550 personnes défilent à Clermont-Ferrand : « Le droit de manifester, on se battra pour le garder »

550 personnes, dont 150 Gilets jaunes, ont défilé en centre-ville de Clermont-Ferrand, ce samedi après-midi, 13 avril, pour défendre, justement « le droit de manifester », « la liberté d’expression, et toutes les libertés », à l’appel de la Ligue des droits de l’Homme et d’une trentaine d’organisations syndicales, associatives et politiques.

Sur les tuniques des Gilets jaunes, il y a des cœurs, des têtes de mort, des appels au RIC (référendum d’initiative citoyenne), des citations de Victor Hugo et de Che Guevara, des caricatures d’Emmanuel Macron et des appels à sa démission, quelques cocardes tricolores…

Ils étaient 150, cet après-midi, et certains pour le vingt-deuxième samedi consécutif, au sein d’un cortège composé aussi de militants réunis suite à l’appel lancé par la Ligue des droits de l’Homme et une trentaine d’organisations associatives, syndicales et poltiques. L’humoriste Chraz, en gilet jaune, battait aussi le pavé.

« Contre la criminalisation du mouvement social »

De la place de Jaude à la place de Jaude, en passant par la préfecture et les rues commerçantes piétonnes, les 550 manifestants ont marché, en début d’après-midi, « pour défendre le droit de manifester, la liberté d’expression et toutes les libertés », selon les mots de Mohanad Al Abbas, le président régional Auvergne de la LDH, et de Jean-Louis Borie. Les interventions qui ont conclu la manifestation ont appelé à l’abrogation « de la loi liberticide dite anti-casseurs portée par le gouvernement. Tous ceux qui veulent s’opposer à cette criminalisation du mouvement social, et à tout ce qui rogne les droits des citoyens résistent ensemble ».

Laurence Coupérier

Appels et participants – Ces associations demandent, avec Gilets jaunes 63, l’abrogation de la « loi anti casseurs » que vient d’adopter l’Assemblée nationale : ATTAC63, Atelier de gauche, FFMC63, Osez le féminisme63, Dal 63, CGT, PCF, DEI63 (Défense des enfants international), Survie63, ANVCOP2163, Amis de l’Humanité, Parti de gauche, Puy-de-Dôme Nature environnement, Planning familial, France Palestine Solidarité, Parti ouvrir indépendant, France insoumise, Chom’actif, Nature et progrès Auvergne, Syndicat des avocats de France, LDH Clermont et LDH Billom, Unef Auvergne, Alternatiba 63, la Cimade, NPA? FSU, RESF 63, QUEER, Amis du temps des cerises, Justice et vérité pour Wissam, Solidaires Auvergne, FO63, Libre pensée 63, Collectif 63.

13 avril 2019 à 14h, appel à manifester pour le droit de manifester

Appel a_ Manifester 13 avril pour le Droit de Manifester-1

1- Texte de l’appel : c’est le Communiqué de la LDH nationale qui a servi de base à notre débat. Il a été modifié et amendé par les représentants des organisations ;
2- Parcours de la manifestation :
– Départ de la manifestation : Place de Jaude à 14h
– Arrêt devant la préfecture et prise de parole de la LDH
– place Sugny
– place de la victoire
-contournement de la cathédrale
– passage à côté de la mairie
– rue des gras
– rue 11 novembre
– Arrivée Place de Jaude et nouvelles prises de parole (SAF, Gilets Jaunes puis micro ouvert)
– Forum : les organisations peuvent y disposer d’un stand (quelques barnum seront amenés mais si les organisations peuvent en prêter d’autres, ce serait plus pratique – chaque organisation se charge d’amener la table/les chaises nécessaires à son stand)
Plateau Radio Campus (probablement, autour de 3 thématiques avec pour chacune 30 min de débat avec celles et ceux qui interviennent sur le plateau : liberté de manifester, luttes sociales, climat)
Animation proposée par les Gilets Jaunes (« porteur de parole » : fils suspendus et petites pancartes avec des slogans ou phrases d’accroche suspendues) notamment en interpellant les passant·e·s pour que ceux et celles-ci viennent débattre.
Buvette sera mise en place.
3.- Slogans : Manifester est un droit, on s’est battu pour le gagner, on se battra pour le garder (entre autres !)

Read more13 avril 2019 à 14h, appel à manifester pour le droit de manifester

Quinzaine PALESTINE à Clermont-Ferrand

Quinzaine PALESTINE à Clermont-Ferrand

du 31 mars au 13 avril :

GAZA, marche du retour,

                  cinéma palestinien, Salah Hamouri,                         

tournée de syndicalistes du GFIU, BDS AXA   

                                                                       

31 mars-10h, marché d’Aubière, déambulation et tractage pour GAZA et BDS

 Festival PALESTINE EN VUE dans le 63 : 

Mardi 2 avril-20h30– St Amant Roche Savine
« Samouni road » de S SAVONA

Read moreQuinzaine PALESTINE à Clermont-Ferrand

L’interdiction du brûlage des déchets verts

Bien qu’interdit, le brûlage des déchets verts reste une activité pratiquée qui contribue à la dégradation de la qualité de l’air en Rhône-Alpes. Différents polluants sont émis, dont des particules fines et autres composés cancérigènes, entraînant un risque accru pour la santé.
En dehors de dérogations préfectorales, le brûlage de déchets verts est interdit par le règlement sanitaire départemental depuis de nombreuses années, et peut faire l’objet d’une contravention de 450 euros. Pourtant, on estime que 9% des foyers  pratiquent le brûlage à l’air libre des déchets de jardin (extrapolation régionale des résultats d’une étude nationale de l’ADEME).
Des solutions alternatives respectueuses de la qualité de l’air, individuelles ou collectives, existent : compostage, paillage, collecte en déchetterie, … Contrairement à une idée reçue, l’apport en déchetterie est en effet largement préférable à une combustion à l’air libre pour la qualité de l’air !

 

Une activité émettrice de polluants atmosphériques et dangereuse pour la santé

Read moreL’interdiction du brûlage des déchets verts

Roundup : Bayer-Monsanto condamné à payer plus de 80 millions de dollars

Pour la deuxième fois, un jury américain a estimé que Monsanto connaissait les risques cancérigènes de son herbicide vedette.

C’est une deuxième défaite judiciaire, et elle est de taille. La firme Monsanto a été condamnée mercredi, aux Etats-Unis, à verser plus de 80 M$ à un retraité malade d’un cancer qu’il attribue au Roundup, le désherbant vedette du groupe racheté par l’allemand Bayer.

C’est la deuxième fois en quelques mois qu’un jury populaire de San Francisco conclut que le Roundup a causé un cancer et que Monsanto est coupable de n’avoir rien fait pour prévenir des dangers possibles de son produit au glyphosate, herbicide classé « cancérogène probable » par une agence de l’OMS en 2015.

Bayer s’est d’ailleurs dit « déçu par le verdict du jury » dans un communiqué, mais estime qu’il « ne change en rien le poids de 40 ans de science et de conclusions d’agences de régulation dans le monde entier qui confirment la sécurité de nos herbicides à base de glyphosate et leur nature non cancérigène ». Le groupe a annoncé qu’il allait faire appel.

Monsanto va faire appel

Read moreRoundup : Bayer-Monsanto condamné à payer plus de 80 millions de dollars

La propreté et la pollution des rivières de l’Auzon et de l’Artière en débat

La montagne,  21/03/2019

Récemment, à la maison des associations de Saint-Genès-Champanelle, à l’initiative du collectif Auzon-l’Artière propres, a eu lieu une réunion-débat concernant les pollutions des rivières l’Auzon et l’Artière.

Ces deux ruisseaux prennent leur source sur la commune champanelloise. L’Auzon part de Beaune-le-Chaud pour se diriger ensuite vers Theix. L’Artière jaillit des prés au-delà de Chatrat et se partage en plusieurs bras, dont l’un passe sous le château de Saint-Genès avant de sinuer dans les gorges de Ceyrat.

Deux lanceurs d’alerte de ce collectif, Vincent Grangeon et Christian Bernaud, ont animé un débat très riche, où les participants ont pu prendre la parole et exprimer leurs ressentis.

Une cinquantaine de présents a soutenu, comme les membres du conseil municipal présents, l’action du collectif pour garder les rivières propres et pour préserver la faune et la flore se développant dans ces sites privilégiés.

Grâce au travail effectué, des fonds ont été débloqués pour réaliser des travaux sur l’Artière et les premières opérations ont démarré à l’usine SLVA de Saint-Genès pour stopper la pollution de L’Auzon.

Le collectif et les lanceurs d’alerte souhaitent poursuivre leur réunions-débats pour partager leurs points de vue avec les habitants.

FISCALITÉ (5) – L’Exit Tax : Une horreur pour nous et .. pour vous ?

« Là c’est simple… tout est compliqué ». Voilà comment nous commencions notre article sur la Flat Tax ou plus exactement sur le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU).

Soyons honnêtes : on vous cachait une autre arnaque. Car il y a pire que la complexité du PFU. Il y a la réforme de l’Exit Tax. En effet, fin de l’Exit Tax et bienvenue au « Dispositif anti-abus » comme l’ont  dénommé les députés LREM adorateurs de Jupiter.

En première approche, l’Exit Tax est d’une complexité décourageante. Mais, en avançant lentement, on parvient à démêler l’écheveau.

Allons-y.

 1ere partie

 L’EXIT TAX : Origine et objectif

Il s’agit d’une taxe concernant les contribuables français qui optent pour un transfert du domicile fiscal à l’étranger. Créée en 2011 par N. Sarkozy, renforcée par F. Hollande, son objectif est  alors de freiner la fuite des capitaux vers l’étranger.

Comment fonctionne cette Exit Tax avant l’arrivée d’E. Macron.

Read moreFISCALITÉ (5) – L’Exit Tax : Une horreur pour nous et .. pour vous ?

Grève générale et nationale le 19 mars 2019

 

 

 

 

 

 

La manifestation débutera à 10h00, Place du 1er mai.
Nous emprunterons ensuite l’Avenue de la République, la rue des Jacobins, la place Delille, le bvd Trudaine, le cours Sablon, le boulevard Mitterand, l’avenue Vercingétorix, la rue Ballainvillers, Bvd Desaix / Préfecture / Place de JAUDE.

FISCALITÉ (4) – La « Flat Tax » : là, c’est simple… tout est compliqué !

 

Nous poursuivons notre balade dans le monde merveilleux des dispositions financières instaurées par E. Macron. Outre l’absence de réelle chasse à la fraude fiscale des riches (estimation raisonnable : environ 60 milliards d’€/an), outre les « négociations » avec les grands spécialistes de « l’optimisation fiscale » comme Amazon, Google , Apple, Face book…, outre le coût du CICE (45 milliards pour 2019, sans effet réel sur l’emploi) -voir un article précédent-, outre la suppression de l’ISF supplanté par l’IFI (4 milliards environ) -là aussi voir un article précédent-, il faut maintenant parler de la Tax Flat.

Désolé, mais c’est tellement compliqué qu’on va fatalement simplifier.
Soyez rassurés : les infos données sont certes schématisées mais avec un petit effort de votre part, vous en saurez assez pour forger votre opinion.

Le nom : Flat Tax

Dans l’article sur l’ISF, nous écrivions : « Chaque mot a sa signification ».

Là, on peut affirmer : même sur la dénomination, tout est fait pour égarer le commun des mortels.

Option délibérée ? Soumission à une mode anglophone pas toujours compréhensible ? Référence à une pratique soutenue par les financiers anglo-saxons ? Et si le choix de ce terme était la résultante de ces 3 éléments issus de milieux que le Président Macron connaît si bien !.

Précisons donc que « Flat Tax » signifie en français courant : « Prélèvement Forfaitaire Unique » .

On comprend les mots, mais pas le sens réel de ce qu’ils recouvrent.

Read moreFISCALITÉ (4) – La « Flat Tax » : là, c’est simple… tout est compliqué !

FISCALITÉ (3) – ISF (suite) : comment une réunion secrète a précipité la réforme sous la pression d’économistes et de grands patrons

 

 

Adoptée en 2018, la réforme devait initialement entrer en vigueur en 2019. Une réunion secrète avec des patrons du CAC 40, organisée à l’Élysée durant l’été 2017, a accéléré le calendrier.

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/l-histoire-secrete-de-la-reforme-de-l-isf-elle-a-ete-precipitee-sous-la-pression-deconomistes-et-de-grands-patrons_3199431.html

 

 

Dernier Conseil d’administration du Centre Communal Action Sociale (CCAS) à Beaumont : de surprise en surprise

Petite surprise au compte administratif , l’investissement s’est élevé pour 2018  à 1027€ ! Coût de 2 vélos à assistance électrique … réelle bonne gestion ou méconnaissance des besoins du personnel et de la structure ???

Étonnant ensuite de voir que le CCAS va utiliser pour la modique somme de 3€ de l’heure une étudiante en Master pour réaliser l’Analyse des besoins sociaux de la commune, document qui doit servir de socle ensuite à toute politique sociale. En 2009, cette étude avait été confiée au cabinet Compas.

A notre demande un comité de pilotage sera mis en place pour accompagner ce travail.

Puis présentation d’un Rapport d’orientation budgétaire (ROB) très « beaumontois », forme hybride entre ROB et rapport d’activités dans lequel manque quand même le tableau des effectifs, obligatoire pour les communes de plus de 10 000 habitants .

Et toujours pas de document concernant l’annualisation des aides à domiciles demandé au dernier CCAS et également en Comité Technique.

Là aussi une particularité  beaumontoise : on fait voter une annualisation  avant d’en écrire les modalités.

Comme dit souvent André Chassaigne, quand c’est flou, il y a un loup…

Pour finir sur une note beaucoup plus alarmante ,les demandes de secours d’urgence émanent de femmes seules , en charge ou non de famille. Des situations dramatiques résultat souvent d’une accumulation :  chômage, petits boulots, maladie et propriétaires peu scrupuleux . Une situation depuis longtemps dénoncée et qui s’accélère ? Je vous renvoie notamment à l’article du 9 novembre 2018 de l’Humanité , publié après la parution du rapport du secours catholique « PAUVRETÉ. FEMMES ET SENIORS, PRÉCARITÉ EN HAUSSE ».

Pauvreté. Femmes et seniors, précarité en hausse

.