Conseil municipal de Beaumont du 14 décembre 2021 : ça continue dans le grand n’importe quoi !

Ça continue dans la grand n’importe quoi ! Depuis longtemps nous ne savons plus si nous devons pleurer ou rire.

Hier Conseil Municipal.

Le quotidien régional informait que la mairie de BEAUMONT, après avoir interdit la présence du public, revenait en arrière… et pourtant, ce dernier s’est vu éconduit poliment par les personnels (consigne de Monsieur le Maire).

Oui il était possible de suivre la séance …  mais sur le réseau social. Fracture numérique ou simplement choix de ne pas vouloir s’inscrire sur les dits réseaux importe peu à la majorité.

Monsieur CUZIN est venu  expliquer au public ( deux personnes !) sa crainte face à un nombre trop important de personnes dans un contexte peu propice au brassage des masses (populaires).

Le nombreux public a expliqué que le journal local s’était fendu d’un communiqué affirmant le contraire ; qu’à sa connaissance les autorités préfectorales ne donnaient pas ces consignes ; que le pass sanitaire pouvait être présenté et que surtout, pourquoi des non élus étaient plus potentiellement dangereux que les édiles.

Finalement, Monsieur le Maire a autorisé la foule à envahir l’hémicycle conseillant de se tenir à bonne distance ; la consigne a donc été suivie à la lettre (8 chaises d’écart) entre les deux, même au cinéma pour voir un vieux navet, on ne fait pas mieux !

Le spectacle a été à la hauteur. Le film parfois avec quelques longueurs mais les acteurs principaux plein d’à-propos.

Une présentation du projet cœur de ville a été faite par le représentant d’un cabinet d’aménagement urbain. Comme l’ont soulignés certains élus, continuité de ce qui avait été amorcé lors des mandats précédents … quelques acquisitions foncières en plus.

Concernant les points politiques, continuité totale. Monsieur CUZIN  et son équipe (dont une grande partie siégeait avec Monsieur DUMEIL dans le mandat précédent) sont amnésiques à un point tel, que cette pathologie est inquiétante.

Pas de pilote pour la jeunesse, les enquêtes sociales (non effectuées sous  le mandat précédent) toujours en attente, documents consultation PLU qui disparaissent, élues à qui l’on retire ses délégations mais à ce jour pas de remplaçante efficiente … une liste longue comme des jours sans pain … et l’estomac commence à « gargouiller » !

Inquiétant, mais surtout agaçant d’être pris pour des « zozos ». A un moment il faut savoir assumer. La pandémie à beau dos. Rien ni personne n’interdit de travailler à une équipe (si équipe il y a).                                                                                                                 Le premier Magistrat qui fut dans une autre vie à des postes importants dans une grande multinationale et aujourd’hui à la tête de l’exécutif sur la commune, le canton, au Département … ne peut pas se cacher derrière une  incompétence quelconque. A moins qu’à force d’être sur tous … les fronts d’incendie (normal comme patron du SDISS) , il n’arrive plus à gérer !!!

Au final, les deux spectateurs en ont eu pour leur argent car la séance a duré jusqu’à 0h30 … et quel film ! Il parait que l’on peut le revoir en streaming !!!

C.B

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.