Près de 100 agents municipaux ont manifesté ce 6 décembre devant la mairie de Beaumont (Puy-de-Dôme)

le 7/12/2021
À l’appel de l’intersyndical FSU, UNSA, près de 100 agents municipaux ont entamé une grève, ce lundi 6 décembre, à Beaumont, contre l’application des 1.607 heures au 1er janvier 2022.

Malgré le froid, ils étaient près de 100 agents municipaux à venir manifester devant les portes de la mairie de Beaumont, ce lundi matin 6 décembre. Jean Brault, cadre de catégorie B, a partagé son désarroi : « On est désabusé… On a réclamé des rendez-vous avec le maire depuis des mois, on arrive au 5 décembre et toujours rien. Avec ce timing serré, on veut nous mettre au pied du mur. »

Face à silence jugé « assourdissant », les agents ont opté pour la grève, dans l’attente de réponses à leurs questions. « Outre les 1.607 heures, nous voulons des réponses au sujet de la perte de jour d’ancienneté, des jours du maire. Nous réclamons aussi des jours en fonction de la pénibilité de certains postes », ont insisté Isabelle Brioude et Filipe Da Silva, syndicalistes.
Reçus en fin de matinée par le maire, les grévistes ne semblaient pas rassurés. « On nous promet une enveloppe globale de 100.000 euros, sans nous préciser la répartition. On veut des écrits ! Du concret ! », ont déclaré de concert les syndicats, qui ont choisi de reconduire la grève ce mardi.

Carole Eon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.