Manifestation contre les idées et les agressions de l’extrême droite sur la ville

La manifestation contre les extrêmes droites et leurs idées a réuni 500 personnes à Clermont-Ferrand. Elle a permis aussi de constater et de révéler la recrudescence des violences de l’extrême-droite dans la ville en marge des manifestations. Fascisme à combattre : « On ne peut plus attendre » lance, avec justesse, le porte-parole du collectif.

Bonne nouvelle : le conseil d’état annule 4 dispositions du schéma de maintien de l’ordre.

La manifestation contre les extrêmes-droites et leurs idées à l’appel du Collectif de lutte contre les extrêmes-droites du Puy-de-Dôme (LECD63) s’est déroulée sans incident et réunissant 500 personnes réellement comptées avec, au départ, une forte présence policière remarquée (fourgons, voiture, motos) probablement pour éviter des contacts avec des groupes de fachos repérés et repérables qui d’ailleurs « ont escorté tout du long la manifestation »  comme le révèle place de la Victoire le porte-parole du collectif de lutte contre les extrêmes-droites du Puy-de-Dôme au micro.

Étrangement, pas de banderole unitaire à la tête de la manifestation mais un camion-sono particulièrement puissant. Dans le cortège au milieu des drapeaux des organisations, deux banderoles de militants que vous pourrez voir en photo (comme en vidéo).

Sans incident ? Tout au moins un dont je témoignerai plus loin.

la suite : http://Manifestation contre les idées et les agressions de l’extrême-droite sur la ville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.