Cinquième vague du covid : le gouvernement ne change rien dans les écoles

 » Nous allons rehausser au niveau 3 le protocole sanitaire s’appliquant aux écoles primaires », a annoncé le 6 décembre Jean Castex à l’issue d’un nouveau conseil de défense sanitaire. Mais le niveau 3 se distingue du 2 uniquement dans le second degré. Passer au niveau 3 dans le seul premier degré c’est décider de ne rien faire. Pourtant en école élémentaire le taux d’incidence est à 665, un taux supérieur au taux moyen national (411). Alors que l’épidémie passe par l’école pour toucher le reste de la société, des enfants vers les parents et grands parents, l’immobilisme gouvernemental ne coïncide pas avec la volonté de lutter contre la pandémie. Malheur aux non vaccinés ?

Le vaccin a changé la donne

« Le virus circule vite dans notre pays. Avec près de 50 000 cas quotidiens ces derniers jours, nous sommes à des niveaux supérieurs à ce que nous avions connu lors des précédentes vagues », a expliqué Jean Castex le 6 décembre. « Cette situation nous appelle à la lucidité et à la vigilance, sans céder pour autant à je ne sais quel affolement. Car si le nombre de cas est à nouveau très élevé, la situation n’est pas la même qu’il y a un an. Les Français se sont massivement vaccinés – c’est le cas de 52 millions d’entre nous – et cela a changé la donne ».

S’il est vrai que les effets de la maladie sont réduits par le taux important de vaccination, le premier ministre doit reconnaitre que des tensions se manifestent déjà dans les hopitaux où les entrées et les arrivées en réanimation grimpent verticalement. Pourtant J Castex annonce peu de mesures : fermeture des discothèques, vaccination des 6-11 ans à risque, contrôles plus stricts des passes sanitaires et enfin mesures pour l’école.

Le niveau 3 ne change rien dans les écoles

LIRE LA SUITE : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2021/12/07122021Accueil.aspx

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.