Irrespectueux

Fin avril, la journée d’hommage aux déportés est un moment fort de souvenir, de respect et d’émotion.Enfin, cela était le cas jusqu’à la « célébration-mascarade » de cette année 2022 à Beaumont.

Absence quasi-totale des élus de M. Cuzin.

Motif : présence aux bureaux de vote. OK. Il n’empêche. L’hommage aurait pu revêtir un minimum de dignité et ne pas être bâclé en 12-15 minutes. Il aurait aussi été légitime que le « Chant des Marais » (chant créé par les premiers déportés allemands et reconnu par l’ensemble des déportés en France) soit proposé.

Et si le Maire (M. Cuzin) n’avait pas tourné le dos à l’assistance pendant la lecture du message officiel, cela aurait été un signe minimal de respect, pour les victimes et leurs familles.

Hélas, rien de cela.

Un seul mot : HONTEUX

Alors, l’Atelier de Gauche affirme son respect

Voici quelques paroles du Chant des Marais.

« Bruit de pas et bruit des armes. Bruit de chaînes, bruit des armes. Sentinelles jour et nuit. Et du sang, des cris, des larmes. La mort pour celui qui fuit. Oh ! Terre de détresse, Oh ! »

Respect, reconnaissance et mémoire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.