Deux mois auront suffi pour que le vernis « écologiste » du maire de Beaumont et de sa majorité disparaisse…

Dans son interview du 21 août, M. Cuzin (maire de Beaumont) dévoile ses intentions réelles en matière d’écologie :

«  […] nous préférons […] mettre en œuvre, aussi souvent que possible, (sic) des éco-logiques ». Que faut-il comprendre ? Comme pour « la démocratie implicative » , un pseudo-concept vide inventé par des communicants.

Un peu plus loin « nous engagerons Beaumont dans une politique en faveur de l’environnement » . Ouf ! Nous avons évité que ce soit en défaveur… De là à être rassuré, il y a un pas que nous ne franchirons pas.

Pire, il y a de quoi être inquiet face à l’ignorance des enjeux et/ou à l’absence d’une logique des plus élémentaires. Parce que si, comme le dit M. le Maire, « il est évident qu’aujourd’hui, l’écologie ne représente plus une option mais s’impose à tous » , les propositions énoncées sont dérisoires.

Les scientifiques du monde entier, dans les derniers rapports du GIEC, sonnent l’alarme : le COne cesse de s’accumuler dans l’atmosphère, les glaciers fondent, le niveau de la mer augmente, les incendies et les ouragans croissent en intensité et en nombre. Si l’on ne change pas radicalement d’orientation dans la prochaine décennie, on pourra difficilement empêcher l’élévation de la température au-delà de 1,5° C par rapport à la période pré-industrielle. Or, une fois cette limite dépassée, une réaction en chaîne risque de se déclencher, conduisant à une hausse de 2, 3 ou plus degrés, dans une spirale catastrophique.

Contrairement aux « collapsologues » qui proclament que le désastre est inévitable, et que tout ce que l’on peut faire, c’est « s’adapter », nous croyons qu’il faut se battre pour éviter « l’effondrement ». Comme l’écrivait Bertolt Brecht : « Celui qui lutte peut perdre ; celui qui ne lutte pas a déjà perdu ».

Il est urgent de rompre avec l’idéologie productiviste du progrès et de s’opposer à l’expansion infinie d’un mode de production et de consommation destructeur de la nature. En effet :

Read moreDeux mois auront suffi pour que le vernis « écologiste » du maire de Beaumont et de sa majorité disparaisse…