La démocratie c’est quand le cul de l’élu reste à portée du pied de l’électeur.

Le conseil municipal de Beaumont se déroulera le mardi 14 décembre 2021…QUELQUES REMARQUES :

  • Sur l’ordre du jour, l’heure de début du conseil municipal n’est pas indiquée…recherche  sur le site de la mairie …et là aussi,  absence d’indication horaire !!!…devons-nous aller sur la page facebook de la mairie dès 5h du matin.

Nous pouvons lire aussi : en raison de la dégradation des conditions sanitaires, cette séance n’est pas ouverte au public.

  • Décision  surprenante à la lecture de la lettre du préfet du Puy-de-Dôme (ci-jointe)..Monsieur le Maire choisit l’option la plus restrictive possible (interdiction de la présence du public, sachant que la fréquentation de la page facebook de la mairie pour cet évènement va être proche de zéro. Veut -il dissimuler le plus possible ses bourdes et celles de sa majorité

(voir nos remarques sur le dernier conseil munichttps://atelierdegauche.fr/?p=10888) ?

  • La séance du conseil municipal sera retransmise en direct sur la page Facebook de la Ville de Beaumont…c’est mieux que rien mais Monsieur le Maire n’a jamais entendu parler de la fracture numérique…aussi aurait-il pu choisir l’autre option proposée par le préfet, la présence du public.

Cette gestion est bien inquiétante : des destitutions d’adjoints sans aucune explication, des mouvements de grève des personnels communaux en raison d’absence de dialogue, des manipulations de délibérations du conseil municipal, des réunions d’instances sans public, ..des annonces non suivies d’effet, l’absence de réponse claire aux questions de certains élus… » (concernant les annonces non suivies d’effet, le panneau annonçant la réhabilitation de la placette Montehus pour le dernier trimestre 2021 alors que rien n’a débuté; et pour l’absence de réponse, les questions sur le projet Landestini -et sans doute tant d’autres-)…la démocratie beaumontoise est de plus en plus malmenée.

« Si l’on n’a pas une bonne démocratie, il y a une mauvaise légitimité des décisions et quand la croissance diminue, les risques de remise en cause de la solidarité sont considérables. »

Erik Orsenna