Douai : les transports en commun gratuits pour tous à partir du 1er janvier 2022, « une belle victoire pour les citoyens »

À partir du 1er janvier 2022, les 220 000 habitants de l’agglomération de Douai n’auront plus à payer pour prendre les transports en commun.

Mercredi soir, les élus du syndicat mixte des transports du Douaisis ont voté à l’unanimité cette mesure portée depuis longtemps par les communistes. Après Dunkerque, Douai devient donc la deuxième sous-préfecture du Nord à adopter la gratuité totale des transports.

« La mobilisation paie, se félicite Alain Bruneel, député PCF de la circonscription à l’origine de la mobilisation. C’est une excellente nouvelle pour le droit à la mobilité de tous, pour le pouvoir d’achat et l’environnement. »

Un choix politique salué par le président du syndicat. « On est dans un territoire où le niveau des rémunérations est relativement faible et le chômage très élevé, constate Claude Hego, également maire de Cuincy. C’est un atout social et économique très important. De plus,  il y a une pollution notable en terme de particules dans l’agglomération de Douai, donc on devrait résoudre une partie de la problématique autour de l’automobile ».

Les communautés d’agglomération qui partagent le même réseau de bus compenseront les pertes liées à la billetterie : elles concernent « 10 à 12 % des recettes », selon Alain Bruneel, qui continue de porter le combat à l’Assemblée nationale.

Une idée sur la table depuis plusieurs années

L’idée n’est pas nouvelle, comme l’explique Alain Bruneel, député communiste de la circonscription qui milite pour la gratuité des transports depuis plusieurs années. « En 2014, le syndicat mixte des transports a supprimé le transport gratuit des collégiens et des lycées. Ça a été une bataille avec les parents d’élèves pour rétablir ce qui avait été supprimé. Mais j’ai été destitué de mon poste de vice-président du syndicat, explique le député. Il y a eu un changement de présidence en 2018 et un dialogue s’est à nouveau instauré ».

Le transport public avec l’intermodalité sur la Métropole et à Ceyrat

Comme vous le savez, la CAM a lancé le projet « InspiRe » sur la restructuration du réseau de transport public en poursuivant 3 enjeux :

  • Réduction de la voiture en centre-ville
  • Une métropole accessible à tous
  • Une métamorphose urbaine

(Plus d’infos en mairie et sur le site www.inspire-clermontmetropole.fr)

Selon le code de l’urbanisme, une procédure de concertation préalable a été mis en place du 11 janvier au 31 mars 2021.

L’Atelier a souhaité participer à cette concertation en faisant des propositions que vous pouvez retrouverer en totalité sur le blog : http://atelierdegauche.fr/.

Voici les propositions concernant la commune de Ceyrat :

Au préalable, une remise en état des voieries sur toute la commune est nécessaire pour permettre une circulation sans danger pour tous, quelque soit le moyen de locomotion.

  • Création de 2 parkings de proximité gratuits :

– 1 avenue de la Libération sur 2 zones : à l’arrêt Pradeaux de la ligne 4 (devant Hôtel de l’Artière) + après le rond-point (aire de pique-nique) pour St Genès, Saulzet…

– 1 avenue de Beaumont : sur le délaissé de l’ancienne N89 (il ne sert que lors des manifs sportives à l’Artenium, accès par la plaine des sports)

  • Modifications sur la ligne 4 :

– prolongement de la ligne jusqu’au parking place de la résistance via la Beaumière pour les bus dont le terminus est au pont de Boisséjour à Beaumont

– augmenter la fréquence des bus

– son trajet doit desservir la place de Jaude et le CHU

  • Utilisation du vélo :

En décembre 2019, la 1ère expérimentation de location de VAE C. Vélo a été concluante à l’ECC de Ceyrat et 2 autres expérimentations sont prévues en mai et août 2021.

Si c’est toujours un succès, il faudrait installer deux stations de VAE C. Vélo sur la commune dont une sur le parking place de la résistance dans le bourg de Ceyrat et une dans le bourg de Boisséjour afin de permettre le pendulaire via l’ECC entre les 2 pôles de la commune.

Création d’une piste cyclable reliant Ceyrat, via la Beaumière, à Beaumont.

 

Début 2022, la procédure d’enquête publique permettra aux citoyens et aux communes de s’exprimer sur le projet définitif « InspiRe », le début des travaux étant prévu pour 2023.

Faites part de vos idées par l’intermédiaire des futurs conseils de quartier de Ceyrat et sur ce blog par vos commentaires.