milliards d’euros de bénéfices nets. C’est près de 11 milliards de plus que l’an dernier à la même époque…..

Read more« Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès » Nelson Mandela

Les grands groupes distributeurs d’Eau : vraie sollicitude ou infantilisation totale ?

Nouvelle imageIl y a quelques jours, la Lyonnaise des eaux a envoyé un message sur les portables de ses clients  » Fortes chaleurs pensez à boire régulièrement au moins 1,5 litre d’eau /jour – tous nos conseils sur https://www.lyonnaise-des -eaux.fr  » Eurêka depuis trois semaines je me demandais en vain particulièrement à l’apéritif (in vino veritas) ce qui me manquait : boire de l’eau bien sûr, merci la lyonnaise ! Vraie sollicitude ou infantilisation totale ? En tout cas support peu adapté aux personnes les plus touchées par un éventuel manque de boisson : les personnes âgées et les jeunes enfants. Et surtout mémoire courte Dans ces derniers mois la justice a condamné plusieurs distributeurs dont la Lyonnaise des Eaux (Aisne), Veolia Eau (Cher), la régie publique Noreade (Nord), le groupe Saur ( Picardie ) pour avoir coupé l’eau pendant plusieurs mois à des clients. Pourtant l’amendement Brottes, voté en 2013, avait interdit cette pratique, l’eau étant considérée comme un bien commun, universel et vital. Néanmoins le 19 février dernier, Christian Cambon sénateur-maire UMP du Val-de-Marne avait fait voter un amendement au projet de loi sur la transition énergétique, qui autorisait à nouveau les coupures d’eau contre les mauvais payeurs. Heureusement le 28 mai 2015 Le Conseil constitutionnel a validé à nouveau l’interdiction totale des coupures d’eau. L’accès de tous et de toutes à l’eau, bien commun indispensable à la vie reste un combat toujours d’actualité en France et dans le monde avec en parallèle le combat pour la régie publique de l’eau doublé d’un contrôle citoyen.

Christine Thomas

Cafteuses et Guêpes Rouges : même motif, même punition.

Nouvelle imageLa municipalité de Beaumont a choisi une méthode qui ressemble à celle employée à Toulouse
A Toulouse, la ville coupe le compteur EDF de la bourse du travail pour obliger les syndicats à partir.
A Beaumont, la ville met un terme à la mise à disposition d’un local permanent aux Cafteuses et rechigne à laisser des salles aux Guêpes Rouges pour les répétitions de leurs spectacles.
La municipalité de Beaumont semble avoir oublié ce précepte de Mireille Delmas-Marty : « l’enracinement dans une culture peut permettre un accès à l’universel, pour autant qu’il s’agisse d’une culture ouverte. »

49-3 + 44-3 = OPÉRATION RÉUSSIE POUR LE GOUVERNEMENT

Nouvelle imageLe gouvernement n’a pas seulement utilisé  l’article 49-3 de la Constitution. En plus de cette  disposition qui permet de faire adopter un texte sans vote de l’Assemblée, il a aussi dégainé le 44-3 ou « vote bloqué », qui permet au gouvernement de choisir les amendements intégrés au texte, sans que les députés aient à les adopter.

SABLE SHOW MUST GO ON

Nouvelle image

Cette année Sable Show ne durera  qu’un seul mois, du 4 Juillet au 2 Août, place du 1er Mai à Clermont Ferrand.

Manque de moyens ou moyens mal orientés?

On  pourrait imaginer d’autres  sources de financement  puisque cet espace est ouvert à tous et à toutes gratuitement  quelle que soit                                                                                     la ville de résidence.

On pourrait aussi diminuer les financements alloués à l’ASM , 35 joueurs qui jouent et ne gagnent pas au profit de centaines d’enfants qui joueraient et gagneraient en qualité de vie.

Pour qui ce brouillard au Panthéon ?

Nouvelle image Allons, c’était digne. L’entrée de quatre héros de la Résistance au Panthéon n’a pas été flétrie par la pompe et, entourée par des jeunes lycéens, elle prolongeait des engagements courageux vers l’avenir.

François Hollande voulait faire de son discours un chef-d’œuvre ; ce fut un exercice convenable qu’on sentait pourtant parcouru d’une fissure. Que retrouver en effet de la République sociale et de l’essor de la culture pour lesquels combattait Jean Zay dans la politique docile et libérale des gouvernants d’aujourd’hui ? Où trouver l’attention aux pauvres d’une Geneviève de Gaulle-Anthonioz ? Quelle trace de la passion intraitable de Germaine Tillion pour la liberté et l’altérité ? Quelle place pour leur attachement sourcilleux à l’indépendance nationale dans le grand large de la fraternité ? Le verbe présidentiel était semblable « à ces cratères où les volcans ne viennent plus, où l’herbe jaunit sur sa tige ».

Le chef de l’État a choisi des personnalités à honorer en excluant un pan essentiel de la Résistance, celui des communistes, et tombait donc à plat son envolée sur « l’histoire quand elle devient partagée » : il venait de la diviser.

Read morePour qui ce brouillard au Panthéon ?

GRAND ECART à l’UMP

Nouvelle image A l’UMP, on s’insurge contre les écoutes téléphoniques des portables de Nicolas Sarkozy, des écoutes qui , selon le porte parole de l’UMP portent  atteinte aux droits de l’homme , bafouent les  droits de la défense et passent outre  la confidentialité des discussions entre une personne et son avocat…

Mais …à l’UMP les députés votent  à 72% en première lecture la loi sur le renseignement , liberticide si l’en est puisqu’avec ce dispositif, l’atteinte à la liberté devient la règle, la protection l’exception.

A moins que pour l’UMP, comme le dit si bien André Chassaigne,  la loi soit conçue comme un filet qui laisse passer les gros et attrape les petits !

Christine Thomas