Élections municipales 2020 à Ceyrat : nous appelons à la construction d’une vraie gauche

Après le « ni de droite ni de gauche » du maire sortant

Nous avons eu l’occasion de critiquer la politique à marche forcée de Laurent Masselot, digne représentant de l’Arrogant de la République, dont il a oublié le logo sur ses affiches électorales.

Sa majesté jupitérienne seule décide de tout et prétend gérer la municipalité en bon père de famille. Parlons-en ! Quel père dirait à son enfant : « Tu comprends, on ne peut soigner tes dents ou acheter tes livres scolaires, il nous faut  rembourser l’emprunt de la maison et en économisant sur ta santé et ta scolarité, nous la rembourserons plus vite ! » ?

Le « et de droite et de gauche » de l’opposition

La nature est vraiment bien faite. Elle semble avoir doté certains électeurs d’un appareil digestif capable d’avaler toutes sortes de couleuvres, mêmes les plus grosses !

Vouloir faire croire qu’il n’y aurait pas l’épaisseur d’une feuille de cigarette entre les programmes d’Anne-Marie Picard et d’Eric Egly, l’alliance opportuniste entre une droite confirmée et une gauche incertaine. Quel dommage qu’ils ne se soient ralliés dès le premier tour pour nous éviter cette farce électorale !

Nous appelons à la construction d’une vraie gauche

L’atelier n’a soutenu personne lors du premier tour et nous récidivons pour le second tour !

Refondation de la démocratie, solidarité, écologie et biens communs, travail et emploi, santé, éducation, culture, média, numérique,… Ces thèmes vous intéressent, vous voulez faire de la politique autrement, vous êtes les bienvenus à l’atelier.

A.S