Le rassemblement national à visage découvert : « Nous mettrons en place un Maccarthysme culturel »

La Montagne mardi 15 juin 2021,

Double page consacrée aux programmes des candidats aux élections régionales et à la rubrique « carte blanche », la déclaration de la tête de liste du rassemblement national :

Le choix des mots n’est pas anodin : « Nous mettrons en place un Maccarthysme culturel respectueux des libertés individuelles… »

Quelle belle société « fraternelle », cette organisation nous dessine !!! Une phrase avec des termes bien contradictoires.

 

Un point d’Histoire : le Maccarthysme Le maccarthysme ou maccarthisme (McCarthyism en anglais) est une période de l’histoire américaine, connue également sous le nom de « Peur rouge » (Red Scare) et qualifiée fréquemment de chasse aux sorcières (witch hunt).

Si au début, cette campagne concernait les communistes, rapidement on pourchasse également les homosexuels et les drogués.
Calomnies et délations sont devenues un sport national.

Deux personnes ont payé de leur vie cette frénésie hystérique ; ce sont Ethel et Julius Rosenberg. Le couple, accusé d’espionnage au bénéfice de l’U.R.S.S, est condamné à la chaise électrique en 1953.Il semblerait qu’Ethel n’ait pas participé activement et n’a jamais donné aucun renseignement.

Dans les milieux politiques, 26 mesures d’expulsion ont été appliquées.

Près de 4 millions de fonctionnaires ont fait l’objet d’une surveillance et bon nombre d’entre eux ont préféré démissionner.Ainsi, entre 1947 et 1953, près de 30 000 fonctionnaires américains ont fait l’objet d’enquêtes pour activités subversives

Dans le secteur privé où aucune entreprise ne tient à gâcher son image de marque en employant « des compagnons de route », des sympathisants ou des membres non repentis du parti communiste.

Une fièvre, une épidémie, une croisade : rien ni personne n’y échappe aux États-Unis. Des listes noires circulent. Il convient de ne pas embaucher ceux qui y figurent. Des listes grises citent des cas douteux, dont il est prudent d’éviter le contact.

Beaucoup échappent à l’ostracisme en « donnant » des confrères, des camarades, voire des amis ou des parents. Malheur à celui qui a été dénoncé ou reconnu ! Certes, on peut démontrer qu’on n’a jamais appartenu à la moindre organisation communisante, qu’on a vaillamment défendu le pays entre 1941 et 1945, mais la calomnie laisse des traces. La délation se transforme en un instrument de défense.

Et à l’exemple du cinéma, tous les arts et médias, théâtre, littérature, télévision, radio, presse furent touchés par le phénomène, licenciant à tour de bras après des pseudo-enquêtes de moralité et de loyauté.

Le cartel des studios fait lui-même le ménage en dressant une liste noire des artistes indésirables. Certains choisissent l’exil : Joseph Losey, Jules Dassin, John Berry, Charlie Chaplin.

Voir les victimes connus du Mac Carthysme : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Victime_du_maccarthysme

“Il n’y a pas que brûler des livres qui m’inquiète. Il y a aussi ceux qui ne seront jamais écrits, du fait de la crainte de la censure.”

 Judy Blume / 2013

L’Atelier de gauche

Manifestation contre les idées et les agressions de l’extrême droite sur la ville

La manifestation contre les extrêmes droites et leurs idées a réuni 500 personnes à Clermont-Ferrand. Elle a permis aussi de constater et de révéler la recrudescence des violences de l’extrême-droite dans la ville en marge des manifestations. Fascisme à combattre : « On ne peut plus attendre » lance, avec justesse, le porte-parole du collectif.

Bonne nouvelle : le conseil d’état annule 4 dispositions du schéma de maintien de l’ordre.

La manifestation contre les extrêmes-droites et leurs idées à l’appel du Collectif de lutte contre les extrêmes-droites du Puy-de-Dôme (LECD63) s’est déroulée sans incident et réunissant 500 personnes réellement comptées avec, au départ, une forte présence policière remarquée (fourgons, voiture, motos) probablement pour éviter des contacts avec des groupes de fachos repérés et repérables qui d’ailleurs « ont escorté tout du long la manifestation »  comme le révèle place de la Victoire le porte-parole du collectif de lutte contre les extrêmes-droites du Puy-de-Dôme au micro.

Étrangement, pas de banderole unitaire à la tête de la manifestation mais un camion-sono particulièrement puissant. Dans le cortège au milieu des drapeaux des organisations, deux banderoles de militants que vous pourrez voir en photo (comme en vidéo).

Sans incident ? Tout au moins un dont je témoignerai plus loin.

la suite : http://Manifestation contre les idées et les agressions de l’extrême-droite sur la ville

Manifestation unitaire Contre les extrêmes droites et leurs idées, le 12 juin.

Le collectif de luttes contre les idées d’extrêmes droites du Puy de Dôme composé de syndicats, d’associations et de partis politiques  a décidé d’organiser une manifestation à la veille des élections régionales et départementales.

L’extrême droite connait en effet un renouveau dans la période que nous traversons et la menace répressive plane au dessus de notre organisation s’ils venaient à s’implanter dans le département ou à gagner de potentielles voix pour la future élection présidentielle.

Le collectif de luttes contre les idées d’extrêmes droites du Puy de Dôme appelle tous ceux et toutes celles qui entendent s’élever contre la haine raciste, pour les libertés et l’égalité à une

Manifestation unitaire

Contre les extrêmes droites et leurs idées

à Clermont-Ferrand

le samedi 12 juin 2021

Départ à 10h, place Delille

 

tract_LCED_VF

Lettre des généraux : un texte séditieux qui menace la République

25 avril 2021

La lettre des généraux publiée par Valeurs actuelles n’a, pour le moment, pas suscité de réaction de l’Élysée. Pourtant, à travers ce texte séditieux, c’est bien la République qui est visée. Et menacée.

60 ans jour pour jour après le putsch raté d’Alger, une vingtaine de généraux à la retraite, et un millier de militaires, prennent la plume pour « un retour de l’honneur de nos gouvernants ». Le choix de la date vaut en lui-même message et alerte.

C’est la troisième fois depuis l’affaire Dreyfus que la grande muette sort de son silence. La première fois, au printemps de 1958, ils obtiennent la mort de la Quatrième République. La seconde fois, ils tentent un putsch direct contre le pouvoir parisien qui s’engage vers la décolonisation de l’Algérie : ils sont matés et châtiés.

Ce texte publié par le magazine Valeurs actuelles est donc d’une exceptionnelle gravité. Il constitue un signal absolu de crise et doit être entendu comme un tocsin pour la démocratie.

Read moreLettre des généraux : un texte séditieux qui menace la République

Usul. À gauche, tous complices des islamistes ?

L’extrême droitisation des champs médiatique et politique ne pouvait pas rester sans conséquence sur l’atmosphère idéologique de ce pays. Un certain vocabulaire a fini par s’imposer et la rhétorique réactionnaire imprègne maintenant tout le paysage politique ; de Gérald Darmanin à Yannick Jadot, on emploie les mêmes mots et on désigne les mêmes cibles : les forces de gauches, forcément complices.

Si d’aventure celles-ci se sont fourvoyées à critiquer le racisme d’État ou à marcher aux côtés de mouvements antiracistes contemporains, alors, elles ont sans doute quelque part « armé le bras des terroristes ».

Cette arme de disqualification massive est employée sans retenue et elle poursuit un but : provoquer la sidération puis le silence.

nouvelle-image-2« Petit manuel économique anti-FN », du collectif Ecolinks, préfacé par Thomas Piketty. Décrypter le programme économique du FN c’est aussi mieux comprendre les raisons du vote des classes populaires, oubliées des politiques économiques actuelles.

http://www.lecavalierbleu.com/livre/petit-manuel-economique-anti-fn/

« Si en tant que discipline, l’Economie peut paraître sèche et ésotérique, le fait est que des politiques économiques judicieuses peuvent changer la vie des pauvres »

 Joseph Stiglitz, La Grande Désillusion

Read more

La phrase du jour :

L’offensive idéologique du Medef a triomphé. Celui-ci a réussi à faire croire que la crise n’était pas due au capitalisme financier, mais à l’État social.

Henri Sterdyniak

Phrase tirée d’une table ronde « Droite, FN : vers la régression ultra-capitaliste ? entre Hervé Le Bras, Alain Bihr et Henri Sterdyniak publiée par l’Humanité

Droite, FN : vers la régression ultracapitaliste ??

Nonna Meyer explique le vote Front national

Lors de la soirée des élections départementales dernières , Nonna Meyer, chercheuse au CNRS et spécialiste du Front national, développait dans un interview à Médiapart le résultat de ses recherches sur la progression du vote  Front national parmi les « inaudibles ».

Après le désastre du premier tour des élections régionales prendre connaissance de ses analyses est indispensable pour qui veut combattre l’extrême droite.

 

Merci au blog Front de Gauche L’Humain d’abord Pays Bigouden – Cap Sizun d’avoir mis en ligne cette video essentielle.

Combattre le FN, par Michel Leis

Sur le blog de Paul Jorion : http://www.pauljorion.com/blog/2015/12/09/combattre-le-fn-par-michel-leis/

Ce qu’illustre paradoxalement le vote FN, c’est une demande pour un État fort et protecteur. Cette demande, un parti avec d’autres valeurs pourrait tout aussi bien le porter, il faut juste ne pas se tromper de tactique.

Voter nécessite de se projeter dans un futur, mais lequel ? Cela fait trente ans que le logiciel politique des partis de pouvoir reste figé sur la même case. La croyance en de meilleurs lendemains s’est évaporée, le confort matériel que nous avons eu tant de mal à construire est menacé. Le ressentiment grandit vis-à-vis du monde politique. L’abstention et le vote sanction ont longtemps été le principal mode d’expression des citoyens, ce dont s’accommodait fort bien le personnel politique, feignant d’ignorer l’inexorable montée du FN.

Read moreCombattre le FN, par Michel Leis