Municipalité de Beaumont : il y a loin de la coupe aux lèvres

« Améliorer le quotidien et le cadre de vie des Beaumontois est l’une des priorités de la municipalité »,pouvons-nous lire sur le site de la mairie de Beaumont

Non aux incivilités. Pourquoi pas ? Mais, place Montéhus, juste devant ce panneau, la première incivilité n’est-elle pas celle de la Mairie qui depuis près de 2 ans annonce une rénovation et laisse ce petit espace dans un abandon total ?

Les murs ont la parole…à Beaumont

Nous créons une nouvelle rubrique « Ensemble préparons l’Avenir de Beaumont« …derrière ce grillage …la mairie prépare l’avenir mais lequel ?

Les élus de la mairie doivent être en vacances ou atteints d’une surdité profonde…ils n’entendent plus les citoyens qui doivent comme au temps de la révolution culturelle chinoise en 1966 écrire leur souhait et leur désarroi sur les murs ...

En haut de la rue des roches

Ironie de la situation, la mairie ne respecte pas les consignes assignées aux citoyens…pourtant, un panneau signale que tout dépôt est interdit…

La gestion d’une commune ne se satisfait pas de slogans et de communication…quand un citoyen en arrive là, c’est que les élus de la mairie de Beaumont ont refusé tout dialogue…

On écrit sur les murs …
Des messages pour les jours à venir
On écrit sur les murs à l’encre de nos veines
On dessine tout ce que l’on voudrait dire
On écrit sur les murs la force de nos rêves
Nos espoirs en forme de graffiti…
Un beau jour sur le monde endormi
Un beau jour sur le monde endormi

« Ensemble préparons l’Avenir de Beaumont« 

L’ATELIER DE GAUCHE

Irrespectueux

Fin avril, la journée d’hommage aux déportés est un moment fort de souvenir, de respect et d’émotion.Enfin, cela était le cas jusqu’à la « célébration-mascarade » de cette année 2022 à Beaumont.

Absence quasi-totale des élus de M. Cuzin.

Motif : présence aux bureaux de vote. OK. Il n’empêche. L’hommage aurait pu revêtir un minimum de dignité et ne pas être bâclé en 12-15 minutes. Il aurait aussi été légitime que le « Chant des Marais » (chant créé par les premiers déportés allemands et reconnu par l’ensemble des déportés en France) soit proposé.

Et si le Maire (M. Cuzin) n’avait pas tourné le dos à l’assistance pendant la lecture du message officiel, cela aurait été un signe minimal de respect, pour les victimes et leurs familles.

Hélas, rien de cela.

Un seul mot : HONTEUX

Alors, l’Atelier de Gauche affirme son respect

Voici quelques paroles du Chant des Marais.

« Bruit de pas et bruit des armes. Bruit de chaînes, bruit des armes. Sentinelles jour et nuit. Et du sang, des cris, des larmes. La mort pour celui qui fuit. Oh ! Terre de détresse, Oh ! »

Respect, reconnaissance et mémoire.

Beaumont : « Rallumons les étoiles, éteignons les lampions. »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voici la triste histoire d’un pauvre candélabre égaré sur un trottoir au milieu de la végétation.

Il cherche la lumière !

Le Maire n’a pas répondu à son SOS envoyé depuis de trop longs mois.

Pour tenter d’exister, il se met sur la pointe des pieds.

Mais, inexorablement, il se sent dépassé.

Alors … il rêve d’étoiles et s’éteint peu à peu

murmurant Lamartine :

«  … de l’absence du jour pour consoler les cieux,

Le crépuscule aux monts prolonge ses adieux,

On voit à l’horizon sa lueur incertaine … »

Il faut toujours vérifier…

Avec la communication de la mairie de Beaumont, un conseil : Vérifiez. Petit exemple : le composteur partagé installé Place Bingen.

La communication de la Mairie

Dans les 2 derniers bulletins municipaux, deux articles sur le sujet. Enfin, des infos concrètes. Dans celui de janvier, le titre est clair « Succès pour le composteur partagé », inauguré -avec photo- le 4 décembre 2021.

La réalité (16 février 2022)

Le composteur est en place et sur un conteneur est mentionné « STOP je suis plein ».

Donc succès ?. Mais, en vérifiant, il apparaît que le bac est parfaitement VIDE.

Conclusions et interrogations

  1. Aucun suivi réel des dispositifs mis en place ne semble exister
  2. Est-il possible de se plaindre auprès de l’adjoint concerné lors de l’implantation ? Non, puisqu’il a démissionné de ses fonctions d’adjoint le 9 février 2022.
  3. Est-il possible de solliciter Clermont-Auvergne-Métropole (CAM) ? Sans doute. Mais avec un maire qui a déserté CAM et fait carrière au département, c’est compliqué.

Finalement, quand JP Cuzin maire, communique sur « l’éco-logique » (qui ne veut rien dire), nous opposons « l’éco-il-logique »… qui n’a aucun sens mais on ne fait que copier.

La politique sociale n’est pas la priorité du maire de Beaumont

le 31/01/2022

« Demain avec vous » (nom de la liste de Mr CUZIN): 1345 électeurs ont cru que c’était pour « le jour d’après ». Dans les faits c’est peut être pour « dans un avenir plus ou moins proche ».

On ne peut pas être premier vice Président du Conseil Départemental, jouer aux chaises musicales, régler ses comptes entre colistiers, gérer la crise avec les personnels … et être au travail sur la commune.

Un CCAS ronronnant, sans projet :

19 mois sont passés et rien dans le domaine du social. Un CCAS ronronnant, sans projet, sans budget à hauteur des enjeux. Certes une assistante sociale a été recrutée mais à part ça ?

Quand on sait que l’argent provisionné pour un futur EHPAD a été utilisé à d’autres fins au sein du CCAS … où vont aller les personnes âgées ? ORPEA ? KORIAN ?

Manque d’ambitions, luttes intestines, impréparation.

Pourtant les besoins sont là. Qui peut croire que les Beaumontois es sont épargnés par l’explosion des prix de l’énergie, de l’eau, des dépenses courantes, inflation …

Dans ses vœux, M le Maire parle « d’un contexte fragile et incertain » affirmant « rester aux côtés de chacune et chacun » … des mots creux qui ne remplissent pas les estomacs et n’apportent rien de concret … sauf pour les amis du jeu des chaises musicales.

Un  logement social insufflsant :

Le Rectorat annonce par voix de presse la fermeture de trois classes sur Beaumont : Jean ZAY (maternelle  et primaire) MASAGE (maternelle).

On peut y voir le résultat de la politique du logement ! Avec un  logement social déficitaire (pénalités imposées par l’état pour carence). Sans renouvellement de sa population, la commune vieillie et perd même en nombre d’habitants.

Alors il nous reste le « cœur de ville ». LE PROJET. Consultation certes mais pour participer il faut être branché ; pourquoi pas, mais pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas, pourquoi parallèlement ne pas faire une réunion publique.

Cultivons (mais pour ça il faut mettre les mains dans la terre), rallumons (non pas les étoiles) mais la fraternité et l’entraide. En un mot, au travail, non en mots mais en acte.

Bulletin municipal de Beaumont de janvier 2022 : Étonnant !!! 

La lecture d’un bulletin municipal respecte généralement de grands classiques : l’édito du Maire est plutôt consensuel, le contenu du bulletin multiplie les réalisations concrètes, le billet du groupe majoritaire inscrit l’action de l’équipe dans une perspective plus politique.

A Beaumont, le bulletin de janvier 2022 est étonnant.

L’édito du Maire

Lire la suite

Pétition contre le PLU (plan local d’urbanisme) de Beaumont : Le problème de la clinique de la Chataigneraie

Révision du PLU de 63110 BEAUMONT

 

Bonjour,

Vous avez certainement signé la première pétition contre l’extension de la Clinique de la Chataigneraie, à l’occasion de la modification du PLU (plan local d’urbanisme) de Beaumont.
Vous avez bien fait, car nous avons eu gain de cause sur plusieurs points !
Mais il est indispensable que vous signiez maintenant cette deuxième pétition (ci-dessous), car certains problèmes ne sont pas encore réglés. Vous trouverez le détail ci-dessous.
La date limite de signature est le 30 janvier. Après cette date, il sera trop tard.
Pour signer sur internet, il vous suffit de signer le lien ci-après.
Bien amicalement.

Lire la suite

Municipalité de Beaumont : « ce n’est plus un jeu de chaises musicales, c’est un véritable ballet entre copains ».

le 22/01/2022

La lecture d’une brève (page 7 du quotidien La Montagne du dimanche 23 janvier 2022)

mérite attention.. et compléments.

 

 

 

La brève « Chaises musicales »

Mais l’Atelier va plus loin.

Un oubli dans cette brève

Cette omission n’est pas sans intérêt. Il n’est pas mentionné que le Maire de Beaumont, J-P. Cuzin est 1er vice-Président du Conseil départemental, présidé par Lionel Chauvin, lui-même élu de Châtel-Guyon.

Bref, la boucle est bouclée.

A ce niveau, ce n’est plus un jeu de chaises musicales, c’est un véritable ballet entre copains.

Il y a plus grave

Lors des élections municipales, JP Cuzin était « flêché » pour représenter Beaumont à Clermont-Auvergne-Métropole. Les électeurs l’ont donc désigné en pensant qu’il exercerait des fonctions à CAM qui détient l’essentiel des compétences locales.

Sauf que…. après les élections départementales, JP Cuzin a abandonné tout rôle à CAM pour le fameux poste de 1er vice-Président du Conseil départemental.

Du coup, la commune de Beaumont constitue une exception au sein de CAM. « Privilège » dont les Beaumontois.es se passeraient volontiers (1)

Et même encore plus grave

Du coup, c’est Mme Aline Faye qui remplace JP Cuzin. Pourquoi pas ?. Sauf que, depuis quelques mois, pour des motifs non affichés (pourquoi ce « secret »?), Mme Faye est rejetée par JP. Cuzin, dépouillée de ses fonctions au sein de la majorité municipale et tenue sur la touche. Il est donc évident qu’elle ne peut pas porter la parole de la ville de Beaumont. Bref, pour les Beaumontois.es, c’est un déni de démocratie et un mauvais coup…. qui font jaser la presse et Clermont-Auvergne-Métropole.

Ainsi, à partir d’un entrefilet, l’Atelier porte à votre connaissance des informations soigneusement camouflées. En espérant que ces précisions vous seront utiles.

(1) Notons que dans son édito du bulletin municipal, JP Cuzin tient à préciser « Beaumont est incontestablement notre priorité ». En doute-t-il lui-même ?

Débat démocratique et consultation citoyenne ne sont pas des options !

jeudi 20 janvier 2022

L’éviction de la deuxième adjointe a occupé une grande partie des derniers conseils municipaux mettant à jour les divisions de la majorité. Le Maire a poussé la manipulation jusqu’à inscrire d’office, en catimini, deux membres de l’opposition sur sa liste pour le renouvellement du conseil d’administration du Centre Communal d’Action Sociale. Surpris, ils ont évidemment refusé et déposé leur propre liste. Quel déni démocratique ! Manque d’anticipation avéré au moment du décompte des votes : malgré l’appui des services, erreurs de calcul et cafouillage ont abouti au vote de deux délibérations et à un conseil municipal otage de règlements de compte.

D’autres sujets ne font pas l’objet de débat alors qu’ils concernent au plus près les Beaumontois·es . Il en est ainsi de la municipalisation du centre de loisir : une décision prise unilatéralement par la majorité. Nous ne sommes pas, par principe, hostiles à une gestion directe du centre de loisir. Mais il est logique que le mode de gestion retenu soit celui le plus à même de répondre au projet jeunesse défini en amont. Or rien n’a été construit et présenté. Plus grave, nous ignorons toujours qui est en charge de ce dossier. La réponse improvisée de l’élue en charge du social, qui affirme assumer l’intérim, ne rassure pas.

Une étude urbanistique sur le cœur de ville a été présentée mais aucun lien n’a été fait avec la consultation menée auprès des Beaumontois·es. Cette consultation ne devait-elle pas permettre d’en tracer les grandes lignes ou alors n’était-elle qu’un gadget à 35 000 € ?


Dernière nouvelle : M. Le Maire s’est bien gardé de l’annoncer mais il est probable que le prix de l’eau et de l’assainissement augmente de 5% par an pendant 5 ans. ( NDLR : l’article sur ce blog « la gestion d’un bien public :l’eau »)

 

Plus d’un an après son installation, le Conseil Municipal n’est toujours pas un lieu d’écoute, d’échanges et de démocratie. C’est pourtant ce que nous appelons de nos vœux en vous souhaitant une bonne année 2022.

 Groupe Uni·e·s pour Beaumont :

– Olivier Devise

– Marie-Laure Lanciaux

–  Dominique Molle

– François Ulrich

– Hélène Veilhan*

 

Placette Montehus … quel devenir ?

Avec nombre de Beaumontois.es habitant le bourg ancien, l’Atelier s’interroge sur le devenir de la placette Montehus.

Rappelons que l’aménagement annoncé pour l’automne 2021 n’existe toujours pas.

Rappelons que le projet d’aménagement n’est pas communiqué (existe-t-il ?).

MAIS…. l’Atelier de Gauche apporte sa contribution sur ce projet et, au vu de la situation actuelle, émet une suggestion. Elle résulte de l’observation des lieux…bien connus des élus qui résident à moins de 20 mètres.

Cette suggestion est : une champignonnière. La photo jointe atteste de sa faisabilité.

Ceci dit, d’autres pistes peuvent être préconisées à M. Cuzin et Cie

A vous de les proposer sur le site de l’Atelier de Gauche du canton de Beaumont.

Par avance, Merci.

Placette Montehus – Suite

Férue de communication, l’équipe Cuzin-Bazin a indiqué  sur la placette Montehus « Aménagement programmé automne 2021 ». L’automne 2021 est passé et rien.

 L’Atelier de Gauche informe …

Voici quelques jours, l’Atelier pointe la non-réalisation de l’aménagement (projet toujours inconnu d’ailleurs).

voir : « Communication de la mairie de Beaumont : optimisme béat ou fake news »  https://atelierdegauche.fr/?p=10997

L’état de cette placette du bourg ancien est minable : pigeons, crottes, stationnement sauvage, champignons, dépotoir…etc.

Encore une fois, les habitants du bourg sont méprisés.

 

… Mais, du nouveau (28 décembre 2021)

Sans doute écoeuré par ce comportement, un habitant  a apporté un rectificatif au panonceau (Cf photos) et biffé 2021 pour inscrire 2022. Cette personne, lucide et excédée, espère-t-elle une réaction de l’exécutif municipal….

 

… Sauf si !

Sauf si ce rectificatif manuscrit est le fait d’un des élus de la majorité municipale qui habitent à quelques mètres de là. Et qui bénéficiant d’infos «top secret» fait une communication moins tapageuse mais plus véridique.

 

L’Atelier de Gauche s’interroge donc. Et les habitants du bourg avec lui.

A suivre. Hélas

 

Communication de la mairie de Beaumont : optimisme béat ou fake news

C’est la placette Montehus.

Quels aménagements ????

Pour l’instant (et depuis plusieurs mois), les conteneurs poubelles ont disparu et  leur emprise au sol reste. Rien ne se passe !!!

et dire que Clermont-Info63 titrait le 25 février 2021 :

« À Beaumont, la municipalité multiplie les projets pour rattraper le retard »

Plus que deux jours avant Noël !!!