Macron : un vrai responsable

Les récents propos (4 janv 2022) d’E.Macron font causer. Mais, les pires sont-ils ceux que relaient les medias ?

 Il veut emmerder les non-vaccinés

Ces propos sont  repris en boucle. Opération de comm. du candidat Macron  qui fait mine de parler clair alors qu’il fait le matamore pour son électorat et poursuit son opération de division.

 

Et il ajoute : « un irresponsable n’est plus un citoyen »

Qui est-il pour juger de la citoyenneté de tel.le ou tel.le ? Il s’agit d’un abus évident. Cependant cette phrase est à double tranchant pour lui. Car…

Macron : citoyen, donc responsable

Restons en à la COVID. Puisqu’il reste «citoyen», il est «responsable». Donc responsable de la poursuite de la fermeture des lits en hôpital, responsable du bazar autour des masques-tests… Responsable de la promotion dans l’ordre de la Légion d’Honneur d’A. Buzyn. Responsable de l’échec absolu de SANOFI qui a viré plusieurs centaines de personnes après accès aux aides publiques…etc Responsable de tant d’échecs médiocrement maquillés en « pseudo-succès »

Cette  responsabilité-là,  laissons la au citoyen Macron.

Promotion de la légion d’honneur : récompenser les mérites éminents au service de la nation ???? (2)

Hélas…
Parfaitement choqué par ces décisions qui frisent (?) la provocation. Et au-delà ? Pour faire court, la France de Macron n’a pas gagné la guerre annoncée. Inutile de rappeler les fiascos multiples accompagnés de déclarations martiales.
Mais, en bout de course, ne finiront-ils pas par gagner ? Lorsque sur les plateaux TV, des médecins abordent le problème de la situation de l’hôpital public, de la fermeture confirmée voire aggravée des lits en réa…., il leur ai répondu : « Mais aujourd’hui, ne faut-il pas… un pass-vaccinal, contrôler les gens, interdire …etc ». Bref, rien sur le problème de fond : depuis Sarko, la santé publique et les malades sont sacrifiés.
Dernier exemple : les urgences deviennent payantes (directement ou indirectement par les mutuelles). Mais qui va aux urgences ? Pour l’essentiel, les gens qui, en désert médical (urbain ou rural), sont obligées d’y aller.
Encore une fois hélas.

P.C.

Promotion de la légion d’honneur : récompenser les mérites éminents au service de la nation ????

J’ai lu dans la presse: « Parmi les décorés est élevé au grade de commandeur le professeur Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique Covid-19, qui guide le gouvernement français face à la pandémie. « L’ensemble des membres du conseil scientifique sont également distingués dans cette promotion » de commandeur, à l’exception de deux personnalités déjà promues. »

Un question toutefois: combien parmi les membres du conseil scientifique « qui guide le gouvernement français face à la pandémie » ont été à la tête des luttes contre la casse de l’hôpital public sous Sarkozy, Hollande et Macron?

D’un autre côté, Agnès Buzyn est de cette promo 2022 de la Légion d’honneur. Normal qu’elle soit récompensée pour ses « mérites éminents au service de la nation ». Elle est directrice exécutive dans le cabinet du patron de l’OMS, l’Organisation mondiale de la Santé.

Avant cela, ministre de la Santé d’Emmanuel Macron, elle avait quitté son ministère à Paris, en peine pandémie, pour traverser la rue et devenir tête de liste pour le parti macronien aux municipales à Paris. Avant cela, dans ses pantoufles dorées sous les ors de la République, elle avait twetté ça:

Bon, ex-ministre de la santé, Agnès Buzyn fut mise en examen vendredi 10 septembre 2021 pour « mise en danger de la vie d’autrui » à l’issue de son audition par des magistrats de la Cour de justice de la République (CJR), qui enquête sur la gestion de l’épidémie de Covid-19.

Mais mise en examen, on disait autrefois inculpée pour, ne veut pas dire coupable. La preuve, avec la plus haute décoration de la République française.

Roger Colombier

Le rassemblement national à visage découvert : « Nous mettrons en place un Maccarthysme culturel »

La Montagne mardi 15 juin 2021,

Double page consacrée aux programmes des candidats aux élections régionales et à la rubrique « carte blanche », la déclaration de la tête de liste du rassemblement national :

Le choix des mots n’est pas anodin : « Nous mettrons en place un Maccarthysme culturel respectueux des libertés individuelles… »

Quelle belle société « fraternelle », cette organisation nous dessine !!! Une phrase avec des termes bien contradictoires.

 

Un point d’Histoire : le Maccarthysme Le maccarthysme ou maccarthisme (McCarthyism en anglais) est une période de l’histoire américaine, connue également sous le nom de « Peur rouge » (Red Scare) et qualifiée fréquemment de chasse aux sorcières (witch hunt).

Si au début, cette campagne concernait les communistes, rapidement on pourchasse également les homosexuels et les drogués.
Calomnies et délations sont devenues un sport national.

Deux personnes ont payé de leur vie cette frénésie hystérique ; ce sont Ethel et Julius Rosenberg. Le couple, accusé d’espionnage au bénéfice de l’U.R.S.S, est condamné à la chaise électrique en 1953.Il semblerait qu’Ethel n’ait pas participé activement et n’a jamais donné aucun renseignement.

Dans les milieux politiques, 26 mesures d’expulsion ont été appliquées.

Près de 4 millions de fonctionnaires ont fait l’objet d’une surveillance et bon nombre d’entre eux ont préféré démissionner.Ainsi, entre 1947 et 1953, près de 30 000 fonctionnaires américains ont fait l’objet d’enquêtes pour activités subversives

Dans le secteur privé où aucune entreprise ne tient à gâcher son image de marque en employant « des compagnons de route », des sympathisants ou des membres non repentis du parti communiste.

Une fièvre, une épidémie, une croisade : rien ni personne n’y échappe aux États-Unis. Des listes noires circulent. Il convient de ne pas embaucher ceux qui y figurent. Des listes grises citent des cas douteux, dont il est prudent d’éviter le contact.

Beaucoup échappent à l’ostracisme en « donnant » des confrères, des camarades, voire des amis ou des parents. Malheur à celui qui a été dénoncé ou reconnu ! Certes, on peut démontrer qu’on n’a jamais appartenu à la moindre organisation communisante, qu’on a vaillamment défendu le pays entre 1941 et 1945, mais la calomnie laisse des traces. La délation se transforme en un instrument de défense.

Et à l’exemple du cinéma, tous les arts et médias, théâtre, littérature, télévision, radio, presse furent touchés par le phénomène, licenciant à tour de bras après des pseudo-enquêtes de moralité et de loyauté.

Le cartel des studios fait lui-même le ménage en dressant une liste noire des artistes indésirables. Certains choisissent l’exil : Joseph Losey, Jules Dassin, John Berry, Charlie Chaplin.

Voir les victimes connus du Mac Carthysme : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Victime_du_maccarthysme

“Il n’y a pas que brûler des livres qui m’inquiète. Il y a aussi ceux qui ne seront jamais écrits, du fait de la crainte de la censure.”

 Judy Blume / 2013

L’Atelier de gauche

Gaffes ?

La Mort du duc d’Edimbourg

 

So british, indeed, si britannique avec son humour à froid qui ne s’embarrassait pas des convenances et faisait fi du politiquement correct.

« Il a sans doute été installé par un Indien.  » C’était à propos d’un compteur électrique défectueux, dans une usine en Écosse.

« On dirait que vous êtes prêt à aller au lit », ça s’adressait au président du Niger, à propos de sa tenue traditionnelle.

Des écarts, dit-on, des dérapages ou des gaffes aussi. Un peu racistes, mais… Il était comme ça, le duc d’Édimbourg, à qui le monde entier et Stéphane Bern rendent hommage.

«  Tu ne pourras jamais voler là-dedans, tu es trop gros », ça s’adressait à un gamin de 13 ans qui voulait devenir astronaute…

Pour rire. « D’abord, ils disent qu’ils veulent plus de loisirs et, maintenant, ils se plaignent d’être sans emploi. » C’était en 1981, à propos des chômeurs dont le nombre grandissait en Grande-Bretagne.

Sinon, président du WWF, il tirait volontiers le cerf après avoir chassé le tigre et le rhinocéros blanc…

On ne dit pas de mal des morts.

Maurice Ulrich

Le bourg de Beaumont : une priorité ?

Malgré les assertions du Maire, ses habitants en doutent de plus en plus. Il suffit d’observer l’état des rues,  des trottoirs, la propreté…

 

 

Une photo résume la situation.

Cette photo présente l’aspect habituel dans plusieurs lieux (photo prise mardi 16 mars 2021 sur la placette MONTEHUS à l’angle des rues R. Brut et 11 novembre).   

 

 

 

Mr Cuzin qui a réponse à tout dira :

«la collecte des ordures relève de CAM». Exact.

«On ne peut que déplorer le manque de civisme de certains». OK.

Mais, justement, n’est-ce pas le rôle d’un maire de cerner les problèmes spécifiques, de les faire remonter à CAM, de suggérer des propositions ?

Car la situation actuelle, esthétiquement déplaisante, sanitairement honteuse, résulte principalement de la fermeture de la déchetterie de Romagnat.

Pourtant, des pistes auraient utilement été envisagées : ajouter 1 passage par semaine pour la collecte des ordures ménagères, prévoir un dispositif de collecte des déchets verts (ex : sapins de Noël, premiers élagages), envisager 1-2 lieux de collecte d’encombrants…Les habitants du bourg, s’ils avaient été contactés, auraient émis des suggestions.  Certaines auraient pu être retenues, présentées à CAM et certainement validées.

Mais, cela implique un minimum de confiance, d’intérêt et de boulot.

Islamo-gauchisme ? Les dynamiques de la haine et de la fragmentation sont à l’œuvre.

http://www.le-chiffon-rouge-morlaix.fr/

Voici quelques temps que le terme « islamo-gauchisme » sort de la bouche de nos gouvernants.

Mais quel est ce thème si barbare, qui est visé par ce terme par nos gouvernants ?

Autrefois utilisée par la frange d’extrême-droite, l’expression « islamo-gauchiste » vise à discréditer les partisans d’une laïcité d’ouverture et ceux qui refusent d’instrumentaliser l’idée républicaine et universaliste de laïcité pour stigmatiser particulièrement une religion, et surtout ceux qui par leurs pratiques, leurs croyances, ou simplement par leurs origines, lui sont associés: les musulmans, et derrière eux, les étrangers un peu « basanés ».

Comment ne pas voir que la paranoïa et les campagnes médiatiques contre les manifestations visibles de la religion musulmane renvoient essentiellement à une phobie xénophobe, à une volonté de déplacer les enjeux de la question sociale vers la question religieuse, raciale, ou communautaire, en semant des graines de conflit qui font le jeu des extrémistes islamistes?.

Cela ne posait en réalité pas de problème quand seule Marine Le Pen et ses acolytes l’utilisaient.

Il est devenu beaucoup plus problématique quand le gouvernement à commencé à l’utiliser.

Read moreIslamo-gauchisme ? Les dynamiques de la haine et de la fragmentation sont à l’œuvre.

La Main… (et le coronavirus ) .

Parmi les différentes mesures prises pour lutter contre l’épidémie du coronavirus,  il est demandé de ne pas se serrer la main.

Par contre, il est possible – et c’est même recommandé – de se serrer les coudes.

Il ne faut donc plus tendre la main, ne plus faire des pieds et des mains,
seulement des appels du pied afin de garder les mains libres.

 Si vous êtes à la tête d’une association et que vous vouliez vous retirer, impossible de passer la main ;

certes, il reste la solution de vous faire sortir  à coups de pied dans l’arrière-train mais ce n’est pas très élégant et  l’on peut très vite en venir aux mains.

Pour les amoureux qui ont le cœur sur la main il est illusoire de le donner,  ni même de le partager :

les mariages vont tomber en désuétude car plus personne ne fera une démarche pour demander la main de l’être aimé.
Autre conséquence grave pour la démocratie : main..tenant la politique de la main tendue  est vouée à l’échec, être pris la main dans le sac sera moins grave que de donner un coup de main.

 Bien sûr, la main gauche doit ignorer ce que fait la main droite mais si elle a donné de l’argent  de la main à la main, il sera nécessaire de lui passer un savon.
C’est dans la tribulation qu’il convient d’être fort, l’épidémie génère un sentiment de peur ;

la solution ? – S’en laver les mains et prendre son courage à deux mains, surtout en mains propres.

Au revoir et à 2 mains

Vœux du Maire et sac en coton !!

Les Beaumontois.es ont reçu en janvier 2021 dans leur boîte à lettres une enveloppe incluant un mot du Maire (JP Cuzin) et un sac en coton.

Intéressons-nous à ce sac en coton.

Un slogan :

Sur le sac, un slogan « Ensemble, soutenons nos marchés et commerces ». Qui peut être contre ? . On peut y voir la défense de petites structures, indispensables à la vie quotidienne. On pense aussi à des notions telles que la proximité, le service et une forme de solidarité « de voisinage », notion positive en termes d’environnement.

Quelques caractéristiques :

Dans le mot d’accompagnement, le Maire évoque d’ailleurs les « marchés et commerces de proximité ». Il précise que ce sac est «réutilisable et recyclable ».

Sauf que, un minimum de curiosité démontre une toute autre réalité.

D’où viennent ces sacs ?

L’étiquette intérieure ne laisse aucun doute : « Fabriqué en Inde ». On est loin de la «proximité» évoquée par M. Cuzin. Minimum 7 500 kilomètres, cela n’a rien à voir avec la solidarité locale ou avec une quelconque vertu environnementale. Bien au contraire.

Leurs particularités :

«Réutilisable» : certes. Mais non lavable, interdit de séchage en machine, interdit de repassage. Bref, d’un usage bien limité.
«Recyclable» : Pas évident. Plusieurs labels existent qui attestent de la « recyclabilité » d’un produit. Aucun de ces labels n’est mentionné sur l’étiquette. Donc, « recyclable » ? On peut en douter.

Leur diffusion :

Elle est assurée par une entreprise dénommée KARIBAN, intégrée au groupe TopTex. Ce groupe ne met jamais en avant de préoccupations sociales, environnementales, éthiques… et se fournit principalement au Pakistan et en Inde. Numéro 1 de la distribution de produits textiles en France, ce groupe est à l’opposé de la « Solidarité » ou du « commerces de proximité » proclamés dans le texte du Maire.

Bref, contrairement à la teneur du slogan et des propos du Maire, rien ne semble correspondre à une démarche vertueuse.

Pourquoi donc cette démarche ? La somme affectée à cette piètre opération de communication aurait été plus utile au profit de concitoyens en grande difficulté.

Doit on créer des lois obligeant les élus à vivre à minima la vie des gens de peu ?

MICHELIN : sur les 2.300 suppressions de postes envisagées, la moitié pourrait toucher Clermont-Ferrand où est basé le siège du manufacturier.

« Ce que je constate, c’est que Michelin le fait avec ses méthodes habituelles, de concertation et également sur la base de départs volontaires, poursuit Olivier Bianchi. On assiste plus à une restructuration pour être compétitifs qu’à de réels licenciements. On aimerait que d’autres entreprises, quand cela arrive, le fassent avec autant de bienveillance. »

La collusion de certains politiques avec le patronat est due au fait qu’ils passent du monde étudiant (au sortir de l’enfance), au stade du professionnalisme politique, hors sol de la vraie vie, puisque dans une bulle , monde de l’entre -soi!
Ils se prétendent proche du peuple (dans leur esprit proche de la populace).
Si M. le Président de la Métropole et Maire devait chaque matin prendre son poste à l’usine, l’esprit préoccupé par son avenir tant sur le plan du travail que par son relogement puis qu’habitant » la muraille de chine », il serait moins enclin à caresser son employeur dans le sens du poil, mais ce monde n’est pas le sien.
Cette gauche passée du compromis à la compromission est déphasée complètement de la réalité et du quotidien qui peuple.
Doit on créer des lois obligeant les élus à vivre à minima la vie des gens de peu ?

C.B

Bienveillance (synonyme : Gentillesse)

Déclaration d’O. Bianchi après l’annonce par Michelin de la suppression de 2 300 postes (Extrait La Montagne du 7 janvier 2021) : « Ce que je constate, c’est que Michelin le fait avec ses méthodes habituelles, de concertation et également sur la base de départs volontaires. On assiste plus à une restructuration pour être compétitifs qu’à des réels licenciements. On aimerait que d’autres entreprises, quand cela arrive, le fassent avec autant de bienveillance… ».

Dans le Larousse, on lit : « Bienveillance (synonyme Gentillesse) » – voir la carte des licenciements.

On est donc rassuré .

Pierre Cassan

L’arrogance et le mépris des élites

7 janvier 2021, 3 heures du matin. E. Macron met en ligne une vidéo sur laquelle il commente «l’invasion» du Capitole à Washington par quelques centaines de partisans de Trump.

 Attitude assez étrange, très « premier de la classe, donneur de leçons ». Voilà pour la forme.

Mais le fond est très intéressant.

Que déplore E. Macron ?

Il dénonce que soit « battue en brèche » , « une idée universelle -celle d’un homme, une voix- »

Il a  raison.

29 mai 2005 : référendum en France sur le Traité Constitutionnel Européen

Résultats : Oui = 12 806 394 – Non = 15 450 279.

Ce sera donc 2 643 885 fois que cette idée universelle est battue en brèche lorsque les parlementaires de droite, du centre, du PS et écolos valident quand même le TCE.

Les propos d’E. Macron révèlent à quel point  ces « élites » sont arrogantes et méprisantes.

Pierre Cassan

Test COVID 19 – Testons les infos

L.Wauquiez et JP Cuzin Maire de Beaumont se présentent comme exemplaires dans la gestion COVID 19. Sauf que…

 

Jeudi 17 décembre 2020 : 18 h 45

Consultation du site de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Sur Beaumont, tests proposés à La Ruche les jours suivants : vendredi 18/12 de 15 h à 20 h, samedi 19/12 de 9 h à 19 h, dimanche de 9 h à 13 h. Très bien. Si j’y vais, je privilégie le dimanche.

Jeudi 17 décembre 2020 : 19 h 15

Je prends connaissance de la Lettre d’Information de JP. Cuzin. Et je découvre que la possibilité de test du dimanche n’existe pas.

Vérification faite : il y a bien contradiction entre les 2 informations.

Conclusion

Un seul mot : Amateurisme. Pour la Mairie de Beaumont, pour la région AuRA, pour le gouvernement ?

Ou pour les 3 ?

L’humain est et doit rester la priorité.

Monsieur le Maire de BEAUMONT et Conseiller Départemental dans son édito du dernier bulletin municipal aborde la nouvelle période de confinement dans un titre « Ensemble, Proches et Solidaires ».

Ce triptyque pouvait nous laisser espérer un texte sur la volonté farouche de développer la solidarité envers les plus faibles, les invisibles, ceux qui ont perdu leur emploi … mais au fil du texte, on découvre que les priorités ne sont pas celles auxquelles nous pensions.

« Qui aurait pu prédire, au-delà de toute considération partisane que notre pays traverserait ce qui est et sera une incroyable tempête économique, sanitaire et sociétale ? Car au-delà des dégâts dans nos entreprises, des pertes humaines toujours trop nombreuses …. ».                                                                                                                                        

 Il serait malhonnête de dire que les plus fragiles ne sont pas cités : « … en accompagnant, en soutenant les plus fragiles et en encourageant la bienveillance collective. », mais de suite dans le texte, les mesures d’aides vont en premier vers les entreprises.

Certes M CUZIN n’a pas fait carrière dans le social ou dans l’humanitaire, mais delà à mettre systématiquement l’entreprise en numéro un, il y a un pas.

L’emploi dépend de la vie économique , mais notre collectivité n’a pas vocation à prioriser l’entreprise, même si elle peut l’accompagner.

 L’humain est et doit rester la priorité.

Ch. Bernaud

 

QU’AVONS NOUS MANQUÉ …? , Axel Kahn

Le célèbre généticien, auteur de nombreux ouvrages de vulgarisation, publie un texte fort sous forme de billet d’humeur sur son compte Facebook . Nous le reproduisons ici dans son intégralité, car il s’agit d’une série de questionnements qui traverse aujourd’hui de nombreux chercheurs, enseignants et vulgarisateurs…

————————————————————————————–

QU’AVONS NOUS MANQUÉ, nous les intellectuels, scientifiques et vulgarisateurs de la fin du XXe siècle ?

Telle est la question que je posais hier en conclusion de mon cri de détresse « J’ai mal à ma France » ?

Read moreQU’AVONS NOUS MANQUÉ …? , Axel Kahn

Le président Macron organisation des déficits des caisses de protection sociale pour mieux les privatiser

L’escroquerie d’ Emmanuel MACRON continue avec le plan de relance de 100 milliards dont

  • 40 % via l’Europe, à rembourser quand ?
  • 30 milliard viennent des cotisations « sécurité sociale »,
  • 30 milliards de la protection sociale sous forme d’exonération pour les entreprises:

Le président Macron organisation des déficits des caisses de protection sociale pour mieux les privatiser, seul moyen de rembourser la dette sociale partie dans les poches des actionnaires.

  • 1 euro pour les salariés devient rapidement vecteur de plus de 5 euros en passant par le commerce puis le distributeur et le fabricant qui achète avec ce même euro les produits de base; cet euro répond à la demande des populations.
  • Avec macron cet euro part directement en banque puis dans les paradis fiscaux.

Le plan de relance  néglige la demande de justice sociale, est très centré sur le secteur marchand, les entreprises  au détriment du « secteur public »: « il aurait fallu investir bien plus dans la santé et la recherche, créer des emplois publics, et augmenter les salaires. Et ça, c’est complètement tabou.

Alors on continue à fermer les yeux. NON.

Je vous donne rendez-vous le 17 septembre dans la rue et pas question de s’abstenir ou vous cautionnez ce vol manifeste.

Roger Bichon