Conseil municipal de Beaumont, mardi 14 novembre :Tragique, ridicule, pitoyable ??? La majorité municipale s’enlise !

Au cours du conseil municipal du mardi 14 novembre , sept délibérations proposées sur quinze étaient consacrées à l’éviction de Mme Faye des responsabilités que M. le Maire lui avait confiées il y a 18 mois…

Du moins à une tentative… Parce que la majorité a de sérieuses difficultés en calcul.

Pour mémoire, Mme Faye était jusqu’à ce conseil, vice-présidente du CCAS, et la majorité voulait évidemment la chasser de ce poste, ou mieux encore l’exclure du CCAS.

Fort opportunément, l’association Valentin Haüy a émis le souhait de siéger au CCAS comme association représentative au sein du conseil d’administration du CCAS.  Demande parfaitement légitime vu le sérieux de celle-ci. Toutefois, selon les statuts du CCAS, cela l’obligeait à avoir 8 élus en son sein au lieu de 7.

Et l’élection des conseillers municipaux au CA du CCAS est un scrutin de liste à la proportionnelle au plus fort reste.

Outre leurs difficultés en calcul, la suite va montrer le mépris de cette majorité pour la démocratie.

  1. Sans consultation des groupes d’opposition et des conseillers non inscrits, M. le Maire nous a proposé une liste composée de 6 élus de sa majorité, d’une élue de notre groupe Uni.e.s pour Beaumont et d’un élu du groupe Aimer Beaumont.
  2. Devant notre refus unanime, M. le Maire a donc été contraint de procéder à un scrutin à bulletins secrets.

Les 3 groupes ont présenté chacun une liste, ainsi que Mme Faye.

Résultats: Majorité 22 voix, Uni.e.s pour Beaumont 5 voix, Aimer Beaumont 4 voix et Mme Faye 2  voix.

  1. Un calcul assez élémentaire voire immédiat, ou l’utilisation de logiciels en ligne, fournit le résultat :

Majorité : 5 sièges ; Uni.e.s pour Beaumont 1 ; Aimer Beaumont 1 ; Mme Faye 1.

Quelle ne fut pas notre surprise quand au bout de longues minutes le résultat proclamé fut :

Majorité : 5 sièges ; Uni.e.s pour Beaumont 2; Aimer Beaumont 1. Pas un élu de la majorité n’a réagi !

Malgré la manifestation de notre « étonnement » et notre insistance, M. le Maire a fini par mettre aux voix ce dernier résultat. Face à leur assurance, et malgré nos doutes, la délibération fut adoptée à l’unanimité. Il faut ajouter que nous voulions en finir avec ce qui s’apparente à un règlement de comptes (1h30 de discussion!) et qui n’intéresse certainement qu’une infime minorité de Beaumontois.es.

Voilà pour le calcul. Mais le plus grave allait suivre !

Le lendemain matin, nous avons reçu un mail de la Direction Générale des Services, sans aucun doute sur instruction de M. le Maire, reconnaissant que nos calculs étaient les bons et par conséquent, nous demandant notre accord pour envoyer à la Préfecture une délibération, certes conforme à ce qui aurait dû être, mais différente de celle que nous avions votée !

Autrement dit, après avoir tenté en vain de tordre les règles de calcul pour les soumettre à leur désir,  il s’agissait maintenant de modifier a posteriori une délibération votée en conseil municipal.

Évidemment, nous avons refusé de nous prêter à ce petit jeu.

Les masques tombent : au final, démocratie implicative signifie « on dépense des milliers d’euros pour vous demander vos avis (que sont-ils devenus d’ailleurs?) mais on fait ce que l’on veut ».

En tout cas ils essaient…

3 réflexions au sujet de “Conseil municipal de Beaumont, mardi 14 novembre :Tragique, ridicule, pitoyable ??? La majorité municipale s’enlise !”

  1. Bonjour ,

    Je suis content de voir que les calculs d’ Olivier et François étaient nickel .
    Et Monsieur Cuzin devait bien le savoir
    en tant qu’ ancien DRH Michelin mais il a voulu faire l’ ancien Patron et la faire à l’ envers malheureusement comme il devait le faire à certains salariés.
    Mais bon face à lui deux scientifiques donc dur de truquer les calculs .
    Cela me rappelle malheuresement la même chose dans mon entreprise pour des élections, mon patron fesait semblant de pas comprendre le mode de calcul pour enlever un siège et le donner aux candidats de son côté
    Dugay Frédéric

    Répondre
  2. Un seul mot pour caractériser les comportements de « l’ensemble municipal ». Quelle ignorance de dispositif élémentaire de fonctionnement pratique de la démocratie ! Du très grand n’importe quoi. Très révélateur de ce qui se passe (ou plutôt ne se passe pas) sur Beaumont. Et dire que Maire et adjoints principaux se targuaient d’une expérience et d’une compétence hors norme. Lamentable.

    Répondre
    • Oui Pierre. Et comme on prépare sérieusement les conseils municipaux, j’avais déjà fait les calculs et on savait que si Aline Faye présentait une liste et qu’elle obtenait deux voix, elle pourrait continuer de siéger au CCAS. Manifestement, cette majorité municipale n’est même pas suffisamment compétente pour préparer correctement les délibérations qu’elle propose et pour calculer une simple proportionnelle au plus fort reste. Et pendant que l’on perd notre temps, il ne se passe pas grand chose pour les Beaumontoises et les Beaumontois. On est loin du temps où l’intérêt général gouvernait vraiment les décisions à prendre.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.