Le transport public avec l’intermodalité sur la Métropole et à Ceyrat

Comme vous le savez, la CAM a lancé le projet « InspiRe » sur la restructuration du réseau de transport public en poursuivant 3 enjeux :

  • Réduction de la voiture en centre-ville
  • Une métropole accessible à tous
  • Une métamorphose urbaine

(Plus d’infos en mairie et sur le site www.inspire-clermontmetropole.fr)

Selon le code de l’urbanisme, une procédure de concertation préalable a été mis en place du 11 janvier au 31 mars 2021.

L’Atelier a souhaité participer à cette concertation en faisant des propositions que vous pouvez retrouverer en totalité sur le blog : http://atelierdegauche.fr/.

Voici les propositions concernant la commune de Ceyrat :

Au préalable, une remise en état des voieries sur toute la commune est nécessaire pour permettre une circulation sans danger pour tous, quelque soit le moyen de locomotion.

  • Création de 2 parkings de proximité gratuits :

– 1 avenue de la Libération sur 2 zones : à l’arrêt Pradeaux de la ligne 4 (devant Hôtel de l’Artière) + après le rond-point (aire de pique-nique) pour St Genès, Saulzet…

– 1 avenue de Beaumont : sur le délaissé de l’ancienne N89 (il ne sert que lors des manifs sportives à l’Artenium, accès par la plaine des sports)

  • Modifications sur la ligne 4 :

– prolongement de la ligne jusqu’au parking place de la résistance via la Beaumière pour les bus dont le terminus est au pont de Boisséjour à Beaumont

– augmenter la fréquence des bus

– son trajet doit desservir la place de Jaude et le CHU

  • Utilisation du vélo :

En décembre 2019, la 1ère expérimentation de location de VAE C. Vélo a été concluante à l’ECC de Ceyrat et 2 autres expérimentations sont prévues en mai et août 2021.

Si c’est toujours un succès, il faudrait installer deux stations de VAE C. Vélo sur la commune dont une sur le parking place de la résistance dans le bourg de Ceyrat et une dans le bourg de Boisséjour afin de permettre le pendulaire via l’ECC entre les 2 pôles de la commune.

Création d’une piste cyclable reliant Ceyrat, via la Beaumière, à Beaumont.

 

Début 2022, la procédure d’enquête publique permettra aux citoyens et aux communes de s’exprimer sur le projet définitif « InspiRe », le début des travaux étant prévu pour 2023.

Faites part de vos idées par l’intermédiaire des futurs conseils de quartier de Ceyrat et sur ce blog par vos commentaires.

La situation de l’eau sur la Métropole et à Ceyrat

Avec le réchauffement climatique, les pollutions, le vieillissement des réseaux, l’eau est un enjeu d’avenir. En France de plus en plus de communes optent pour une gestion publique de l’eau afin de retrouver la maîtrise du service, de préserver la ressource et de garantir le meilleur prix. Cependant cette « remunicipalisation » a lieu à l’échelle des intercommunalités où coexistent plusieurs modes de gestion. C’est le cas dans notre métropole qui depuis 2017 a la compétence de l’eau et souhaite une convergence de son prix sur tout son territoire.

Sur les 21 communes de la Métropole :

  • 10 communes, dont Ceyrat, sont en régie publique pour l’eau potable
  • 19 communes, dont Ceyrat, sont en régie publique pour l’assainissement
  • 2 communes sont en DSP et à leur terme (fin 2021 et 2026) rentreront en régie métropolitaine

Dans une gestion publique, à la différence d’un syndicat déléguant à une entreprise privée, on n’a pas besoin de dégager des marges pour rémunérer les actionnaires ; la gestion est censée être transparente et les comptes équilibrés.

En 2020, sur la Métropole, l’écart de prix du m3 d’eau est conséquent : le plus élevé est de 4,67 € et le plus bas est de 2,76 €.

 

Données chiffrées 2020 : Métropole Ceyrat France
Rendement moyen du réseau 81 % 38,8 % (en 2017) *
Renouvellement réseau eau potable / an 0,6 % 0 %

(jusqu’à 2020)

Prix moyen eau potable / m3 1,47 € 1,29 €
Prix moyen facturé (eau, assainissement…) / m3 3,34 € 3,32 € 4,08 € (en 2017)

* Compte tenu, en 2017, du transfert de compétences à la métropole les chiffres réels de la commune ne sont plus disponibles sur le site : www.services.eaufrance.fr.

Read moreLa situation de l’eau sur la Métropole et à Ceyrat

ÉNERGIE, UNE FILIÈRE INDUSTRIELLE INDISPENSABLE

Bernard Devert*

 

La crise sanitaire a mis en évidence les conséquences délétères de la désindustrialisation et de l’absence de contrôle démocratique sur la stratégie industrielle. Une révolution à tous les niveaux, des pouvoirs locaux à la coopération internationale, est nécessaire pour répondre aux défis économiques, écologiques, démocratiques et sanitaires.

LA FRAGILITÉ DU TISSU INDUSTRIEL RÉVÉLÉE

La crise sanitaire a mis en évidence le fait que notre pays n’était plus en capacité de produire du matériel essentiel à la lutte contre le virus et de soigner la population : masques, respirateurs, tests, vaccins, 2450 médicaments en situation de rupture de stock. Dans un domaine aussi stratégique que la santé, nous sommes devenus dépendants des choix politiques d’autres pays ainsi que des stratégies des multinationales.

L’exemple de la pénurie des masques est révélateur : une entreprise en Bretagne qui avait une capacité de production de masques pouvant aller jusqu’à 200 millions d’unités par an fut fermée en 2018 par le groupe états-unien Honeywell, qui l’avait rachetée huit ans plus tôt. Un autre exemple : après avoir supprimé 1700 postes de chercheurs et fermé plusieurs laboratoires, Sanofi veut supprimer encore 400 emplois dans la recherche, alors que le groupe se trouve en difficulté pour élaborer un vaccin contre la covid-19.

Cette situation a créé de fortes interrogations parmi la population sur l’état de l’industrie et du service public dans notre pays. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) dans son dernier avis l’a mise en évidence et a souligné que « La crise sanitaire a montré l’importance pour notre pays de recouvrer son indépendance, sa souveraineté et sa maîtrise de filières stratégiques face aux bouleversements économique, sociaux et environnementaux ».

PRODUCTION D’ÉNERGIE ET AUTRES FILIÈRES INDUSTRIELLES

Read moreÉNERGIE, UNE FILIÈRE INDUSTRIELLE INDISPENSABLE

Solidarité Palestine samedi 15 mai 2021 à 15h, à Clermont-Ferrand.

Rassemblement samedi 15 mai à 15h,

place de Jaude à Clermont-Ferrand.

https://www.facebook.com/events/1522161484659145/ 

Soutenons la résistance palestinienne :

ratonnades à la porte de Damas – nettoyage ethnique à Sheikh Jarrah – agressions militaires sur l’esplanade des mosquées – bombardements à Gaza – répression des Palestiniens d’Israël :

Ce déferlement de violence n’est que la partie la plus visible de l’oppression quotidienne vécue par les Palestiniens depuis la Nakba. Depuis 1948, les Palestiniens se battent chaque jour pour avoir le droit de rester chez eux, en paix. La politique coloniale israélienne, le fascisme,  l’apartheid,  les violations des droits humains et du droit international doivent cesser !

Soutenons  les revendications des Palestiniens pour :
– L’égalité des droits pour tous,
– Le démantèlement du Mur d’apartheid, la fin de l’occupation de la Cisjordanie, du Plateau du Golan et de Jérusalem Est, ainsi que la levée du blocus de Gaza,
– La mise en œuvre du droit au retour des réfugiés.

Que nos gouvernements sanctionnent, et que nos concitoyen-ne-s boycottent les intérêts israéliens jusqu’à ce que cet État respecte les droits humains en Palestine.

Venez nombreuses et nombreux avec vos t-shirts BDS, et avec un panneau : JERUSALEM – GAZA, STOP ÉPURATION ETHNIQUE, BOYCOTT et SANCTIONS contre ISRAEL.

Et signez la pétition à Macron : http://chng.it/gYZwFBPvpP

9 mai : Loi climat, la marche d’après

Le projet de loi Climat déposé par le gouvernement est loin d’être à la hauteur de l’urgence écologique. Pourtant c’est le dernier texte législatif du quinquennat consacré à l’environnement.
Le 28 mars, à la veille de l’entrée du texte de loi à l’Assemblée Nationale, nous nous sommes massivement mobilisé.e.s pour exiger une loi ambitieuse et défendre les mesures proposées par les 150 membres de la Convention Citoyenne pour le Climat.
Nous appelons à une grande mobilisation le 9 mai 2021 à Clermont-Ferrand pour dénoncer les manquements de cette loi face à l’urgence climatique.
RDV à partir de 13h place de la Victoire pour rencontrer les militant.e.s et bénévoles associatif.ve.s du Puy-de-Dôme !
Départ de la marche festive à 14h à partir de la place de Victoire et retour prévu au plus tard à 16h place de la Victoire pour profiter encore des stands et des animations !
Musiques, spectacles et animations tout l’après-midi ! On vous attend nombreux.ses !

L’Assemblée nationale rejette la proposition d’un « RSA jeune »

La proposition de loi avait été déposée par le député LFI François Ruffin et était soutenue par le PS et le PCF. 

L’Assemblée nationale a rejeté jeudi 6 mai l’idée d’un « RSA jeune » défendue par la gauche pour répondre aux conséquences de la crise sanitaire et économique liée au Covid-19 sur la jeunesse. La majorité et la droite ont soutenu des dispositifs « sur mesure », jugés plus efficaces.

Une proposition de loi ouvrant le revenu de solidarité active (RSA) à partir de 18 ans, au lieu de 25, avait été déposée par le député La France insoumise François Ruffin. Elle était soutenue par les socialistes Boris Vallaud), les communistes (Marie-Georges Buffet) et le petit groupe Libertés et territoires, mais a été retoquée en séance plénière après l’avoir déjà été en commission des Affaires sociales.

Face à la crise, « une priorité »

« La pauvreté est devenue la norme chez les jeunes : beaucoup n’ont plus les moyens de se soigner correctement, ni d’aller chez le dentiste, ni de faire du sport parce que ça coûte trop cher », a dénoncé l’insoumis.

Read moreL’Assemblée nationale rejette la proposition d’un « RSA jeune »

Devoir d’Histoire

Mercredi 5 Mai 2021

Jacques Chirac avait refusé de célébrer l’anniversaire de la bataille d’Austerlitz, en 2005. Le dernier discours d’un président rendant hommage à Napoléon date de 1969, avec Georges Pompidou. Les cendres de l’empereur ont été ramenées à Paris en 1840, à l’initiative d’Adolphe Thiers et de Louis-Philippe.

« L’accès à la vérité passe par la vérité du malheur », écrivait la philosophe Simone Weil. Puisque le contemporain fonctionne à « l’événement », du soir au matin comme fonds de commerce, il est désolant de constater que, parfois, certains lâchent la bataille d’hommes pour l’ombre en pratiquant le deuil de l’Histoire majuscule – ce par quoi la politique s’en trouve dégradée. Emmanuel Macron a donc décidé de commémorer le bicentenaire de la disparition de Napoléon. Un discours à l’Institut de France, puis un dépôt de gerbe devant le tombeau de l’empereur déchu, aux Invalides. Appelons les choses par leur nom : il s’agit d’un hommage officiel. D’où la controverse mémorielle.

Napoléon a été non seulement l’auteur du coup d’État du 18 brumaire, qui mit fin à la première République et à la Révolution française, mais aussi celui qui a rétabli l’esclavage dans les colonies en 1802, marquant la France au fer pour les générations futures. Notre pays devint le seul à revenir sur son abolition après l’avoir proclamée en 1794. Le militaire de génie et modernisateur de l’État (Codes civil et pénal, etc.) restera d’abord et avant tout un despote plus ou moins « éclairé ». Sa dictature fut une dictature militaire, donc absolue : conquérir, administrer, surveiller, punir, museler la presse. Après le grand renversement révolutionnaire qui éclaira les Lumières et le monde, il laissa la France exsangue, prête à s’offrir, de nouveau, à toutes les oligarchies

Certes, « commémorer » n’est pas « célébrer ». On s’étonnera néanmoins que le prince-président actuel, concepteur du « en même temps », ignore royalement les 150 ans de la Commune de Paris mais décide de porter son attention sur Napoléon, devenant le premier hôte de l’Élysée à prononcer une allocution depuis… Georges Pompidou. Le successeur du général en 1969, comme tant d’autres qui cherchèrent à tirer profit du mythe et de sa construction au fil des siècles, osa alors un parallèle entre le « sauveur » Napoléon et le « sauveur » de Gaulle, se servant de l’empereur pour prêcher la fin des antagonismes de classe et vanter l’union sacrée en tant que « salut public », au nom de la nation. Emmanuel Macron prend un énorme risque en instrumentalisant le bonapartisme : celui de contraindre la République à baisser la tête devant son propre souvenir, trahissant le devoir d’Histoire et le travail de mémoire.

Près de 3000 personnes ont participé à la manifestation du Premier mai 2021 à Clermont-Ferrand.

Selon les syndicats, près de 3000 manifestants ont marché, ce samedi matin, de la Comédie à la place de Jaude. Un cortège unitaire (CGT, F.O, FSU, Solidaires, UNEF) pour des revendications très nombreuses : salaires trop faibles, réforme à venir du chômage, précarité grandissante, écarts entre les riches et les pauvres, libertés publiques menacées. La situation des femmes est également dénoncée : elles restent moins bien payées que les hommes.

Cheminots, enseignants, agents des services publics ont été rejoints par des salariés du privé, notamment Luxfer.

Un Premier mai avec parapluies et capuches, mais aussi avec  sourires et  musiques.

(Merci à Vincent pour toutes ces photos)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fier-e-s d’être ouvrier-e-s, employé-e-s, étudiant-e-s, salarié-e-s, fêtons le 1er mai 2021

C’est encore dans un contexte de crise sanitaire que va se dérouler ce 1er mai. Mais cette année, le défilé va pouvoir avoir lieu. C’est important tant cette journée est symbolique pour permettre d’unir les salariés et les syndicats.

Un défilé offensif car la crise sanitaire se double d’une crise économique, opportuniste par bien des côtés. Les plans de licenciements et les restructurations qui tombent en cascade semblent d’autant plus injustifiés que les entreprises qui y ont recours ont bénéficié de très importantes aides publiques malheureusement accordées sans aucune contrepartie sociale.

Alors mobilisons-nous avec tous les travailleurs et toutes les travailleuses pour lutter, collectivement, jusqu’à ce que chacun et chacune puisse vivre dignement de son travail.

Les rêves des jeunes, et surtout  du milieu ouvrier sont bafoués alors qu’elles et ils n’aspirent qu’à s’épanouir en pouvant choisir leur vie !

Continuons à faire entendre le cri des privés d’emploi.

Read moreFier-e-s d’être ouvrier-e-s, employé-e-s, étudiant-e-s, salarié-e-s, fêtons le 1er mai 2021

Le silence des médias face à la violence contre Jérusalem Est

 

 

Mardi 27 avril, une trentaine de militants pro-palestiniens ont manifesté devant France Bleu Pays d’Auvergne afin de dénoncer le silence des médias face à la répression israélienne et les actuelles ratonnades qui se déroulent à Jérusalem-Est.

Dominique Vidal, journaliste, a publié une lettre à ses confrères sur Mediapart pour dénoncer le silence des médias face à la montée de la violence contre les quartiers arabes de Jérusalem. En effet, depuis plusieurs semaines, selon les ONG sur place, des ratonnades se déroulent en toute impunité, avec la complicité de la police israélienne. On décompte depuis quelques semaines plusieurs blessés et emprisonnements arbitraires. Aussi, l’Association BDS « Boycott-Désinvestissement-Sanction » et l’Association France-Palestine-Solidarité se sont réunis hier devant les locaux de France Bleu en plein centre de Clermont.

Manifestation devant France Bleu Pays d’Auvergne

Un journaliste est sorti avec son Nagra afin de donner la parole aux associations. Pendant ce temps, les antifas clermontois ont collé des stickers sur les vitrines de la radio, mettant en colère deux des salariés. « France Bleu c’est une image forte. C’est un media mainstream qui ne relaie pas les actualités d’Israël. Il est situé en plein cœur de Clermont, face à la Comédie qui est occupée. » explique Yves Chilliard de BDS, alors que ses camarades posent avec de grandes banderoles devant la station, scandant des slogans appelant au boycott.

« Epuration ethnique passée sous silence »

« On continue impunément l’épuration ethnique et le contrôle de Jérusalem Est, qui, pour les palestiniens, est leur capitale. Les suprémacistes juifs, les ultras de l’extrême-droite débarquent dans le quartier en criant Mort aux Arabes et tabassent tous ceux qu’ils croisent. l’armée intervient et emprisonne les blessés. » Explique un militant. « Aujourd’hui on vient dénoncer le fait que les médias ne racontent pas ça. »

Effectivement, les médias parlent beaucoup d’Israël notamment sur l’histoire du vaccin. « Oui, mais ils oublient de dire que les palestiniens de Gaza et Cisjordanie n’y ont pas droit par exemple. » renchérit Yves. « Seules quelques ONG nous permettent de savoir ce qu’il se passe réellement là-bas. On assiste à de l’auto-censure de la part des médias français. »

Read moreLe silence des médias face à la violence contre Jérusalem Est

1er MAI 2021 : Manifestation unitaire à Clermont-Ferrand (CGT-FO-FSU-Solidaires-UNEF)

Le 1er mai, journée internationale de revendications pour les travailleurs et travailleuses du monde entier, s’est construit dans les combats pour la conquête des droits démocratiques et la défense des libertés… Dans le monde, ces droits sont remis en cause, y compris en France, aujourd’hui mise en cause par les grandes associations de défense des droits de l’Homme : état d’urgence, loi sur la sécurité globale, décrets sur le fichage des militant·e·s, restrictions aux libertés de manifestation, de réunions, répression contre les militant·e·s syndicaux et syndicales…

 

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires et UNEF exigent l’abrogation de la loi sécurité globale, le retrait des décrets sur le fichage, la levée de l’état d’urgence et de toutes les mesures qui en sont la conséquence, l’arrêt de la répression contre les militant·e·s syndicaux et syndicales.

 

Dans ce cadre, les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires et UNEF soutiennent la mobilisation et les revendications des salarié·e·s du spectacle et de la culture.

 

Rassemblement et départ de manifestation à 10h30 devant La Maison de la Culture de Clermont-Ferrand.

Tract départemental 1er-mai-21-3

Lettre des généraux : un texte séditieux qui menace la République

25 avril 2021

La lettre des généraux publiée par Valeurs actuelles n’a, pour le moment, pas suscité de réaction de l’Élysée. Pourtant, à travers ce texte séditieux, c’est bien la République qui est visée. Et menacée.

60 ans jour pour jour après le putsch raté d’Alger, une vingtaine de généraux à la retraite, et un millier de militaires, prennent la plume pour « un retour de l’honneur de nos gouvernants ». Le choix de la date vaut en lui-même message et alerte.

C’est la troisième fois depuis l’affaire Dreyfus que la grande muette sort de son silence. La première fois, au printemps de 1958, ils obtiennent la mort de la Quatrième République. La seconde fois, ils tentent un putsch direct contre le pouvoir parisien qui s’engage vers la décolonisation de l’Algérie : ils sont matés et châtiés.

Ce texte publié par le magazine Valeurs actuelles est donc d’une exceptionnelle gravité. Il constitue un signal absolu de crise et doit être entendu comme un tocsin pour la démocratie.

Read moreLettre des généraux : un texte séditieux qui menace la République

Marche citoyenne contre l’implantation d’une antenne téléphonique de 36 m de haut

L’association de défense des propriétaires de Berzet et

le collectif « Vivre à Berzet » appellent à manifester

contre l’implantation d’une antenne de téléphonie mobile

de 36 m de haut dans le village de Berzet

à Saint-Genès-Champanelle.

R.V dimanche 25 avril à 14H30 au niveau de la Chapelle de Berzet (route de Ceyrat), au centre du village pour une marche citoyenne.

Read moreMarche citoyenne contre l’implantation d’une antenne téléphonique de 36 m de haut

Vendredis de la colère – contre la réforme de l’assurance chômage

Manifestation contre la réforme de l’assurance chômage applicable à partir du 1er juillet 2021

Cette manifestation fait partie du mouvement national d’occupation des théâtres et lieux culturels partout en France depuis le 04 mars dernier.

Organisée par Culture en Danger 63, la Coordination nationale des lieux occupés et soutenu par tous les syndicats.

– Perfomance Flight Case On Tour
– Stand de vaccination ANTI RAC’ 21 (Réforme Assurance Chômage)
– Prise de parole politique
– programme à compléter

La manifestation se déroulera dans le respect des gestes sanitaires en vigueur

Ce rassemblement est un RASSEMBLEMENT DÉCLARÉ en préfecture et nous avons besoin de votre présence physique pour les faire exister !

Selon les dernières directives gouvernementales, si vous habitez à moins de 10km de Clermont-Ferrand, vous pourrez vous rendre à la Marche Colorée avec un simple justificatif de domicile.

Si vous habitez à plus de 10km de Clermont-Ferrand, vous pourrez vous rendre à la Marche Colorée en téléchargeant et remplissant l’attestation ci-dessous.
https://bit.ly/3cIdJrL

210324_-_tract_UD_vendredi_de_la_colre-1

Non, la voiture électrique n’est pas écologique

Celia Izoard pour Reporterre

Mis à jour le 19 février 2021

Durée de lecture : 13 minutes

 

Cet article est le premier d’une enquête en trois volets que nous consacrons à la voiture électrique (voir à la fin de l’article les liens vers les autres articles)

[VOLET 1/3] Promue sans la moindre réserve par la classe dirigeante, l’auto électrique serait le véhicule «propre». Or, comme le montre Reporterre dans une grande enquête, de la production des batteries à leur durée de vie, en passant par le renouvellement du parc , le poids des véhicules et leur usage, le caractère écolo de l’auto électrique n’a absolument rien d’évident.

Premier volet : qu’en est-il des émissions de gaz à effet de serre?

Read moreNon, la voiture électrique n’est pas écologique