Le projet INSPIRE : les analyses de l’Atelier de gauche

Le projet « InspiRe » est un projet de restructuration du réseau de transport en commun surle territoire de Clermont Auvergne Metropole

CEPENDANT, le projet INSPIRE concerne peu (pas) les communes de l’ouest et du sud-est de Clermont Auvergne Metropole. Il s’inscrit dans le droit fil du Plan D’Urbanisme de Clermont-Ferrand (vote à Clermont début 2019 -).

Un projet sur les Transports en commun (TC) et mobilités semble devoir intégrer 2 exigences minimales :

ne pas être « punitif », être anticipatif.

  • Ne pas être punitif.

Comment faire ?

Tout d’abord, la gratuité des TC.

Puis, la mise en place de structures permettant d’utiliser « vite et bien » les Transports en Commun .

Ensuite, ne négliger aucune opportunité de combiner des modes diversifiés : rail, parking vélos, amélioration cheminements piétons…

une autre piste : les infrastructures et les outils de déplacement.

Infrastructures = lieux de stationnement en amont: Zénith, Ceyrat et ???).

Outils = moyens de Transports en Commun diversifiés et efficients sans omettre le rail ( ligne Issoire –Clermont-Ferrand et Clermont-Ferrand-Volvic)

  • Etre anticipatif

Voici, les données de fréquentation des axes routiers : sur le rond-point du Pourliat (Beaumont), + de 30400 véhicules/jour en 2014.

  Et  aujourd’hui ?

En matière de mobilités, les temps entre réflexion-études-réalisation sont colossaux. Il faut donc se projeter très en avant. Pas à 10 ou 20 ans.

1 – Avis sur le projet global :

La modification du volume des trajets travail – domicile liés au développement du télétravail a-t-elle été prise en compte et réévaluée suite aux périodes de confinement qui ont accéléré sa mise en place ?

L’intermodalité n’a de sens qu’avec une gratuité totale : vélo + bus + parc de stationnement.

Pourquoi ne pas mettre en place des trolleybus qui est un mode de transport plus propre et moins coûteux que les bus électriques avec batterie ?

Attention au greenwashing :

  • de l’achat d’électricité dite verte pour alimenter les futurs Bbus à Haut Niveau de Service (BHNS), car cette dernière est rare, non disponible à tout instant et non séparable sur le réseau électrique des autres modes de production !
  • du recours à la biomasse pour alimenter les véhicules Bio-GNV (Gaz Naturel pour Véhicules) : ce n’est pas une solution à la hauteur des besoins et surtout elle rentre en concurrence avec l’alimentation !
  • Quel est le niveau de développement de l’hydrogène par Symbio (Michelin et Faurecia) ?

absence de réflexion sur les entrées sud-est, 4 voies reliant le Zenith à Beaumont  (plus de 15000 véhicules/ jour) et sud-ouest de Beaumont (R.N 89 : zone délaissée par les transports en commun et avec un développement démographique fort).

 

2 – Avis sur l’aménagement de la plaine des Sarlièves :

La construction du parking supplémentaire au Zenith desservi par la future ligne C sera de 2,5 à 3 ha soit 20 % de surface supplémentaire, avec une enveloppe de 3 à 5 millions d’euros car c’est une zone marécageuse : avec le réchauffement climatique cette zone n’est-elle pas asséchée ?

De plus le futur dépôt de bus pour le stationnement de 190 bus dont 40 bus de 18 m avec un champ photovoltaïque s’étend sur 7 ha.

Sur ces 10 ha, quelle est la superficie de sol imperméabilisé ?

Optimisation de l’espace au sol en mettant les photovoltaïques sur une toiture qui abriterait les bus ?

Utilisation dès à présent du parking existant du Zénith et de la Grande halle comme parking gratuit de stationnement pendant les 350 jours disponibles hors des grandes manifestations.

 3 – Avis sur les 2 roues :

Le prestataire de C. Vélo (Vélogik puis Moventia) fait-il parti du groupe projet pour la mise en place du futur tracé des pistes cyclables ?

Quel est le nombre de nouvelles stations C. Vélo prévu ? Quel est leur lieu d’implantation ? Y aura-t-il des stations de VAE ( Vélo à Assistance Électrique)?

En dehors des pistes cyclables programmées, l’état des voiries des autres communes a-t-il été étudié afin de permettre aux vélos de circuler en toute sécurité ?

Création de parkings 2 roues parallèlement aux parkings voitures

 

4 – Avis sur les parcs de stationnement :

Absence de parcs-relais à l’ouest et au sud -est de la CAM (celui de Royat est petit, mal placé et ne freine pas l’arrivée de voitures en Amont de Royat).

Dans le projet quel type de parking est prévu ?

Car à Clermont Ferrand, la T2C a défini deux types de parcs de stationnement :

– le parc relais qui est payant : Les Pistes (400 places dont 12 pour PMR) et Henri Dunant (550 places dont 22 pour PMR)

– le parc de proximité qui est gratuit : Margeride (110 places dont 4 pour PMR), la Pardieu (120 places) et Croix Neyrat (240 places)

Mr Cuzin, maire de Beaumont, parle de parking relais à proximité de la déchetterie de Romagnat : payant donc ?

Le parc relais devient gratuit si un occupant du véhicule possède un abonnement T2C mais les autres occupants non abonnés doivent payer chacun 2 tickets (A/R). Ce système n’est donc rentable qu’avec 2 occupants dans le véhicule.

Aujourd’hui, Il faut instaurer la gratuité de tous les occupants d’un véhicule avec un abonné.

Mais très rapidement, arriver à la gratuité totale

Ne pas attendre 2026 : dès à présent, utilisation du parking existant du Zénith et de la Grande halle comme parking gratuit de stationnement pendant les 350 jours disponibles hors des grandes manifestations (augmentation des horaires de la ligne 23, surtout le matin)

Création de parkings de proximité :

* route du Mont Dore sur la commune de Theix (face à la station Covoit’ici) et sur le délaissé de la D2089 juste avant Theix

* avenue de la libération et avenue de Beaumont sur la commune de Ceyrat

 

5 – Avis sur le projet pour la commune de Ceyrat :

  • Création de 2 parkings de proximité gratuits :

– 1 avenue de la Libération sur 2 zones : à l’arrêt Pradeaux de la ligne 4 (devant Hôtel de l’Artière) + après le rond-point (aire de pique-nique) pour St Genès, Saulzet…

– 1 avenue de Beaumont : sur le délaissé de l’ancienne N89 (il ne sert que lors des manifs sportives à l’Artenium, accès par la plaine des sports)

  • Privilégier et modifier la ligne 4 :

– prolongement de la ligne jusqu’au parking place de la résistance via la Beaumière pour les bus dont le terminus est au pont de Boisséjour à Beaumont

– augmenter la fréquence des bus

– son trajet doit desservir la place de Jaude et le CHU

En décembre 2019, la 1ère expérimentation de location de VAE C. Vélo a été concluante à l’ECC (Espace Culture et Congrès ) de Ceyrat et 2 autres expérimentations sont prévues en mai et août 2021.

Si c’est toujours un succès, il faudrait installer deux stations de VAE C. Vélo sur la commune

  • une sur le parking place de la résistance dans le bourg de Ceyrat
  • une dans le bourg de Boisséjour afin de permettre le pendulaire via l’ECC entre les 2 pôles de la commune

Création d’une piste cyclable reliant Ceyrat, via la Beaumiére, à Beaumont.

6 – Avis sur le projet pour la commune de Beaumont :

  • Sur le Sud, la piste Zénith est incontournable. Et ce ne sont pas les 15 jours (sur 365) liés à la foire expo ou au sommet de l’élevage qui peuvent motiver un rejet direct de cette piste car là aussi l’anticipation pourrait sans doute « limiter les dégâts »
  • à l’ouest : aménagement de la route (qui doit être l’ancienne RN 9) entre Ceyrat et Beaumont avec création d’un parking relais, augmentation de la fréquence sur la ligne 4.
  • Sur Beaumont : une desserte efficace TC de la clinique de la Châtaigneraie ( 291 lits et places, 125 médecins spécialistes et 457 salariés, + de 500 parkings) :

– Pourquoi pas une navette H. Dunant – clinique à haute fréquence.

– Pourquoi pas Loucheur – clinique: cela permettrait peut-être de desservir certains quartiers de Beaumont éloignés des lignes de TC?

– Réactiver l’idée de la ligne D qui était précisément celle qui devait restructurer le Réseau TC sur le sud de l’agglo.

 

7 – Avis sur le projet pour la commune de Saint Genès Champanelle :

 Tout d’abord la commune de Saint-Genès-Champanelle est la seule commune de CAM qui n’a pas de ligne régulière de la SMTC.

La commune dispose du transport à la demande, ce mode de transport a montré ses limites. Il est rapidement surchargé. Le transport à la demande est une solution qui n’est pas assez flexible qui demande aux usagers de s’organiser en amont, les temps de trajet vers la capitale Auvergnate sont trop longs.

Voici de nos axes de réflexion et nos propositions :

1. Nous demandons de référencer l’ensemble des moyens de transports qui passent par la commune de Saint-Genès-Champanelle (Réseau SMTC, transports de l’INRAE, transports scolaires, transdome, bus SNCF, transport de la ville de Clermont pour les centres aérées pendant les vacances scolaires, Bus Macron, Covotici..).
Il serait judicieux de mutualiser les moyens de transport vers Clermont-Ferrand avec un seul titre de transport SMTC.
Cette mutualisation permettrait d’optimiser le service aux usagers en maîtrisant le coût du transport.

2. Il est nécessaire d’entamer une réflexion sur un parking de proximité et de covoiturage sur l’entrée sud-ouest de Clermont Auvergne Métropole. Pour mémoire au village de Theix Il circule 7000 véhicules par jour sur la départementale 2089, il s’agit d’un axe important de circulation et une porte d’entrée vers Clermont-Ferrand. Il serait intéressant de créer un parking de proximité et covoiturage sur l’ancien délaissé de la route nationale 89 à la sortie du village de Theix sur la gauche direction Clermont-Ferrand. Ce parking de proximité doit être couplé avec des lignes régulières  SMTC (par exemple une ligne via le collège Molière de Beaumont vers la place Henri Dunant et une autre ligne vers la place  Allard à Royat).

3. Il serait pertinent également de développer les modes de circulation doux entre les 12 villages de la commune.

4. Nous souhaitons un développement du réseau SMTC sur l’ensemble des 21 communes de la métropole. Un maillage territorial plus important doit être engagé vers les communes périphériques en créant des parkings de proximité au niveau des axes d’entrée dans la métropole clermontoise.

5.  Nous sommes favorable à une tarification plus solidaire envers l’ensemble des usagers du réseau SMTC. Une réflexion doit être entamée également pour desservir le groupe scolaire les volcans, en effet les trajets uniques ayant été supprimés les enfants de l’école maternelle et élémentaire doivent souscrire à un abonnement pour l’ensemble du réseau SMTC. Alors que les enfants n’ont pas l’utilité d’un accès complet au réseau de transport en commun SMTC.

6. Nous sommes favorables à la réflexion engagée par le SMTC pour la gratuité des transports sur l’ensemble du réseau SMTC.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.