Marche citoyenne contre l’implantation d’une antenne téléphonique de 36 m de haut

L’association de défense des propriétaires de Berzet et

le collectif « Vivre à Berzet » appellent à manifester

contre l’implantation d’une antenne de téléphonie mobile

de 36 m de haut dans le village de Berzet

à Saint-Genès-Champanelle.

R.V dimanche 25 avril à 14H30 au niveau de la Chapelle de Berzet (route de Ceyrat), au centre du village pour une marche citoyenne.

Pourquoi s’opposer au projet ?

De nombreux habitants de Berzet s’opposent au projet d’implantation d’une antenne de téléphonie mobile Free sur une propriété privée du village pour différentes raisons :

IMPACT PAYSAGER ET ENVIRONNEMENTAL DANS LA ZONE UNESCO : une antenne de 36 m de haut équivaut à un immeuble de 12 étages – Vu sa situation sur un plateau et sa hauteur, l’antenne sera particulièrement visible dans le paysage, le dénaturant et risquant d’altérer de nombreux points de vue sur la Chaîne des Puys alors qu’on se situe dans la zone tampon du bien UNESCO « Chaîne des Puys – Faille de Limagne ». Le projet tel qu’il est prévu n’est pas compatible avec les objectifs de la zone tampon : la préservation des abords du bien et des principaux points de vue sur les Puys. Le
développement d’antennes d’une telle hauteur dans le site UNESCO est un risque non négligeable d’atteinte paysagère et d’artificialisation du patrimoine mondial, qui seront préjudiciables à terme. Le Parc des Volcans d’Auvergne et le Département du Puy de Dôme nous rejoignent sur ces aspects.

CRAINTES POUR LA QUALITÉ DE VIE ET LA SANTÉ : L’impact sanitaire des ondes électromagnétiques questionne. De nombreuses familles expriment leurs craintes pour leurs enfants. Elles craignent également le déploiement futur de la 5G. L’antenne sera située à moins de 100 m des premières habitations.

PAS DE VÉRITABLE BESOIN POUR LA POPULATION LOCALE : Berzet n’est pas une zone blanche. Les habitants ont accès aux services de 4 opérateurs (à des degrés variables selon les secteurs), dont Free.

ABSENCE DE CONCERTATION : Le projet n’a fait l’objet d’aucune concertation, ni avec la mairie, ni avec la population. Free a refusé la rencontre proposée avec les habitants. Une discussion aurait peut-être pu permettre d’aboutir à un projet plus respectueux de l’environnement du site UNESCO.

Marche 250421_communique_presse VF-2

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.